in

Coronavirus : l’OMS lance ses essais des traitements les plus prometteurs

L’hôpital universitaire d’Oslo participe à des essais cliniques “historiques”, coordonnés par l’OMS.

Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Enfin ! C’est aussi l’OMS qui suggère depuis des mois de tester massivement tous les cas suspects.
    On pourrait tout bêtement se servir de l’expérience de pays ayant déjà réussi contre la maladie : mais peut-on imiter la Chine, “pas assez démocratique”, ou la Corée du Sud, pas assez proche de nous ?

    • @CHB

      – La systématisation du dépistage n’est pas forcément liberticide. On sait par contre qu’elle permet de réduire la mortalité.
      – Le port des masques a fait ses preuves, dans les pays qui en disposent. (Pex, l’Allemagne).
      – Notre ministère vient seulement de songer à commander 250 millions de masques. Il était temps. On sait que cet accessoire freine la diffusion du virus, ce qui autorise une vaccination light sans confinement.
      – Voir à ce sujet l’article de Marianne de cette semaine, qui compare les méthodes et les résultats.
      – Enfin, ce que préconise Raoult, qui est un homme de terrain, me semble plus crédible que les analyses des experts autoproclamés du ministère, à peu près aussi crédibles que les pédagogistes de l’EN.
      – Sinon, d’accord à 100% avec vous. Il faut copier les pays qui ont le plus faible taux de mortalité. Quitte à réduire temporairement les libertés. Par contre, le caractère provisoire des mesures doit être acté. Nature des contrôles, et durée. Par exemple, le contrôle des déplacements via l’analyse des sonnées des portables devra cesser après la pandémie. Or, j’ai comme un doute à ce sujet.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Préparons-nous à vivre autrement le mois béni de Ramadan 1441

Coronavirus : Un masque imprimable en 3D, solution à la pénurie ?