in

Un Saoudien prénomme son bébé « Al Saudiyya » en signe de patriotisme

C’est sur le terrain miné de la grave crise diplomatique qui agite le monde arabo-musulman, conduisant l’Arabie saoudite et ses alliés à rompre toute relation diplomatique avec le Qatar accusé de « soutenir le terrorisme » (une accusation qui, proférée par l’un des principaux sponsors du « djihadisme », ne manque pas de sel…) qu’une guerre peu classique fait rage : celle des prénoms donnés aux nouveau-nés.
Le patriotisme chevillé au corps, Ahmad Al Anzi, un père de famille saoudien comblé par la naissance de sa petite fille, a lancé la riposte contre un heureux papa koweïtien qui a eu l’outrecuidance d’appeler son bébé « Qatar », en signe de son ralliement au camp adverse.
Dès lors, la hache de guerre était déterrée aux yeux de ce loyal sujet du royaume wahhabite, qui a immédiatement contre-attaqué en prénommant son nourrisson « Al Saudiyya ».
Rendant coup pour coup dans un bras de fer peu conventionnel, Ahmad Al Anzi a manifesté son attachement à son pays dans une vidéo qui a donné le ton de sa contre-offensive, sa petite fille, enveloppée dans l’étendard national, dans les bras : « En réponse au Koweïtien qui a récemment appelé sa fille « Qatar » et en tant que citoyen saoudien, j’ai décidé d’appeler la mienne Al Saudiyya bint Wael Ahmad Al Anzi », a-t-il proclamé sur les réseaux sociaux non sans fierté, alors que ses proches explosaient de joie.
Devenue virale, son apparition devant la caméra a divisé l’agora virtuelle arabe en deux clans irréconciliables : ceux qui applaudissent des deux mains à cet élan patriotique farouche, et ceux qui l’observent en émettant de vives réticences, songeant avec inquiétude aux conséquences pour l’avenir de ces enfants affublés de prénoms si difficiles à assumer.
Cela étant, cette guerre des prénoms ne semble pas tendre vers un cessez-le-feu, puisque que d’autres parents montent actuellement au front dans le Golfe persique, désireux, eux aussi, d’afficher leur loyauté à leur pays, à travers les noms importables donnés à leurs nourrissons.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

En Marche : un espoir pour nos quartiers ?

Un clip pédagogique façon Harry Potter sur les plus grandes découvertes islamiques