in

Bientôt la liberté pour Karim Tabou et Samir Benlarbi

A la suite de l’appel public à la libération des détenus d’opinion qu’il a formulé le 14 Mai 2020, M. Soufiane Djilali avait introduit une demande d’audience auprès de Monsieur le Président de la République, qui lui a été accordée pour le mercredi 27 Mai 2020.

Le Président de la République, Monsieur Abdelamadjid Tebboune, et en réponse à la requête portée auprès de lui par le Président de Jil Jadid, a accepté d’agir, dans le cadre stricte de ses prérogatives constitutionnelles et légales, et comme gage de son intention de favoriser l’apaisement et le dialogue national, pour que Karim Tabou et Samir Benlarbi retrouvent leur liberté au plus vite, au terme de la procédure présidentielle officielle.

Jil Jadid avait refus dans  un premier temps de communiquer sur cette démarche qu’il voulait garder dans la discrétion totale par respect pour les détenus et pour éviter toute interprétation tendancieuse et politicienne. La conjoncture politique lui impose aujourd’hui de la rendre publique pour éclairer l’opinion nationale sur la stricte vérité.

Publicité
Publicité
Publicité

Jil Jadid est heureux de cet engagement solennel du Président de la République et attend avec impatience que Karim Tabou et Samir Benlarbi retrouvent enfin la chaleur de leurs familles et qu’ils puissent combler d’affection, en toute quiétude, leurs proches et leurs enfants.

Pour Jil Jadid

Dr Soufiane Djilali

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Le président reste aux ordres des généraux et c’est normal, ils ont fait de lui un président.
    Dit moi qui t’a amené et je te dirai qui tu doit servir.
    Les généraux reste aux ordre des super puissances, c’est la seule légitimité qu’un guide militaire peut avoir.
    Les puissances en profitent pour tirer profit économique , militaire et culturel.
    C’est le cinquième mandat de Bouteflika, mais sans lui.
    Pour les prisonniers,l’esprit Bouteflika ne relâche que les repentis, c’est ce qu’on appelle : rentrer dans les rangs.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Mort de George Floyd : genou à terre, des policiers affichent leur soutien aux manifestants

Quand le théologien musulman Tareq Oubrou copie le philosophe allemand Karl Löwith