in ,

Des pillages à Aubervilliers ? Attention fake news signée Rassemblement National !

Il fallait s’y attendre, même si toutefois l’on était en droit d’espérer que l’esprit de solidarité prévaudrait sur le nationalisme revanchard, la mesure coercitive du confinement n’inspire rien de bon aux semeurs de chaos du Rassemblement National…

A l’heure où la France est aux prises avec une pandémie d’une extrême virulence, qui a déjà tué plus de 370 de leurs concitoyens, ces adeptes des fake news n’observent aucune trêve, pas même celle de la démagogie de caniveau et de l’indécence crasse.

« Voici comment s’organise le confinement à deux pas de la gare RER d’Aubervilliers dans un Lidl ! Une horde de racailles qui pillent et ne respectent pas la loi ». Plus que jamais retranchés derrière leur écran d’ordinateur, des cadres de l’extrême droite française ont distillé mercredi, sans vergogne, le venin de la désinformation sur la page Facebook du Rassemblement national en Seine-Saint-Denis.

Publicité
Publicité
Publicité
Capture d’écran

« Il est proprement abject que les Français paient aujourd’hui par le confinement nécessaire le scandale du Covid-19 révélé par Buzyn, et que des territoires peuplés de racailles en soient exemptés », éructent-ils dans leur communiqué. Leur but est clair comme de l’eau de roche : stigmatiser les banlieues en leur imputant un « pillage » mensonger, pointer la responsabilité du gouvernement dans la propagation du virus, et plus impardonnable encore, rendre le climat ambiant plus anxiogène qu’il ne l’est déjà.

Mathilde Androuët, eurodéputée RN et conseillère régionale en Île-de-France, et Damien Rieu, un ancien militant de Génération identitaire chargé de la communication auprès d’élus RN, pour ne citer que ces deux-là, se sont empressés de relayer ce mensonge éhonté sur leur compte Twitter, images fallacieuses à l’appui.

En effet, comme l’a révélé le site AFP Factuel, la vidéo sur laquelle se sont appuyés les redoutables faussaires du RN pour souffler sur les braises de la haine remonte à il y an. « Cette vidéo est déconnectée du contexte actuel. C’était il y a un an. Deux bandes rivales se sont rencontrées dans le magasin et se sont battues entre elles. La police est intervenue, il n’y pas eu de salarié blessé », explique au service de fact-checking de l’agence la communication de Lidl ». La vérité, si odieusement tronquée, a été rétablie. Malheureusement, au vu du gros buzz que ces images ont suscité, le mal est déjà fait.

Publicité
Publicité
Publicité

Qu’ils sévissent à l’air libre ou reclus dans leur tanière, confinement oblige, les agités du bocal du RN sont finalement toujours aussi prévisibles. Loin de les rendre plus intelligents, l’isolement les rend encore plus méprisables. Et si l’on instaurait des infractions réprimant les « fake news », en cette période de confinement généralisé qui, hélas, leur est propice ?

 

 

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Réponse à Kiss
    Je suis avec intérêt vos échanges avec Supergroumpf,étant moi aussi proche des milieux enseignants
    Votre dernier post est surréaliste et insultant pour tous les enseignants qui se donnent à fond ,que ce soit dans les écoles du premier degré,ou les collèges et lycées du second degré ,le traitement égalitaire Nous le faisons tous les jours,avec difficulté dans nos établissements qui compte parfois plus de soixante pour cent d’enfants d’origine étrangère !
    Au fond ,votre réaction se borne à dire ceci,Si vous ne Les aidez Pas vous ne faites rien,Si vous Les aidez vous ne faites rien non plus!
    Vous devriez avoir honte de dire tout ce que vous écrivez sur Supergroumpf,et sur Nous tous par ricochet!
    Je ne peux pas vous inviter dans nos établissements et je le regrette mais y faire un tour vous ferait du bien,le plus grand bien même ! Vous y verriez que nos élèves n’y manquent ni de respect ni de considération,tout cela dans un contexte difficile,avec peu de moyens,et avec des familles souvent incapables de Nous aider! Venez sur le terrain et voyez ce qui est fait ,ou alors renseignez vous mieux,vous n’êtes que méchanceté,aigreur,vous faites du mal sans le vouloir à ceux auxquels nous consacrons notre vie,sans différences de traitement,depuis des années….

    • Votre indignation sélective vous trahit. Je ne vois pas ce que Kiss a dit d’incorrect. Au contraire, il n’est aboslument pas dans la généralisation mais essaye d’être précis.
      Je vous rappelle que 30% votent RN. 40% si on ajoute la droite extrême. Cela se répercute forcément sur le corps enseignant. C’est comme si daesh devait instruire nos enfants. C’est horrible. Si vous êtes incapable de voir le mal que cela fait, apprenez à écouter et entendre car cela devrait être une qualité que tout enseignant devrait partager.

    • @Massabielle
      Décidément nous n’avons que des proches des milieux enseignants. Vous êtes plutôt dure de la « comprenette » dans ce milieu: Combien de fois faudra-t-il vous dire que les enfants que vous êtes sensés « éduquer » sont pour l’essentiel de bons petits français et non pas d’origine étrangère. Leurs parents, grands parents, aïeuls étaient français des la 1ere ou deuxième génération.
      Ma revendication est de les traiter comme tout un chacun, sans privilège (ce qu’ils n’ont d’ailleurs pas) et sans discrimination. Les études sociologiques montrent toutes la même chose: que l’école est l’endroit ou on discrimine le plus dans la société où tous les clichés sont reproduits et utilisés.
      Vous n’avez pas à m’inviter dans « vos » établissements, j’en suis un pur produit, je les connait.Diplômé d’une école d’ingénieur à une époque ou j’étais le seul maghrébin et ayant de plus 5 enfants, vous n’avez rien à m’apprendre sur ce système, cette machine à broyer.
      Le fait de constater qu’ un service public ne rempli pas sa fonction et qu’au contraire va à l’encontre de ses objectifs est pour vous de la « méchanceté » de l’aigreur. On est dans la cour d’école.
      Faite donc preuve d’un peu de rigueur, sortez vous les doigts du C… et ayez une pensée rationnelle.
      Si j’exprime ce que j’ai constaté ce n’est pas pour vous « chagriner » mais tout simplement parce que je l’ai vécu et combattu.
      Et arrêtez donc de vous prendre pour les chevaliers blancs au secours de enfants d’immigrés comme vous dites en leur prodiguant une heure de soutien par ci, une heure de soutien par là. Respectez les, considérez les comme tous les autres enfants sans mépris ni condescendance.

  2. En réponse à Kiss et en soutien à Supergroumpf :
    J’ajoute que ,si vous attrapiez la sale maladie qui Nous menace tous à l’époque actuelle,notre pays raciste vous emmènerait à l’hôpital pour vous y soigner.
    Lors de la prochaine decouverte du vaccin,probablement dans un des labos de pays racistes,notre pays raciste vous vaccinera sans rien vous demander.
    Facile de toujours tout critiquer et de tout mettre sur le dos du racisme.Pour ma part ça ne prend plus .

    • @Massabielle
      En cas de maladie, effectivement les services de santé de mon pays raciste me soigneraient et ou me vaccineraient, ce qui est juste normal après une vie de cotisations sociales.
      Je ne vois pas en quoi cela serai un privilège. Cela ne le devient que dans la bouche d’un être servile tellement abruti et veule qu’il croit qu’on lui fait une largesse quand il ne récolte qu’une partie des ses droits.
      Quel arrogance dans le « ça ne prends plus », mais il n’y a que vous pour penser que l’on cherche à vous convaincre. Qui vous a invité? Mais on se fout de votre avis comme de l’an 40.

  3. Bien sûr, le repli sur soi imposé par l’état d’urgence sanitaire limite terriblement la solidarité active, en suspendant l’essentiel de la vie sociale, mais l’exacerbation des besoins divers ne se traduit pas (pas encore) par le chaos que souhaitent les fafs… et qu’ils simulent.
    Or, pendant que les profiteurs traditionnellement exemptés continuent de se goberger, je trouve à l’inverse du RN que les gens sont (excessivement?) tranquilles et raisonnables.
    Comment les soignants, les livreurs, ces héros anonymes, mais aussi la plupart des employés qui ne sont pas en télétravail, trouvent-ils l’énergie pour braver la maladie ? Comment les « exclus », en temps normal confrontés à des exigences de survie, ne pètent-ils pas les plombs maintenant ?
    Comment, de l’autre côté, les responsables politiques peuvent-ils réduire à cette occasion les droits de base des travailleurs, et « en même temps » favoriser quoi qu’il en coûte les bénéfices des entreprises et spéculateurs ? Car les mesures législatives d’urgence allègent les obligations et « charges patronales », simplifient le versement des dividendes, bousculent les dates de vacances et les RTT, balayent les temps de repos journalier ou hebdomadaires…
    Ouf.
    Courage à tous, et paix.

    • « les gens sont (excessivement?) tranquilles et raisonnables »

      Pas partout. Il y a des rigolos en banlieue perdue qui continuent à cracher sur la police et à se ballader comme s’ils n’étaient pas concernés. Ils ne paieront jamais les amendes puisqu’ils sont chômeurs assistés et insolvables.
      Remarquez, ils ont un métier : dealeur. Et ça rapporte plus que d’étudier pour travailler.
      Je crains ou j’espère qu’on ne doive enfin faire intervenir l’armée dans ces zones qui ne font plus partie de notre pays depuis très longtemps.

      • Bonjour, je vous vois souvent dans les commentaires, toujours à cracher votre venin, vous me faîtes pensé à ces israéliens payé pour commenter tous les sujets liés à l’slam ou contre l’état d’israël pour incriminer les musulmans et ce donner une belle image mais vous savez tous ces combats acharnés finissent toujours par retomber sur leurs commanditaires ce n’est qu’une histoire de temps, Allah est le Juste.  » Et dis La Vérité est venu et l’erreur a disparu. Car l’erreur est destinée à disparaître » 17/81.

  4. Il suffit de lire tous les jours Le Parisien pour être informé des dizaines d’incivilités,de guets apens ,et refus de confinements,dans les banlieues et quartiers sensibles.
    On a bien compris qu’il ne s’agit que d’une minorité de gens,mais hélas ces gens font porter l’opprobre sur tous les autres et contribuent ainsi aux fractures et préjugés dans ce pays.
    Dans mon quartier je vois bien tous ceux qui continuent à travailler ,livreurs ,caissiers et caissières,employés de grande distribution, à la télévision Les personnels hospitaliers,je leur tire mon chapeau et Les remercie d’être en service,et au service de tous.
    Hélas,tous ces héros du quotidien ne peuvent faire oublier les autres qui profitent pour brûler des poubelles,caillasser pompiers et policiers,organiser des barbecues géants ( Elboeuf)
    Ils sont une réalité et une honte pour tous en fait.
    Une honte pour leur pays d’origine,une honte pour leur pays d’accueil. Il est inutile de nier qu’ils sont majoritaires dans les prisons françaises,c’est ainsi.
    Le RN n’a plus qu’à se baisser ensuite pour ramasser les voix.

    • @Supergroumpf
      A toutes fin utiles, je vous ferai remarquer que leur pays d’origine est aussi leur pays d’accueil. Je ne sais si une quelconque honte doit retomber quelque part , mais il est sur que certains concitoyens (depuis plusieurs générations) sont toujours vus comme étrangers. Ces  »concitoyens » ne parlent souvent que le français ou à quelque chose qui y ressemble et n’ont d’attaches qu’en France. Il va falloir vous y faire et admettre l’échec volontaire d’une politique raciste qui ne dis pas son nom.

      Pour ce qui est du refus de confinement, comment doit-on appeler les soi-disant footings le long des berges de la Seine et des boulevards parisiens (combien de milliers?). A moins qu’ils y des refus plus acceptables que d’autres. De plus ne seraient-ils pas le résultat d’un manque de clarté des autorités politiques et de l’exemple venu d’en haut (de l’élite sociale).

      A l’avenir, ayez un peu de retenue et soyez moins preste au blâme, il me semble que les coupables ne sont pas nécessairement ceux qu’on croit.

      • Une politique raciste qui ne dit son nom? Ici tout le monde est soigné ! L’école est ouverte à tous!
        Aucun problème dans ce pays avec les asiatiques qui culminent à l’école,à la fac…
        Ma conseillère de banque est comme on dit « issue de l’immigration, »ma cardiologue est d’origine algérienne,mon infirmière est d’origine turque,le pédiatre de mes enfants est d’origine Viêtnamienne,le prof de piano de mon petit fils est kabyle…..
        Tous nés en France,élevés ici,ayant fait leurs études ici,gagnant leur vie ici mais on est toujours des racistes !
        Ah je vais souvent chez un traiteur asiatique,son fils sort d’ESC Grenoble…..
        Ne racontez pas de bêtises,nombreux son ceux qui ont saisi leur chance ,ont travaillé dur et s’en sont sortis dans ce pays de racistes.

        • @Supergroumpf
          Je vais vous répondre factuellement:
          Tout le monde est soigné: Effectivement mais je vous rappelle que ce n’est pas un privilège d’être soigné. C’est un du! en effet nous payons des charges sociales sur nos salaires et ceux de nos employés lorsqu’on est entrepreneur. le montant des cotisations employeur et employé représentent pratiquement 50% des charges salariales . Ce qui est un record en matière de prélèvement.
          L’école est ouverte à tous: Nos parents et nous même payons des impôts comme tout un chacun et de fait nous avons le droit de bénéficier des services publics.
          Tous nés en France,élevés ici, ayant fait leurs études ici, gagnant leur vie ici: Et vous leurs trouvez tout de même un pays d’origine. N’est ce pas un peu bizarre? Nauséabond?
          Aucun problème dans ce pays avec les asiatiques: Ce n’est pas ce qu’ils disent, bien que discrets, et surtout pas en ces temps troublés.
          Qui vous a dit que les « issus de l’immigration » n’arrivaient pas à s’en sortir? Mais vous a t-on dit à quel prix? A quels efforts illégitimes ils ont du s’astreindre? A quelles humiliations et frustrations ils ont du faire face?
          Ceux qui réussissent ont du mérite à un point que vous ne pouvez soupçonner, mais avez vous chiffré les laissés pour compte? Les dézingués de la politique de désintégration (la fameuse politique raciste qui ne dis pas son nom).
          Comment le pourriez-vous? les connaissez-vous? Avez vous jamais eu à les fréquenter ne serait-ce que sur un banc d’école? J’en doute.
          Ne parler donc pas de choses que vous ne connaissez pas. Les diplômés que vous voyez actuellement ne sont que l’écume des enfants d’immigrés broyés par un machine administrative bien huilée.
          Pour ce qui est des bêtises, il me semble que vous en avez une plus grande maîtrise que moi. J’ai parlé de politique raciste et non de pays de racistes. Les mots ont un sens. Mais puisque vous m’amenez sur ce terrain, questionnez-vous sur le fait d’attribuer à priori un pays d’origine à des enfants nés en France, de culture française, et Français de nationalité.
          J’ai 63 ans et j’ai toujours vécu en France. Comme vous pouvez le remarquez je parle français et même le patois, parfois mieux que les gens du cru. J’ai la prétention de bien connaître mon pays.
          Je déplore le gâchis d’enfants souvent intelligents qui se retrouvent dans le meilleur des cas sous-employés, au chômage, ou se retournant contre la société qui les a broyé à cause de politiques manifestement racistes et du comportement raciste de certains de leurs concitoyens (Qui parfois, a leur corps défendant, ne s’en rendent même pas compte)..

          • Répondre à Kiss
            Étant proche des milieux enseignants je peux témoigner de deux choses
            De nombreux jeunes s’en sont sortis par leur implication et application dans leurs études et en aucun cas ne se considéreraient comme l’écume d’enfants d’immigrés broyés par la machine administrative française. Ces jeunes,Nous Les avons aidés,soutenus,encouragés car il est vrai que leurs efforts leur ont plus coûtés qu’à d’autres.
            Dans mon domaine,je constate depuis quelques années une moins grande implication, et parfois le refus total de l’enseignement donné,car voyez vous je ne suis pas sur les bancs de l’école,mais au tableau,depuis plus de vingt ans !
            Beaucoup de raisons à cela ,entre autres une plus grande prégnance de la religion,une démission des familles,et un retour à un pays d’origine,,bien souvent plus fantasmé que réellement connu….
            La lecture de nombreux ouvrages peut aider à comprendre le phénomène et ce n’est pas mon propos de Les énoncer ici. Les thèses indigénistes actuelles font plus de mal que de bien,à ce propos……
            Parler de politique raciste en France ,au moins dans le domaine que je maîtrise,est une aberration,heures de soutien scolaire sur l’heure du déjeuner,classes dédoublées,psychologues scolaires,documents d’étude payés de notre poche,rencontres avec les familles etc…..Nous faisons notre possible,quelque soit l’origine et la couleur de nos élèves ,Nous sommes fiers de compter parmi eux de nombreux jeunes et moins jeunes qui ont su retrousser leurs manches,faire un pied de nez au destin ,et ainsi s’en sortir mieux que bien. Merci à vous de ne pas les considérer comme un reliquat d’immigrés épargnés par la politique d’état systématiquement raciste envers eux.

          • @Supergroumpf

            Il me semble que quelques explications sont nécessaires. Quand je parle d’écume cela sous-entend « une infime partie des enfants issus de l’immigration ». Je ne parle ni d’une élite ni de quoi que ce soit d’autre. Si vous les avez soutenu, bravo, mais n’utilisez pas un « nous » généralisateur. Vous passez de l’anecdote à au cas général avec l’utilisation de ce pronom personnel; de l’acte personnel à la politique d’état.
            Vous constatez moins d’implication et un refus total de l’enseignement du à une plus grande prégnance de la religion et une démission des familles et un retour à un pays d’origine.
            Franchement j’apprécie la rigueur, l’objectivité de l’analyse et la généralisation.
            Vous avez raté votre vocation vous auriez du opter pour la sociologie ou l’ethnologie option « BFM TV ».
            Mon pauvre ami, les enfants que vous prétendez cotoyer doivent vous prendre pour l’abbé Pierre au vu de vos actions. Je pense pourtant qu’un peu de considération vaut mieux qu’une aumone. On ne vous demande rien, juste un traitement égalitaire.
            Pour ce qui est des thèses indigénistes, il suffit de vous lire pour se rendre compte que vous êtes le digne héritier au mieux des pères blancs au pire des autres et cela sans vous en rendre compte.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Coronavirus: Zemmour parvient à faire un lien avec les musulmans

Covid-19 : à Mulhouse, le manque de moyens pousse à choisir quels patients intuber