in

Des personnalités britanniques appellent à des sanctions contre Israël

Plus d’une centaine de députés, artistes, syndicalistes et militants du Royaume-Uni ont publié lundi un appel à des sanctions contre Israël à cause de son dernier plan d’annexion des terres palestiniennes.
C’est la plus récente victoire du mouvement de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS).
La déclaration publique appelle à des sanctions, y compris un moratoire sur les ventes des produits des colonies et la fin du commerce des armes avec Israël.
Parmi les signataires de l’appel figurent : l’ancien leader du parti travailliste Jeremy Corbyn ; l’actrice Maxine Peake ; le musicien Brian Eno ; les députés Ian Lavery, Caroline Lucas, John McDonnell, Bell Ribeiro-Addy et Zarah Sultana ; le leader syndicaliste Len McCluskey ; l’historien William Dalrymple et les réalisateurs Mike Leigh et Ken Loach.
La déclaration a été organisée par la Campagne de solidarité avec la Palestine en réponse à un appel le mois dernier de la société civile palestinienne – coordonnée par le Comité national BDS – demandant « des mesures effectives » contre le plan d’annexion.
« Le nouveau gouvernement de droite d’Israël est une fois de plus prêt à annexer de larges pans » de la Cisjordanie, a affirmé le Comité national BDS le mois dernier. « Cette annexion de jure serait le point culminant d’années d’annexion graduelle de facto par l’appropriation de terres, le déplacement forcé de la population palestinienne et le transfert de la population de colons israéliens » en Cisjordanie.
Le Comité BDS a appelé tous les états à adopter « des contre-mesures effectives, y compris des sanctions, pour mettre fin à l’acquisition illégale par Israël de territoires palestiniens par l’usage de la force, à son régime d’apartheid et à son déni de notre droit inaliénable à l’auto-détermination ».
Ces mesures devraient inclure un embargo des armes, la fin des accords de libre échange, l’interdiction de tout commerce avec les colonies israéliennes et la reddition de comptes pour les criminels de guerre israéliens, a dit le comité BDS.
La Campagne de solidarité avec la Palestine appelle ses supporters à signer la déclaration et à diffuser son message dans les groupes locaux et les réseaux sociaux.

Annexion

Corbyn fait partie des 145 députés de tous les partis qui ont signé le mois dernier une lettre au Premier ministre du Royaume-Uni appelant à « de lourdes conséquences, y compris des sanctions » contre Israël si l’annexion se poursuit.
Le Royaume-Uni a affirmé qu’il ne « soutenait pas » le plan d’annexion mais — comme d’autres pays européens — refuse de prendre une quelconque action concrète contre lui.
« J’ai rejoint 145 députés et pairs du royaume demandant une action à propos du plan illégal du gouvernement israélien d’annexer de vastes zones du territoire palestinien occupé.
L’annexion serait un acte d’aggression — et le gouvernement du Royaume-Uni doit maintenant dire clairement que cela conduirait à des sanctions. https://t.co/A5I9mZ7wvk — Jeremy Corbyn (@jeremycorbyn) 12 mai 2020 »
— Jeremy Corbyn (@jeremycorbyn) 12 mai 2020 »
Comme Omar Karmi l’a expliqué dans son analyse du plan d’annexion de Netanyahou-Trump la semaine dernière, dans The Electronic Intifada, bien que plusieurs gouvernements européens, la Russie, la Chine, la Jordanie et des pays du Golfe aient tous exprimé leur opposition, de tels mots restent vides sans action.
« Israël ne se soucie vraiment que de l’opinion des Etats-Unis », explique Karmi. Et dans tous les cas, « les pays européens n’interviendront pas ».
Le plan d’annexion devrait engloutir jusqu’à 30% de la Cisjordanie, la déclarant formellement partie de l’état d’Israël. La totalité de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza ne constituent déjà que 22% de la Palestine historique.
Israël a dit clairement que les Palestiniens vivant sur les terres nouvellement annexées ne se verront pas accorder de droits de citoyenneté — seuls les colons juifs vivant sur ces mêmes terres ont ce droit.
Le plan d’annexion évite surtout d’inclure de larges centres de population palestinienne dans les zones affectées, comme Jéricho.
Mais le résultat sera que les Palestiniens vivant dans de telles zones seront isolés et entourés par un large océan de « souveraineté israélienne », et se verront dénier leur droit à voyager dans leur propre patrie.
Asa Winstanley est journaliste d’investigation et rédacteur adjoint à The Electronic Intifada. Il vit à Londres. .
Traduction : CG pour l’Agence Média Palestine
Source : The Electronic Intifada

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’usine de la Kiswah, à La Mecque, comme vous ne l’avez jamais vue

L’hospitalité selon l’islam: accueillir pour l’amour de Dieu, pour l’amour de l’humanité