in

“Les bougnoules et les nègres, on en veut pas !” : une femme, se faisant passer pour une policière, agresse verbalement trois jeunes femmes voilées

« Tu peux me filmer, je suis inspecteur de police. Les flics arrivent pour vous déloger. Tous les bougnoules et les nègres, on en veut pas ! ». Ces injures racistes odieuses qui, pour couronner le tout, s’avèrent être un tissu de mensonges, ont été proférées, lundi 2 mai, à l’encontre de trois jeunes femmes voilées par une inconnue surgie de nulle part…

Une véritable furie, dont l’islamophobie aussi rageuse que décomplexée et l’usurpation d’identité commise crânement sont hautement condamnables.

La scène de cette agression verbale ahurissante, derrière laquelle se cache (mal) une extrémiste de droite sans doute assoiffée de vengeance depuis la nouvelle défaite cuisante de Marine Le Pen et la pitoyable déroute de Zemmour, s’est passée à Onet-le-Château, près de Rodez, dans l’Aveyron. Elle a pris par surprise trois jeunes femmes musulmanes qui, en ce jour de l’Aïd El-Fitr, étaient en train de se filmer aux abords de la mosquée locale pour un réseau social.

Contrairement à la Toile qui s’est enflammée à la vue de cette vidéo, les trois victimes ont opposé un calme remarquable, presque olympien, aux invectives qui les visaient, semblant même douter fortement de la qualité de policier de leur agresseuse. Elles lui ont fait répéter distinctement ses propos pour mieux la confondre au grand jour.

Publicité

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les trois jeunes femmes n’auraient pas encore porté plainte, mais une enquête a été immédiatement diligentée. Preuve en est, le message diffusé sur la page Facebook de la police nationale de l’Aveyron, stipulant qu’une plainte sera prochainement déposée contre l’agresseuse “pour usage illégal de la fausse qualité de policier “.

Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Le racisme inverse existe aussi et les insultes racistes envers les Français blancs sont nombreuses. Déplacez-vous donc sur le site des “Indigènes de la République”.

    Je ne sais pas pourquoi je fais l’effort d’écrire alors que que je vais encore être censuré. La vérité dérange ?

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Torture: un enfant violoniste palestinien raconte l’horreur

Ce que nous prépare la science: resterons-nous encore des humains ?