in

Kadhafi a-t-il été livré à ses meurtriers par un commando franco-britannique ?

Dans son édition du 24 octobre, le Daily Express britannique affirme de source militaire qu’un commando mixte, formé d’éléments du célèbre Régiment de reconnaissance britannique et du service action de la DGSE française, aurait reçu l’ordre de prendre en chasse le fils de Kadhafi, Saif al Islam, qui aurait été blessé dans un raid aérien dans la région de Bani Walid.

L’ordre étant de l’abattre pour l’empêcher de devenir un nouveau chef charismatique de la résistance libyenne au nouvel ordre politique à la botte de l’Otan. Le même journal rappelle que c’est ce même commando qui est intervenu au sol pour liquider plusieurs dizaines de gardes de Kadhafi avant de livrer ce dernier à ses bourreaux qui l’ont lynché puis exécuté.

Le site « geotribune » défend une version similaire : « L’attaque du convoi de Kadhafi n’aurait pas été menée uniquement depuis les airs, mais également au sol. Les officiers de l’Organisation Atlantique se doutaient de la présence de Kadhafi ou de l’un de ses fils dans le dernier réduit de Syrte, à cause de la résistance acharnée opposée par le dernier carré de fidèles au Guide libyen. Avant la chute du dernier bâtiment tenu par les pro-Kadhafi, les appareils de l’OTAN ont repéré et stoppé des véhicules qui tentaient de fuir la ville assiégée.

C’est à ce moment que l’ordre a été donné à un commando britannique d’entrer en action. Les soldats d’élite n’ont pas tardé à éliminer toute résistance autour de Kadhafi et d’arrêter l’ancien dictateur. Ils l’ont ensuite remis vivant aux rebelles avant de s’éclipser. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les dernières secondes du fils de Kadhafi avant son exécution (vidéo)

Pourquoi Ennahda rencontre un fort succès populaire en Tunisie ?