in

La nouvelle cyberattaque des hackers arabes contre Israël

D’une nouvelle génération, la résistance arabe contre l’impunité des crimes israéliens s’organise dans un cyberespace à sa mesure, et dans lequel elle donne toute la mesure d’une cyberoffensive sans précédent.

Revendiqué par des hackers saoudiens ou palestiniens, cet assaut électronique à rebondissements, qui a déclenché les hostilités la semaine dernière en révélant les coordonnées de dizaines de milliers de cartes de crédit appartenant à des Israéliens, et en piratant des sites publics israéliens, a de nouveau frappé lundi en paralysant cette fois-ci les sites officiels de la Bourse de Tel-Aviv et de la compagnie aérienne El Al.

 Si cette nouvelle fronde du Net force l’admiration du Hamas, à travers son porte-parole Sami Abou Zahri qui encourage "cette nouvelle forme de résistance arabe et islamique contre l'occupation israélienne", elle réussit à créer le buzz en Israël, mais à la manière d’une incursion dans les lignes ennemies qui suscite l’émoi…

Tandis que le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Dany Ayalon la qualifie de « terrorisme »,  menaçant de représailles ses auteurs, un responsable d'un plan gouvernemental de lutte contre les cyberattaques, Yitzhak Ben Israël, a révélé à la radio qu'une Autorité chargée de la défense des données fonctionnait depuis le 1er janvier.

Yossi Melman, un journaliste spécialisé dans les affaires de sécurité,  a, quant à lui, insisté auprès de l'AFP sur  le retard accumulé dans la défense des "organisations civiles par rapport à celles liées à la sécurité" : "Il est extrêmement difficile de voler des informations au Mossad, au ministère de la Défense ou à des unités de l'armée, alors qu'il est relativement plus facile de pénétrer dans des structures ou des organisations civiles", a-t-il déclaré. Guerre des nerfs, la guerre de l’ingéniosité informatique a trouvé ses preux chevaliers arabes, qui semblent aussi indétectables et imprévisibles que leurs destriers révolutionnaires sont  puissants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mourad Dhina a été arrêté en France

Ben Arfa accuse le rappeur Abd al-Malik d’endoctrinement