in

« Being Bilal », la téléréalité qui cartonne auprès des jeunes britanniques musulmans

Depuis l’année dernière, les jeunes britanniques de confession musulmane se passionnent pour la vie quotidienne, les péripéties, les voyages, mais aussi la quête de sens et de l’âme soeur d’un coreligionnaire de 28 ans, passé de l’anonymat à la célébrité de manière fulgurante, et auquel ils sont de plus en plus nombreux à s’identifier, au fil des épisodes de leur série de téléréalité préférée : « Being Bilal ».

C’est l’émission qui cartonne actuellement sur la chaîne British Muslim TV, enregistrant chaque semaine des records d’audience, au point d’être devenue le programme télévisuel le plus regardé de la télévision musulmane britannique. L’ampleur du phénomène « Bilal » s’est tout naturellement intensifiée sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Snapchat), où l’interactivité des échanges et la capacité à influer sur les thématiques de la série l’ont fait entrer dans une nouvelle dimension exaltante.

Originaire de la ville de Leicester, le très populaire et multi-casquettes Bilal Hassam, un médecin doublé d’un activiste communautaire, propulsé devant les caméras en sa qualité de principal protagoniste d’une téléréalité inédite qui le suit dans tout ce qu’il entreprend (jusqu’à un road trip en Grèce pour aider les réfugiés, des rencontres avec des personnalités religieuses et des intellectuels…) est décrit par l’heureux producteur, Tariq Chow, comme un « gars très sympathique et un networker prolifique, doté d’une décontraction désarmante et d’un sens de l’humour à toute épreuve ».

 « Cet accès sans précédent dans la vie d'un musulman a permis de renforcer le sentiment d’appartenance de la jeune génération qui est littéralement accro à cette série car elle est enrichissante et valorisante pour elle, d’autant plus que des séries mettant en scène le quotidien de musulmans n’existent pas. Par ailleurs, elle éclaire l’image caricaturale et pleine d’a priori négatifs accolée aux musulmans et véhiculée par les médias dominants à la lumière de la réalité, et en l’occurrence d’une téléréalité », a souligné ce dernier.

Tandis que Tariq Chow, conforté par un succès qui ne se dément pas, se projette dans l’avenir proche en imaginant de nouveaux moyens de diffusion, Bilal, le héros musulman pas si ordinaire que ça, puisqu’il est le premier du genre, prévoit déjà la fin de ses aventures télévisuelles le jour où il convolera en justes noces. Mais ce n’est pas encore au programme, même s’il y songe beaucoup, a-t-il précisé lors d'une interview, rassurant ainsi son producteur et ses milliers de fans inconditionnels.

La bande-annonce de "Being Bilal"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conférence secrète anti-BDS à Jérusalem

Vidéo clip: J’ferai plus le boycott, Israël je t’aime vachement beaucoup! (humour)