in

Allemagne : des familles syriennes logées dans des conditions déplorables quelques semaines après leur arrivée

Un voyage de 4 000 kilomètres, la peur, la fatigue… Pour cette Syrienne de 44 ans, institutrice, veuve et mère de quatre enfants, la décision de quitter Damas a été à la fois difficile et inévitable après la mort de son mari. La famille Habashieh a vendu ce qu’elle avait pour se rendre en Turquie, a risqué sa vie sur un canot pour atteindre l‘île grecque de Samos, puis a traversé la Macédoine, la Serbie, la Hongrie, l’Autriche avant d’arriver finalement à Berlin. Mais aujourd’hui, après deux semaines passées dans la capitale allemande à attendre qu’on leur dise quoi faire, ce départ pour la banlieue de Dresde sème le doute.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La Licra défend bec et ongles Nadine Morano

Lettre ouverte d’un français d’origine sénégalaise à Nadine Morano