in

Au Liban, le Hezbollah « ouvert » à un nouveau pacte politique

Emmanuel Macron s’y était engagé lors de sa venue à Beyrouth à la rencontre d’une foule folle de désespoir : il allait pousser la classe politique libanaise à une refonte de son système sclérosé. C’était deux jours seulement après l’explosion meurtrière du port…

« Je vais leur proposer un nouveau pacte politique cet après-midi, et je reviendrai pour le 1er septembre », avait assuré le président français. Ce lundi, nouvelle visite donc. Mais la classe politique libanaise, si soucieuse de pérenniser un système confessionnel qui sert ses intérêts, serait-elle prête à tout remettre à plat ? Le chef du très puissant Hezbollah chiite joue en tout cas la conciliation, mais en restant très évasif.

« Je voudrais dire aujourd’hui que nous sommes ouverts à toute discussion constructive sur ce sujet, à savoir la constitution d’un nouveau pacte politique, a annoncé Hassan Nasrallah dans une allocution. Mais nous avons une condition : ce dialogue doit être conduit avec l’accord de toutes les parties libanaises. Si des personnes redoutent d’avoir cette discussion sur un nouveau pacte politique, nous devrons respecter ces craintes. »

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Cisjordanie : un Palestinien tué par un soldat alors qu’il secourait une famille (www.lefigaro.fr)

Tunisie: découverte sur une plage de deux obus datant de la seconde guerre mondialele (lapresse.tn)