in

Booba : l’imposteur du rap qui interdit le soutien à Gaza

Serait-ce les dommages collatéraux de l’agression sanglante et dévastatrice contre Gaza ? En tout cas, le masque de Booba est tombé sur la scène du rap vulgaire et obscène, laissant apparaître, derrière l’image du chanteur "contestataire", peu avare de références à la religion musulmane dans ses morceaux, pour abuser de la crédulité de fans qui en ont fait leur idole, la face sombre d’un imposteur, pro-israélien, inféodé au système, qui a atteint le summum de l’obscénité en interdisant, dans des termes injurieux, les manifestations de soutien aux Gazaouis et à la Palestine. 

Booba est démasqué, sa vraie nature ayant pris le dessus sur son rôle de composition, perfide et sinistre, qui n’inspire que le dégoût. Voici la sommation ordurière lancée par Booba à son public :

Il n'a pas tardé à réagir, voici la riposte indignée de Tariq Ramadan, lequel n’a pas mâché ses mots pour démystifier un triste sire du rap et une marionnette minable qui a définitivement cessé de faire illusion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous président, voulez-vous que je vous montre les photos des enfants palestiniens (vidéo)

Une journaliste américaine scandalisée par le traitement médiatique honteux de Gaza (vidéo)