in

Iran : une répression implacable, plus de 100 morts selon Amnesty International

Six jours après le début des troubles dans plusieurs villes du pays, Amnesty International évoque plus d’une centaine de morts…

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Yasmina,
    Puisque vous êtes une convertie, je vous donne quelques explications qui échappe à grand monde.

    1- Du temps des compagnons du prophète, il y avait le coran et la souna du prophète.
    Le mot sunnite n’existait pas encore. il y avait les croyants.

    2- Il y a école dans la charia (code de vie),

    3- Il n y a pas école dans la croyance, Allah unique sans intermédiaire.
    la croyance est le concept de dieu qui définit la religion.

    Quand on change de concept de dieu, on change de religion.
    Les Chrétiens un concept; les juifs un autre concept, les musulmans un troisième concept.

    adorer un mort, une statue, Jupiter ou un ange, c’est toujours de l’association.
    C’est pour cela que je dis le clergé de Téhéran n’est pas musulman. Personne au monde ne peut prouver le contraire de mes dires.

  2. Le Shah avec la SAVAK les Ayatollah avec les BASSIDJI police poreuse du regime iranien,voila ce que propose ce pays pour gouverner de force,il est question de plusieurs centaines de morts ce n’est pas pour rien qu’on a coupe Internet il faut que le massacre ce passe en famille,voila l’Iran de toute sa splendeur ou son peuple en verite est tenu par la peur et le chantage ou sa priorite est de trouver a manger d’abord.

  3. Ces troubles étaient assez prévisibles à l’aune de l’embargo américain. Ceci dit, il ne faut pas compter sur les ayatollahs pour faire preuve de modération. Le peuple iranien paie pour les séquelles d’un affrontement entre deux monstres: Le gouvernement américain, et les Gardiens de la révolution.
    Tous coupables.
    @Water.
    L’objectif américain est clairement la ruine de l’Iran, des troubles comme ceux qu’on observe aujourd’hui, le retrait des iraniens de Syrie et du Yémen. Celui des ayatollahs, continuer à piller le pays, et surtout, rester vivants. Je crois qu’ils se foutent un peu du jugement dernier.

  4. Amnesty international est politisé à mort. J’irai droit au but, elle n’est rien d’autre qu’une officine de l’Occident. C’est la raison pour laquelle elle est aux abonnés absents quant-il s’agit de la répression des pays musulmans par « Israël » et les puissances otanesques. Pour paraître objectif, Amnesty critique superficiellement le « Monde libre », le régime sioniste ainsi que les pays arabes dit modérés comme l’Arabie-saoudite ( la bonne blague!). Alors qu’elle mène en réalité une véritable campagne de guerre contre le Monde musulman résistant. L’Objectif de cet acharnement est clair: pousser à la guerre contre ceux qui ne veulent pas se prosterner. Ces chiffres de 100 morts sont grotesques et ils servent les ennemis de l’Iran, le bras droit de la résistance dans la région face à l’Empire atlanto-sioniste. Depuis quand l’Occident et ses officines disent-ils la vérité concernant les pays qui s’opposent à l’entité sioniste? Disent-ils la vérité sur la Palestine occupée? Amnesty n’a pas pointé du doigt les crimes de guerre (bombardement au phosphore blanc) perpétré par l’armée israélienne contre les civils palestiniens. Sans les médias alternatifs, personne n’aurait été informé de cet effroyable massacre. D’ailleurs, il y a longtemps que les victimes musulmanes de la barbarie sioniste ne font plus confiance à cette organisation aux indignations à géométrie variable. Quand il y a un article relatif au monde musulman résistant, il faut être très prudent. Il suffit de voir la Palestine occupée où le résistant est systématiquement présenté comme un terroriste alors que le tueur comme une victime. Je vous invite à vérifier l’info par vous même. Par exemple ce matin, sur le site RT, il y a un article sur l’Iran où une manifestation montre s’est déroulée en soutien au pouvoir ( nom de l’article : l’Iran menace de détruire les Etats-Unis s’ils franchissent les lignes rouges). Dans le site 7sur7.be, la même manifestation est présenté comme hostie au pouvoir! ( nom de l’article: Au moins 143 personnes tués lors des émeutes en Iran). Nous devons faire attention aux menteurs professionnels qu’on appelle journaliste, observateur et autre spécialiste de la géopolitique. Je terminerai par cette parole mémorable de Malcom X: « Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment. »

    • « Depuis quand l’Occident et ses officines disent-ils la vérité concernant les pays qui s’opposent à l’entité sioniste?  » Depuis quand l’Iran s’oppose à l’entité sioniste ? Ce sont de grand copains, il n’y a que les naïfs qui pensent qu’ils sont ennemis.
      Encore un énième rappel sur l’Irangate : c’est Israël qui était le facilitateur dans la transaction avec les USA. Facilitateur car copain avec les 2 parties.

      • Copain avec les 2 parties? Mensonge! On se demande vraiment pourquoi l’Iran est la bête noire d’Israel et qu’il subit les pires sanctions économiques de l’histoire. Si demain Téhéran reconnait l’existence d’Israel et qu’il cesse de soutenir les mouvements de résistance dans la région surtout en Palestine et au Liban, il redeviendra un pays très fréquentable, toutes les sanctions seront abolies, son économie deviendra florissante. Mais pourquoi croyez-vous que ce n’est pas le cas? Parce que justement il n’est pas copain avec le régime infâme qui occupe Israel. Qu’une partie de l’armée au début de la révolutiohn n’était pas très regardant sur la provenance des armes pour faire face à l’invasion du territoire par les troupes de Saddam est une chose mais prétendre que l’Iran est l’allié d’Israel est un mensonge, de la vieille propagande de guerre.

  5. La journaliste dit à la fin de sa propagande que l’état iranien avait réagit contre des manifestations anti régime!!!!!!. Tout est dit. Où sont alors les revendications contre la hausse de l’essence?.
    L’état Iranien a joué son rôle et a mis fin rapidement aux désordres avant l’installation du chaos voulu par l’empire.
    Le peuple Algérien manifeste pacifiquement pour la démocratie depuis 40 semaines. Pas un mot dans les grandes médias! Deux poids, deux mesures. Allez savoir.

    • La CIA n’a aucun intérêt à détruire le clergé de Téhéran, seulement le rendre docile, l’empêcher de sortir des rangs.

      Ce qui est bien, dans ce début du siècle, la chute des mensonges,

      Au dernier jugement, le croyant n’a qu’une seule identité : ne ment jamais.

      L’occident ment à l’homme.
      Le temple du feu ment sur Allah et son prophète.

      • Please waterwater. ca fait un moment que j’ai envie de vous le dire:

        Cessez avec votre sobriquet injurieux » temple du feu ». C’est ridicule en plus d’etre une offense pour les Croyants. Please, respectez l’ordre divin , vous qui êtes si pointilleux sur la « chariaa ». Ne soyez pas injuste envers vous même:

        يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا يَسْخَرْ قَوْمٌ مِّن قَوْمٍ عَسَى أَن يَكُونُوا خَيْرًا مِّنْهُمْ وَلَا نِسَاءٌ مِّن نِّسَاءٍ عَسَى أَن يَكُنَّ خَيْرًا مِّنْهُنَّ وَلَا تَلْمِزُوا أَنفُسَكُمْ وَلَا تَنَابَزُوا بِالْأَلْقَابِ بِئْسَ الِاسْمُ الْفُسُوقُ بَعْدَ الْإِيمَانِ وَمَن لَّمْ يَتُبْ فَأُولَئِكَ هُمُ الظَّالِمُونَ

        يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اجْتَنِبُوا كَثِيرًا مِّنَ الظَّنِّ إِنَّ بَعْضَ الظَّنِّ إِثْمٌ وَلَا تَجَسَّسُوا وَلَا يَغْتَب بَّعْضُكُم بَعْضًا أَيُحِبُّ أَحَدُكُمْ أَن يَأْكُلَ لَحْمَ أَخِيهِ مَيْتًا فَكَرِهْتُمُوهُ وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ تَوَّابٌ رَّحِيمٌ
        Sourate 49 les Appartements vesrets 11 et 12 Traduction du site oumma.com
        O vous qui avez cru! Qu’un groupe ne se raille pas d’un autre groupe: ceux-ci sont peut-être meilleurs qu’eux. Et que des femmes ne se raillent pas d’autres femmes: celles-ci sont peut-être meilleures qu’elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que «perversion» lorsqu’on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas… Ceux-là sont les injustes.

        O vous qui avez cru! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux.

        • Yasmina,
          La liberté du culte est une chose, l’atteinte au culte des autres est une autre chose.
          Je respecte un chrétien, parce qu’on jamais vu un chrétien qui se dit musulman, seul dieu reste juge et la vie continue.

          Le temple du feu et son culte des morts est une atteinte à l’islam,

          -1 Le prophète est venu pour dire : Allah unique sans intermédiaire.
          Le temple du feu a remplacé les statues détruites par le prophète par le culte des morts.

          -2 Le père des prophète Ibrahim avait construit la Kabaa.
          Le prophète de l’islam avait construit la première mosquée, la mosquée kouba.

          Quel est l’homme qui a construit une huseinia, personne au monde n’a répondu à cette question de mon vivant.

          3_ Le Temple du feu et le sionisme sont deux analogies décalées dans le temps, je n’entre pas dans les détails parce que ce n’est pas du goût du journal oumma. Avec mes respects pour ce journal.

          4- Le mot chiite dans la langue arabe veut dire partisan politique, jamais une religion.
          Il y avait les partisans de Ali, ceux de Mouhawia, ceux de Aïcha la mère des croyants.

          Le différent était politique, parce que qui dit religion, dit prophète et personne d’autre. Il n y a pas de clergé dans l’islam.

          Cordialement.

          • Waterwater:

            merci de votre réponse avec pondération.
            A vrai dire, personnellement, je ne suis ni sunnite ni chiite mais musulmane. En tant que convertie, seul le Coran compte.
            Oui, je sais bien que chiite veut dire partisan et historiquement il désignait les partisans de Othman et du clan omeyade apres l’assassinat du calife Othman ensuite les partisans d’Ali .C’est après la bataille de Siffin que l’on commence à désigner le mouvement politique favorable à Ali et à ses descendants sous le nom de shia Ali, « le parti d’Ali », dont nous avons fait le chiisme, lequel n’est vraiment structuré qu’au IXe siècle. Il implique, dès ses origines, une fidélité à la famille du Prophète, à ses descendants, une revendication de justice bafouée par les premiers musulmans et plus encore par ceux qui fondèrent avec Muawiyya, à Damas, une monarchie califale héréditaire, les Omeyyades, contraire à ce qui était une monarchie élective.

            Une étude du chiisme doit tenir compte de plusieurs faits : il n’est pas spécifiquement iranien ; il a une longue histoire ; loin d’être unifié, il se subdivise en maints rameaux ; tous les mouvements religieux ou toutes les sectes qui se réclament de lui ou qu’on lui attribue ne relèvent pas de lui. Elle implique aussi qu’on l’oppose au sunnisme dont il est sorti, contre lequel il s’est dressé, qu’il a manqué vaincre, mais qui en définitive l’a emporté puisqu’il est professé de nos jours par 85 à 89 % des musulmans.

            Je conseille aux oumaniotes de lire la GRANDE DISCORDE de Hicham D’Jait.

            Et pour ceux qui s’interesse à la question voici ce que l’historien Jean-Paul Roux ecrit au sujet de l’islam des partisans d’Ali:

            « Me tromperais-je en disant que, à l’évocation du chiisme, deux idées s’imposent à nous : d’une part celle de l’Iran, d’autre part celle d’une doctrine intransigeante, violente, rétrograde ?

            La première peut en partie se justifier parce que des liens étroits et forts existent entre ce pays et la religion professée par la grande majorité de sa population, quelque 80 à 82 %. Elle n’en est pas moins erronée. Le chiisme a pris naissance en pays arabe, s’est exprimé en arabe, a ses principaux lieux saints sur un sol arabe ; ceux qui l’ont institué, dirigé, qu’il vénère et auxquels il se réfère furent des Arabes. Quelques-unes de ses grandes réalisations politiques se constituèrent loin de l’Iran et sans lui, tel le califat fatimide, né en notre actuelle Tunisie et transféré au Xe siècle au Caire où il atteignit une haute prospérité : c’est lui qui fonda la grande métropole, y ouvrit la prestigieuse université d’Al-Azhar et y construisit maints de ses plus grandioses monuments. Enfin, aujourd’hui encore, il y a un peu plus de chiites hors des frontières de la République islamique iranienne qu’en son sein : population de l’Azerbaïdjan du Caucase, ex-soviétique, importantes minorités en Inde, au Pakistan, en Syrie, au Liban, en Afghanistan, en Arabie même – pour ne pas parler de la Turquie où leur nombre n’a jamais pu être établi de façon précise, mais où ils constituent entre 15 et 40 % de la population.

            La seconde idée est entièrement fausse et elle est fâcheuse : d’abord elle donne à l’Iran ce qui revient à d’autres – pensons aux talibans d’Afghanistan, aux attentats de l’Algérie – le privilège d’un islamisme pur, dur et agressif, alors qu’il est modéré dans ses doctrines en tous les sens du terme ; elle choque les chiites non iraniens, souvent parmi les plus tolérants des musulmans, parfois hostiles à la charia, la loi coranique. Certes l’Iran a adopté cette dernière et entend s’y tenir, ce qui, en face des agressions athées, laïques, marxistes ou libérales, l’oblige à se montrer autoritaire, intransigeant, voire dictatorial. Mais il y a diverses interprétations de la loi dans le chiisme – il en va de même au sein du sunnisme qui compte quatre écoles juridiques – et qui, globalement, n’en donne pas la version la plus sévère. Ensuite, le caractère de l’Iranien ne le porte pas au rigorisme : il est avant tout poète, rêveur, enthousiaste dans la joie comme dans la tristesse, prêt à exagérer tous ses sentiments et, j’oserais dire, à être volontiers laxiste – ce qui lui permet de savoir faire la part des choses, de trouver quelques arrangements avec le ciel. Quant aux excès et aux violences que l’on a observés depuis la chute du régime impérial, je ne crois pas qu’ils soient imputables au pays ou à sa religion, mais qu’ils sont inhérents à toute révolution. »

            La suite içi:

            https://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/l_islam_des_partisans_d_ali_le_chiisme.asp

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Ahmed Musa, l’icône du football nigérian, sponsorise 100 étudiants de son pays

Vendredi 29 novembre: Journée Internationale de Solidarité avec le Peuple Palestinien