in

Michigan : une petite fille musulmane de 10 ans remporte le concours Doodle for Google

Du haut de ses 10 printemps, la petite Liyana Siddique a des étoiles plein les yeux, et pas seulement à force de contempler la voûte céleste qui la fascine tant…

Cette écolière enjouée et vive d’esprit, dont la curiosité est insatiable, à la fois pour ce qui l’entoure et évolue au-dessus de sa tête, notamment sur Mars, la planète rouge qui la fait rêver, est sur un petit nuage depuis quelques jours : elle est en effet l’heureuse lauréate du concours Doodle for Google dans le Michigan !

A l’annonce de cette grande nouvelle, ses yeux pétillants ont brillé plus que d’ordinaire, d’autant plus en voyant débouler dans son école l’équipe Google. Une arrivée surprise qui a produit son petit effet, la petite Liyana Siddique, émerveillée, n’en croyant pas ses yeux !

Publicité

Cette bonne élève, qui fait aujourd’hui la fierté de sa famille et du Michigan Islamic Academy où elle est scolarisée, à Ann Arbor, peut s’enorgueillir que son joli dessin, illustrant sa passion pour l’espace et son aspiration à explorer un jour la planète Mars, ait emporté l’adhésion du jury de Google.

« L’espace m’attire depuis toute petite. Parfois, à l’école, on lit des histoires sur les astronautes, et chaque fois qu’on en parle, on n’entend jamais parler de femmes astronautes. Alors, j’ai pensé que ce serait cool si j’étais la première femme sur Mars », a-t-elle expliqué à la presse locale, entre deux éclats de rire, tout en brandissant son œuvre.

Sa petite touche créative a fait la différence, la gagnante du concours scolaire intitulé « Quand je serai grand(e), je serai… », allant de la sixième à la terminale, est haute comme trois pommes, mais déjà grande par sa vision de l’avenir très inspirante.

Cette vision de l’avenir, qui nourrit son imaginaire, laissera prochainement son empreinte sur l’un des nombreux logos alternatifs dont Google a le secret. Il y a de fortes chances qu’en découvrant le doodle portant sa signature, les yeux étincelants de la petite Liyana Siddique soient longtemps constellés d’étoiles…

Publicité

Publicité

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Reedouane. Dernier point. Vous avez fini par m’insulter en me traitant de raciste parce que je vous parlais de ma culture pour souligner les différences avec la vôtre ! Mais à aucun moment vous n’avez contesté ces différences. C’est éloquent. En fait, je suis raciste parce que j’affirme mes différences culturelles, ce qui en soi est tout à fait neutre. Alors finalement qui est véritablement raciste et rejette l’autre et sa culture ? En définitive qui nourrirait un ressentiment, voire une haine ? Mais si vous croyez qu’on va tolérer des gens qui arrivent avec leur culture non seulement sans connaître celle de la France mais en la dénigrant, vous vous trompez lourdement. Ce n’est pas à la France de « s’ouvrir » à votre culture dont elle n’a pas besoin mais à vous de respecter le pays qui vous a accueilli ainsi que son peuple. Vous ne voyez même pas la chance que vous avez de vivre en France. Être français n’est même pas pour vous un motif de fierté quand des nations nous envient. Vous préférez encore votre pays d’origine tout en restant ici. Pourquoi ?

  2. L’émancipation des femmes voilées en voilà une phrase intéressante. A l’évidence vous ne savez pas ce que émancipation des femmes veut dire et vous ne connaissez pas l’histoire du féminisme en France. Ça a tout à voir avec l’égalité hommes femmes et passe par la fin de la domination patriarcale à laquelle les femmes sont assujetties, domination patriarcale issue de religions comme la vôtre. Pouvoir porter un pantalon (comme un homme), pouvoir disposer de son corps (comme un homme) et donc avorter, pouvoir voter (comme un homme), pouvoir travailler (comme un homme), pouvoir accéder aux mêmes fonctions (qu’un homme), pouvoir gagner la même chose (qu’un homme) à compétences égales, … En quoi porter le voile permet d’être l’égale de l’homme dans votre religion ? Pourquoi les cheveux d’une femme poseraient un problème de pudeur et pas ceux d’un homme ? Réponse : parce que tout est pensé à partir du regard des hommes. C’est ça le patriarcat. C’est le contraire du féminisme et de l’émancipation des femmes. On vit dans le même pays mais à l’évidence nous n’avons pas les mêmes valeurs, probablement parce que nous ne sommes pas issus de la même culture. Les femmes ne se voilent pas dans ma famille. Et au passage il y a des femmes de culture musulmane qui sont farouchement opposées au voile. On les soutient.

    • @zarathoustra
      Je pensais que tu irais vérifier la définition avant de m’attaquer avec cet argument mais je me suis trompé…
      Je te renvoie donc à la définition du mot “émancipation” non d’après moi mais d’après le dictionnaire français de France, signifie: “Action d’affranchir ou de s’affranchir d’une autorité, de servitudes ou de préjugés”.
      Cette émancipation, dont je parle se distingue par le statut des mères qui, pour la plupart n’ont pas fait d’études.
      Ca ne va pas te faire plaisir mais je suis de la même culture que toi.
      La seule différence, c’est que je suis ouvert à une seconde ou d’autres cultures.
      Tu pars avec des idées reçues et tu en démords pas.
      Désolé mais l’homme et la femme ne sont pas égaux (au sens mathématique)…sauf en droits.
      Alors si tu rêves d’un pays égalitaire dans lequel, tu as autant de routiers hommes que de femmes routiers, d’infirmières femmes que d’hommes infirmiers, que de cuisiniers hommes que de femmes cuisiniers….tu risques d’attendre longtemps parce que la nature ne l’a pas voulu ainsi.
      Quant à ton féminisme, je te renvoie à une femme célèbre, une certaine Marguerite Yourcenar, partisante de la “fraternité humaine” et s’oppose au féminisme qui pense la femme en opposition à l’homme.

      • @Reedouane

        Vous vous trompez. Vous n’êtes pas de la même culture que moi. Vous êtes issu d’abord de la culture arabo musulmane. Vous portez un prénom et un nom arabes, vous parlez arabe, vous êtes musulman ainsi que vos parents et vos ancêtres. Cette culture vous a forgé et fait aussi que vous voyez le voile de cette manière. Les femmes qui se voilent c’est familier pour vous. Pour moi c’est profondément étranger, comme pour la majorité des français. C’est ça que vous n’arrivez pas à comprendre.

        Vous seriez de ma culture, vous comprendriez ce que veut dire émancipation des femmes et féminisme, sans avoir besoin de consulter un dictionnaire. Parce que vous auriez entendu parler dans votre jeunesse de mai 68, du manifeste des 343, de figures du féminisme, de planning familial, de fille mère, de suffragettes, …

        J’ai été élevé selon des valeurs féministes. Pas dans la théorie mais dans la pratique. Et ça se traduisait très concrètement dans la vie familiale. Ce n’est pas ma mère (qui travaillait comme mon père) qui se goinfrait toutes les taches ménagères ni même ma sœur. Mon père, mon frère, moi tout le monde s’y mettait à tour de rôle. Mon père cuisinait comme ma mère et mes parents ont fait en sorte que ma sœur soit considérée de la même manière que mon frère et moi avec les mêmes devoirs et les mêmes droits …

        Vous comprenez la différence ? Vous voyez, l’égalité n’a rien à voir avec une histoire de quotas, sachant que je suis contre la discrimination positive qui les impose, ce qui n’est peut être pas votre cas quand il s’agit des maghrébins ou des musulmans. Et elle s’enseigne aussi à travers l’éducation que nous donnent nos parents.

        Donc quand vous parlez de votre ouverture à une seconde culture, vous parlez en fait de ma culture. Et quand je parle de seconde culture je parle de la vôtre. Et je suis heureux de savoir que vous êtes ouvert à la culture du pays où vous vivez. C’est un minimum. Que je sois ouvert à la vôtre en revanche n’est pas requis en France. Je fais néanmoins l’effort de lire les articles ici, des auteurs musulmans pour dialoguer avec des gens de votre culture ici. Ça ne m’intéresse pas plus que ça pour autant. Ça serait donc bien que vous fassiez l’effort de faire de même, de vous intéresser à ce que veut dire laïcité, féminisme, démocratie en France, au lieu de les repeindre avec les couleurs de l’islam comme vos collègues. Car ces notions ont une histoire et sont des valeurs en France.

        Enfin je suis ouvert à d’autres cultures : je m’intéresse par exemple à l’Espagne, l’Italie, la Grèce, les États Unis, la Chine. Cet intérêt est d’ailleurs indépendant de mes origines et de ma famille.

        • @Zarathoustra:
          Je constate que derrière ce “vernis” d’ouverture aux autres cultures, se cache un rejet de la culture que tu appelles “arabo-musulmane”. Mais c’est bien connu: “On dit que je suis raciste, mon chien est noir.”
          Tu ne me connais pas, tu ne sais même pas comment je vis mais déjà tu m’exclus de ma culture française, car tu serais une sorte de français de souche bien-pensant…Et c’est bien connu, le français de souche en France, il est tout sauf de souche, puisque c’est un mélange d’espagnols ou d’italiens ou d’allemands ou de polonais ou de britanniques et parfois même de méchants arabes.
          Le premier communautarisme en France, c’est celui des personnes comme toi: vous voulez rester, manger, habiter, travailler et vivre qu’entre vous et vous haïssez les autres.

          C’est dur à porter, une haine pareille, pour un homme seul. Ça fait mal. Ça vous brûle de l’intérieur. On a envie d’aimer, mais on ne peut pas. Tu es là, homme, mon frère, mon semblable, mon presque moi. Tu es là, près de moi, je te tends les bras, je cherche la chaleur de ton amitié. Mais au moment même où j’espère que je vais t’aimer, tu me regardes et tu dis : “Vous n’êtes pas de la même culture que moi.”

          • @Reedouane.

            Quel rapport entre constater que vous n’êtes pas de la même culture que moi et vous détester ?! Pourquoi faut il que vous voyez de la haine dès lors qu’on est pas d’accord avec vous ? C’est donc impossible pour vous de mener une discussion de manière rationnelle sans y mêler l’affect ?

            Nous ne sommes pas non plus obligé d’aimer toutes les cultures, surtout celles qui vont à l’encontre de la nôtre, ni même d’être ami avec la terre entière, y compris avec des gens avec qui nous n’avons aucune affinité. Ça vaut pour vous comme pour moi.

            Sinon je ne suis pas français de souche, je suis plutôt épanoui dans ma vie et surtout j’ai mieux à faire que de haïr des personnes que je ne connais pas. J’ai toujours jugé les gens sur leurs actes. Il n’y a pas de raison que ça change.

  3. @Reedouane. Je ne reproche rien aux musulmans. Je critique le voile et peux m’opposer à ceux qui le promeuvent. Oui effectivement. Est-ce que toutes les musulmanes sont voilées ou s’agit-il d’une minorité grandissante ? Est-ce que les musulmanes ont toujours été voilées et est-ce que tous les musulmans soutiennent inconditionnellement le voile ? Je ne crois pas. Je parle bien entendu du pays ou je vis, la France.

    • @Zarathoustra: je vis dans le même pays que toi et il suffit de sortir pour se rendre compte qu’il y a plus de femmes non voilées que de femmes voilées.
      Certains musulmans sont contre le voile mais ce n’est pas la grande majorité puisque la plupart des musulmans de France ont un rapport avec le voile positif, souvent parce que certains membres de leur famille sont voilés et qu’ils n’y voient aucun problème (d’où ma remarque te concernant).
      L’émancipation des femmes voilées fait qu’aujourd’hui elles occupent des espaces nouveaux et c’est la démocratie, qui quand elle est respectée dans ses principes, le leur permet.

  4. @WKR. D’accord avec vous pour l’essentiel. Mais quand on ne montre quasiment que des musulmanes voilées y compris des gamines, on peut aussi s’interroger.

  5. Bonjour à Tous,

    Ce que font les personnes les regarde.
    L’école islamique dans laquelle elle étudie a certainement ses règles vestimentaires comme d’autre écoles dans le monde.
    Je pense que le débat du foulard n’a pas sa place ici. Au contraire, on peut voir que cette petite est épanouie et ouverte.
    Par contre, pour ceux qui veulent chercher, le foulard dans l’islam n’est pas fait pour cacher les cheveux. Et lorsque le prophète (ﷺqlpssl) a demandé aux femmes de se couvrir, si les puristes traduise correctement le mot employé, il s’agit de caché la poitrine et plus particulièrement la naissance du creux de celle-ci, ce que les vêtement de l’époque laissaient entrevoir.
    Aujourd’hui nous voyons d’ailleurs une aberration des jeunes qui se couvrent les cheveux et laisse leur poitrine opulente apparaître avec un vêtement moulant et le jean taille basse avec le sous-vêtement qui dépasse. Cela les regarde, mais il faut être cohérent et l’Islam demande simplement que les personnes, homme ou femme d’ailleurs s’habillent décemment c’est à dire dans une tenue qui ne provoque pas le désir chez l’autre (comprendre l’inconnu).
    Je suis musulman depuis plusieurs années et de ce fait je cherche en permanence, car il est dit dans l’Islam qu’il faut apprendre et chercher à connaitre la science. A mon grand étonnement, les musulmans qui sont nés musulman restent sur leurs acquis et ne cherchent pas a comprendre ce qu’ils répètent depuis des années (des siècles)
    L’islam est une religion simple et les musulmans on tendance bien souvent à la compliquer pourtant le saint Coran commence par ces mot Lis! Lis!
    Se couvrir les cheveux et quelque soit la religion d’ailleurs était usité par les personnes notables y compris au moyen orient. La mode change…
    Je rappelle au musulman que la tolérance est une des règles de l’islam le verset 109 “les infidèles”
    Dis: « Ô vous les infidèles !
    Je n’adore pas ce que vous adorez.
    Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore.
    Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez.
    Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore.
    À vous votre religion, et à moi ma religion. »

    Le problème de toutes les religions c’est bien souvent les interprétations et je dirai pour ma part, que la foi est un parcours personnel que nul personne extérieure ne peut influencer si celle-ci est profonde et vrai.

    • Je n’ai jamais dit ça, relis bien mon message…
      Ta perception extrêmement négative et triste du voile n’est pas la même pour nous, musulmans et porter un voile quand on a 10 ans dans une école islamique, moi désolé mais ça ne me choque pas…

      Toi à 10 ans, tu faisais ce que tu voulais chez tes parents? tu portais la kippa parce que tu en avais envie? tu as fait ta communion parce tu le souhaitais?
      Aux US (dans la plupart des états) comme dans la plupart des démocraties occidentales, quand tu atteins 18 ans, libre à toi de faire ce que tu veux.

      • Triste, moi pas vraiment. Quant à me faire une raison face à une idéologie aussi absurde que nocive, ce n’est pas mon genre non plus. A 10 ans donc une gamine doit se préoccuper d’être « pudique » en portant le voile ? Vous avez toute votre tête ? Où vous êtes juste endoctriné jusqu’à la moelle ?

        • Tu reproches aux musulmans un soi-disant intégrisme mais tu ne veux pas voir le tien. Ton intégrisme #tun’eslibrequesitumessembles me fait de la peine car il doit te consumer de l’intérieur quand tu regardes BFMTV ou que tu sors dehors…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Royaume-Uni : grâce au combat d’un patient musulman, greffé du rein, une fatwa approuve le don d’organes

Canada : des joueuses musulmanes de Softball brisent les préjugés sur le terrain