in

Tout est bon dans le cochon, même quand il est financé par un musulman

La charcuterie artisanale d’Asnières-sur-Oise qui était fermée depuis 4 ans a été sauvée par l’Emir d’Abou Dabi, le cheikh Khalifa bin Zayed al-Nahyan qui a offert un don de 250 000 euros. Un pourboire pour cet homme considéré comme une des plus grosses fortunes du Golfe. Ces milliardaires partisans d’un islam rigoriste à l’intérieur de leur pays ( et libéral à l’extérieur) ne manqueront pas de valider ce “don” par une fetwa pondue par un Oulama à la solde de cet émirat qui viendra expliquer aux fidèles quelque peu décontenancés, que financer une charcuterie qui vend du porc est une action de bienfaisance. Pour les islamophobes en revanche, l’argent n’ a pas d’odeur, tout est bon dans le cochon, même quand il est financé par un musulman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sarkozy nomme son copain Arno Klarsfeld à l’Office français de l’immigration et de l’intégration

11 septembre 10 ans plus tard :La réponse des européens de confession musulmane à l’extrémisme ?