in

Al Jazeera ne diffusera pas les vidéos des tueries de Mohamed Merah

Cadeau posthume empoisonné, le montage vidéo des meurtres perpétrés par Mohamed Merah,  stocké sur une clé USB, a été adressé, mercredi dernier, au bureau parisien de la chaîne Al Jazeera.  Détentrice  d'images qui brûlent les doigts, la direction de la chaîne réservait sa décision quant à une éventuelle diffusion de ce qu'elle avait qualifié étonnamment de "broadcast" (diffusable), jusqu'à ce qu'elle décide de se ranger à l'avis général. 

 Al-Jazeera se refuse finalement à diffuser "Al Qaïda attaque la France", la vidéo au titre évocateur, filmée par Mohamed Merah, grâce à une mini caméra qui était sanglée sur lui, selon des sources policières. La décision très attendue de la chaîne répond aux vœux pressants formulés par Nicolas Sarkozy, les familles des victimes et le CSA. 

"Conformément à son code d'éthique et compte tenu du fait que les vidéos n'ajoutent aucune information qui n'est pas déjà du domaine public, Al-Jazeera ne diffusera pas leurs contenus", a expliqué dans un communiqué un porte-parole de la chaîne, ce dernier rappelant que Ies images reçues par le bureau parisien d'Al-Jazeera avaient été remises à la police française. 

"On voit toutes les attaques perpétrées à Toulouse et à Montauban dans l'ordre chronologique, c'est-à-dire l'assassinat du premier soldat, après, les trois soldats et enfin l'attaque de l'école", a détaillé Zied Tarrouche, responsable du bureau parisien de la chaîne. 

Les vidéos "ont été remontées". "Il y a eu un mixage de musiques et de chants religieux, des lectures, des récitals de versets coraniques", ajoute le responsable parisien d'Al-Jazeera. "On entend les voix de cette personne qui a commis les assassinats" et "les cris des victimes".

Si l'on ignore encore si Mohamed Merah fut réellement l'expéditeur des vidéos,  le courrier d'accompagnement était rédigé en français et truffé de "fautes d'orthographe, de conjugaison", ainsi que l'a précisé  Zied Tarrouche. "C'était quelques petits mots comportant la revendication de ces attentats par soi-disant Al-Qaïda", a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un proche de Nicolas Sarkozy a fait rentrer Mohamed Merah en Israël

Le désenchantement des figures tutélaires de l’islam (de) France