in

Cheb Mami déchu de l’Ordre National du Mérite

Cheb Mami, le prince du raï n’est plus chevalier. En effet, le chanteur très populaire, à l’image gravement ternie par une sordide tentative d’avortement forcé sur son ex-compagne française, vient de perdre du galon dans la grande tradition républicaine des honneurs.

Décernée au faîte de sa gloire, l’insigne distinction de Chevalier de l’ordre national du Mérite avait été accrochée à sa boutonnière, le 14 novembre 2003, par une République qui alors n’avait d’yeux que pour celui qui faisait vibrer les foules. Mais son délit de fuite en Algérie pendant deux ans, suivi de sa condamnation en 2009 après qu’il se soit rendu à la justice française et qu’il ait présenté ses excuses à la victime, n’étaient guère compatibles avec les beaux lauriers que lui avait tressés la France de l’époque, sous le charme.

En effet, toute personne condamnée “ pour crime ou à une peine d’emprisonnement sans sursis au moins égale à un an ” par une “juridiction française” , est immédiatement déchue de l’Ordre national du Mérite. Difficile de redorer son blason pour un prince de la chanson frappé par le déshonneur de la dégradation républicaine, même si depuis sa libération, le 23 mars 2011, il a repris le chemin de la scène, que ce soit dans le cadre d’un concert à Alger ou au Zénith de Paris, en faisant amende honorable auprès de son public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maroc debout !

Juppé a évité la catastrophe dans laquelle BHL a failli plonger la France