in

A 18 ans, elle peut embrasser pour la première fois son père emprisonné par Israël

Yara, fille de Ayman Al-Sharabati, emprisonné par Israel depuis 18 ans, a pu pour la première fois de sa vie, embrasser son père cette semaine.

C’est la première fois que l’occupant l’autorise à rencontrer son père Ayman, 49 ans, Palestinien de Jérusalem Est, membre du Fatah, condamné à perpétuité pour pour avoir tué un colon.

Jusqu’ici, Yar, qui est née après l’incarcération de son père, n’avait pu voir son père qu’à de rares occasions derrière des barreaux. Et depuis 3 ans, elle n’avait obtenu aucune autorisation de visite.

La privation de visites est courante pour les prisonniers politiques palestiniens. Même quand des autorisations de visite sont accordées, il n’est pas rare que les familles, une fois arrivées aux checkpoints, se fassent intimer l’ordre de retourner chez elles.

Le sadisme du colonisateur ne recule devant aucune bassesse.

Source : Maan News

CAPJPO-EuroPalestine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pensée de Malek Bennabi: ” Islah algérien et Nahda “

Affaire Bygmalion : le parquet demande le renvoi des mis en examen, dont Sarkozy