in

La Russie et la Syrie s’entendent pour la construction d’une copie de Sainte-Sophie (www.lefigaro.fr)

Ulcérée par la décision du président turc Erdogan de transformer le monument d’Istanbul en mosquée, Moscou a décidé d’en financer une réplique miniature. Elle sera consacrée au culte orthodoxe.

Que de chamboulements ! Musée historique depuis 1934, le 10 juillet 2020, le président turc redonnait à la basilique Sainte-Sophie son statut de mosquée. Et voilà qu’elle pourrait avoir une petite sœur en Syrie. Des fonds privés syriens et russes ont proposé de reconstruire l’édifice religieux dans la province occidentale de Hama en Syrie. D’après le média libanais Al Modon, les travaux de préparation du site doivent commencer en août. L’idée vient du Syrien Nabeul Al-Abdullah, un chef de milice pro régime qui a obtenu l’accord de l’évêque de l’église orthodoxe de Hama.

Publicité
Publicité
Publicité

Elle a été soumise à la Douma, service de législation russe, qui a convenu de soutenir le projet. Vitaly Milonov, un de ses représentants a déclaré au site russe RIA Novosti qu’il «considérait la Syrie comme un endroit approprié pour construire une copie de Sainte-Sophie» et que «les chrétiens orthodoxes de Syrie pourraient aider à sa construction». Ce soutien a d’ailleurs été confirmé par la visite d’une délégation militaire russe dans la ville syrienne d’Al-Suqaylabiyah où elle devrait être édifiée.

Le patrimoine, enjeu politique

Ce projet est une réponse matérielle et indirecte de la Russie pour exprimer son désaccord face à la décision controversée du président turc de transformer Sainte-Sophie en mosquée. C’est ce que souligne le législateur Vitaly Milonov : «La Syrie, contrairement à la Turquie, est un pays qui montre clairement la possibilité d’un dialogue interconfessionnel pacifique et positif. Le président Bachar al-Assad ne transférerait jamais une cathédrale d’une dénomination à une autre.»

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Migrants: les traversées se multiplient depuis la Tunisie (www.rfi.fr)

Explosions à Beyrouth : le Liban craint une crise humanitaire