Jeudi 24 April 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Comprendre la révolution syrienne

Comprendre la révolution syrienne
fr
http://oumma.com/sites/default/files/IMG/arton7584.jpg

Cette vidéo est un résumé des événements qui secouent la Syrie depuis le mois de mars 2011. Autant que faire se peut, les images filmées par les manifestants, leurs slogans, leur humour, leur danse, leurs chants et leurs réactions sont mis en avant. C’est le message qu’ils souhaitent faire parvenir hors des frontières syriennes (...)

Partagez :

Cette vidéo est un résumé des événements qui secouent la Syrie depuis le mois de mars 2011. Autant que faire se peut, les images filmées par les manifestants, leurs slogans, leur humour, leur danse, leurs chants et leurs réactions sont mis en avant. C’est le message qu’ils souhaitent faire parvenir hors des frontières syriennes, et à l’intérieur desquelles le pouvoir en place a interdit l’entrée libre de journalistes. Cette vidéo ambitionne également de montrer les caractéristiques de la Révolution syrienne, ce en quoi elle se distingue des autres. Un soin particulier a été apporté pour éviter les images trop choquantes, qui existent malheureusement. Malgré tout, certaines séquences peuvent heurter les âmes les plus sensibles. Comprendre la Révolution syrienne avec les manifestants syriens, comprendre la Révolution syrienne du point de vue des manifestants.

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
0 points

La situation en Syrie n’est pas telle que le présente les médias occidentaux.
La valeur d’une juste information ne peut se faire à partir d’une seule source, surtout quand celle-ci émane de pays dont les intérêts impérialistes ne sont plus à démontrer.
Il est extrêmement décevant que depuis la guerre contre la Libye et celle qui se prépare contre la Syrie peu d’analyses sérieuses et contradictoiresn’aient été publiés sur Oumma.com alors que les sources qui contredisent la propagande occidentale sont nombreuses sur le net.
Vous pouvez entre autre consulter le blog
http://resistanceantiimperialiste.blogspot.com parmi beaucoup d’autres pour avoir un apperçu d’une contre information qui tente de compiler de nombreuses sources internationales.
Pour être crédible il serait bon d’essayer de vous faire une autre idée de ce qui se passe réellement aujourd’hui en Syrie et dans le reste du moyen-orient qui est un lieu d’enjeux stratégiques de toute première importance dans la rivalité entre différentes puissances, internationales et locales sur fond de course au contrôle des richesses, de crise exarcerbée des pays impérialistes.
assalam alaykoum

X
0 points

Salam, entièrement d’accord avec Abdal Haqq Patrick Aujard. Sa remarque et son analyse sont vraiment judicieuses.

X
0 points

Pour le coup Oumma.com me déçoit.
Je les pensais plus avertis des réalités médiatique occidentale et de leurs traitements intéressés des actualités du monde monde musulman.

Tout ce qui nous est parvenus des médias conventionnels (jazerra, BBC, AFP, etc...) sur les évènements en Libye et en Syrie est à jeter à la poubelle , c’est aujourd’hui ce qu’il faut faire comprendre aux musulmans francophone qui s’intéressent au sort de ses frères dans ces deux pays.

X
0 points

Salam Alaykum

+1 également avec abd al Haqq Patrick Aujard

Cela fait plusieurs fois que je remarque une ligne pas très cohérente sur ce site( au niveau géo-politique j entend...)

La page d acceuil d’ aujourd’hui en est un exemple flagrant .

X
0 points

@abdel haq
vous avez raison, tous ces manifestants syriens, tous ces morts syriens sont des comédiens formés à Hollywood.

X
0 points

Autre point de vue possible parmi les PAROLES D’OPPOSANTS en Syrie

Des « groupes armés et soutenus depuis l’étranger » représentent à ce jour la plus grande menace pour la Syrie, a estimé samedi à Damas l’opposant syrien Qadri Jamil, secrétaire du Comité national pour l’unité des communistes. (Il s’exprimait)lors d’un congrès extraordinaire du Comité. Et d’expliquer que l’aggravation de la violence et sa propagation territoriale réduisait la marge d’une protestation pacifique dans le pays, tout en augmentant le risque d’explosion dans la région.

D’autre part, a indiqué l’opposant, cette même croissance de la violence, la menace d’une intervention militaire extérieure et la pression économique renforcent la cohésion de la société syrienne.

M.Jamil a appelé les autorités syriennes à « distribuer des armes parmi la population, à créer des milices nationales pour protéger les frontières et (…) liquider les groupes armés », ainsi que pour prévenir une éventuelle invasion militaire de l’étranger.

Selon le leader communiste, il est nécessaire de former d’urgence un gouvernement d’unité nationale qui comprenne « toutes les forces saines de la société, tant les partisans du régime en place que les représentants de l’opposition et des mouvements populaires ».

Depuis la mi-mars, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime en place. Selon l’Onu, la répression de la révolte y aurait déjà fait au moins 4.000 morts. Damas dément сe chiffre et affirme que le pays est en proie à des bandes armées financées depuis l’étranger.

L’opposition syrienne ne cherche pas à renverser le pouvoir actuel à l’aide d’une intervention étrangère, a annoncé Bourhan Galioun, président du « Conseil national syrien » (coalition regroupant la majorité des opposants au régime de Bachar el-Assad) dans une interview au Wall Street Journal.

« Il est nécessaire d’avoir recours à la force pour obliger le régime à respecter les droits de l’homme. Mais cela ne signifie pas pour autant que nous prônions une intervention étrangère, nous attendons que les Syriens renversent le régime par eux-mêmes », a indiqué M.Galioun.

« Nous considérons que la situation en Syrie diffère de celle qui prévalait en Libye. Nous pensons pouvoir compter sur les organismes gouvernementaux, les ministères et les fonctionnaires d’Etat », a-t-il expliqué.

Evoquant le financement de l’opposition, M.Galioun a reconnu que plusieurs Etats arabes, notamment la Libye, lui avaient garanti leur soutien. Interrogé sur les buts de l’opposition syrienne, le leader du CNS a souligné que son objectif principal était de « défendre la population civile ».

« Actuellement, nous n’avons pas de plan précis », a toutefois avoué le leader de l’opposition, avant d’ajouter que les mesures de protection de la population syrienne devaient être discutées conjointement par les pays arabes, l’Europe et les Etats-Unis.

Posté par 2ccr le 4 décembre 2011
D’aprés : http://fr.rian.ru/world/20111203/192247534.html

X
0 points

Une autre voix s´exprime librement au sujet de ce qui se passe en Syrie :

http://www.mondialisation.ca/index.php ?context=va&aid=28019

X
0 points

Cette vidéo est truquée quand on regarde bien, notamment l’enfant apparemment couvert de sang sur le visage, c’est manifestement de la peinture. Le sang n’a pas cette couleur rouge vif, il est plus foncé ! Comparez avec les photos de kadafi lors de son assassinat, la couleur n’est pas la même. De plus les images de militaires ne veulent rien dire, ce peut être des images d’archives, quant aux manifestations ce peut être n’importe quoi... Tout cela sent nettement la désinformation évidente, la chose est coutumière depuis quelque temps...

X
0 points

Je me rends compte que certains internautes vivent sur une autre planète,et ça me désole de voir des textes postés par les lecteurs de OUMMA niant les massacres commis par le régime de Bachar .C’est le même discours tenus par l’extrême droite , qui a été invitée il y a quelques semaine par les autorités syriennes , et dont le site "infosyrie" fondé par Chatillon (ancien du GUD ) et conseiller de Marine...Vous pouvez dire aussi qu’il n’y a pas eu de massacres à Hama en 82, et que le pauvre Assad est accusé de crimes qu’il n’a pas commis...
Vous n’êtes pas obligés de regarder les chaînes qui diffusent des" mensonges" comme vous dites , mais rien ne vous empêche de chercher ailleurs : il y a des centaines de sources" objectives"...
Le peuple se souviendra de ses amis, car il sait bien que les ennemis de ses ennemis ne sont pas nécessairement ses amis...

X
0 points

@ salut à tous :

"dont le site "infosyrie" fondé par Chatillon (ancien du GUD)"

Peux tu donner des preuves stp.
En te remerciant.

X
0 points

Un exemple de manipulation par l´image : des morts qui se réveillent pour vérifier s´ils sont effectivement filmés. Et puis des cris Allah Akbar lancés à tout va. Non merci, Dieu n´a rien à voir dans ce cinéma...

http://www.youtube.com/watch ?v=5XTmxfwxQ6o

X
0 points
X
0 points

Salam, arrêtez d’être aveugle. La réalité est claire. Avant mars 2011, malgré certaines difficultés financières, les syriens vivaient paisiblement dans ce pays béni. Maintenant, Le sang coule, il y a de la fitna, l’économie est menacé...Voilà ce que les conneries de l’opposition ontapporté à ce pays. Bashar, vous ne lui arrivez pas à la cheville. Il faut être un légume pour ne pas s,apercevoir que certaines revoltes sontencouragées pour, in fine occuper cespays, ou à défaut, les ramener à l’âge de pierre.

X
0 points

Bonjour Mehdi السلام الئ الجميع
Je t’ai envoyé hier soir les références concernant Frédéric Chatillon fondateur du site "infosyrie" , mais le post s’est égaré en route...
Voici 4 "adresses" ou sites où tu peux vérifier les relations du régime de Bachar avec l’extrême droite :
 Ignace leverrier
 all4syria
 Mediarabe
 syrianfacts ( dans ce site se trouve également la vidéo que OUMMA a publiée )
Mes salutations respectueuses

X
0 points

La guerre contre l’Irak, les attentats du 11 septembre,la guerre contre l’Afghanistan,la guerre contre le Liban, les massacres des Palestiniens à Gaza, Jenine, Cana, la guerre contre la Libye et les massacres de civils en Syrie. les responsables sont les mêmes que ceux qui ont organisé le coup d’état contre HUGO CHAVEZ.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Avril-2002-le-coup-d-Etat-contre-Hugo-Chavez-9498.html

En 62 ans ou son les gouvernements Arabes qui ont soutenu la Palestine.
Commentet pourquoi en quelques semaines la ligue Arabes avec des gouvernement Arabes se son plus bougés contre la Syrie et ils ont jamais rien fait pour la Palestine.

X
0 points

Bashar, vous ne lui arrivez pas à la cheville. Il faut être un légume pour ne pas s,apercevoir que certaines revoltes sontencouragées pour, in fine occuper cespays

sans l’intercession de ses chefs du mossad israelien auprés des états-unis, la turquie et la france, ton président Bachar aurait déja rejoint son copain kadafi au monde du Barzakh-tombe-

X
0 points

Les grandes puissances veulent la guerre civile en Syrie mais ne parviennent pas à l’imposer. Ouf.

Dans la ligne des ridicules mensonges d’une S Amara, ou de ceux de M Loizeau etc., cette vidéo ressemble fort à la propagande qu’on lit, entend ou voit dans nos médias qui, en chœur, soutiennent la soit disant opposition et oublient opportunément que la souveraineté de chacun est à la base de relations pacifiques entre pays égaux.
Quel dommage qu’Oumma se laisse berner aussi ! Vous n’avez pas d’autres sources que la doxa Otanienne ?

L’autodétermination servirait encore (mais pas partout, tiens donc) à justifier nos ingérences assassines : qu’est-ce que notre Juppé est allé fomenter avec le tueur de Kurdes ? Heureusement, le CNS n’est pas aussi facile à constituer que le CNT, celui que BHL et ses chefs avaient ignominieusement déclaré « légitime » avant de lancer le massacre en Libye.

Longue vie à Bachar, à la Syrie et à une vraie opposition en Syrie ! Pour plus de démocratie, dans la paix...

X
0 points

cette vidéo ressemble fort à la propagande qu’on lit, entend ou voit dans nos médias qui, en chœur, soutiennent la soit disant opposition

Oui, mais c’est vraiment halucinant ce que vous dites ¡ qu’est ce qu’il faut faire pour ne pas être une marionnette de l’occident ? le régime de bachar n’est t-il pas à l’instar du régime de kadafi entrain d’utiliser des armes, qu’il a acheté auparavant à l’occident, pour tuer son propre peuple ? Ce régime n’impose t-il pas sa philosophie criminel sur le peuple syrien pour l’intimider et le priver de liberté et de démocratie ? ne prètend t-il pas être le front de résistance des arabes contre israel alors que ses armes ont tué bcp plus de civiles syriens que de soldats israeliens ? ses services secrets n’ont t-ils pas colaboré avec le mossad et la Cia selon les avoeux même des responsables occidentaux ? les alaouites, l’ethnie de Bachar, ne sont t-ils pas une minorité en syrie alors que la majorité est privé de pouvoir depuis des decenies ?

X
0 points

Je ne cherche pas à défendre le régime Bachar, et encore moins celui de son père. Répression, corruption et arrangements louches (vous le rappelez, avec CIA et Mossad, qui maintenant le torpilleraient en détruisant allégrement le pays...) l’ont discrédité.

Je signale juste que la guerre n’est jamais la solution. Voir la Libye, certes débarrassée de son fantasque guide, mais en piteux état, et certainement loin de la démocratie sereine qu’on nous a vendue !!
La Turquie et la France ont une posture très belliciste, qu’il faut regarder avec recul. Idem pour la Ligue Arabe, retournée comme un gant mais peu crédible en matière de respect des droits de l’homme. Les USA veulent la peau du « régime », et subventionnent une opposition (cosmopolite...) depuis longtemps.

Alors couloir humanitaire, interdiction de survol, soutien de notre DGSE (sur la base US ?) aux snipers et autres déserteurs, rôle des ex-apparatchicks, tout ça pue. Que dire de la violence extrême, contre les policiers aussi, dès le début des troubles ? L’ONU fait l’amalgame de tous les morts, et les attribue en bloc à Bachar... Trop facile, vu l’enjeu.

Hâtons-nous de laisser les choses s’apaiser : la démocratie a trop tué en France en s’installant, le modèle n’attire pas. Nos « démocraties exemplaires » ont tellement massacré aux XIXe et XXe et encore XXIe, qu’elles s’occupent enfin de leurs oignons. Des négociations, il y en aura de toute façon : commençons par les favoriser.

X
0 points

Que dire de la violence extrême, contre les policiers aussi, dès le début des troubles ?

Et bien ces policiers ont été exécuté par leur superieurs parcequ’ils ont refusé de tirer sur les manifestants exactement comme ont été exécutés les soldats de kadafi qui refusaient de tirer sur des civiles

X
0 points

Et bien ces policiers ont été exécuté par leur superieurs parce qu’ils ont refusé de tirer sur les manifestants exactement comme ont été exécutés les soldats de kadafi qui refusaient de tirer sur des civiles

C’est parfaitement ridicule. Plus d’un millier de soldats tués et pas l’ombre d’un témoignage probant sur le fait qu’ils auraient été exécutés par les forces de l’ordre.
Cette histoire à dormir debout a commencé avec les premiers morts de soldats rapportés dans la presse, au début de la révolte (vers avril), par exemple lors de la révolte à Banyas.
L’universitaire américain Joshua Landis, loin d’être favorable au régime, a déjà démontré que dans le cas précis de Banyas (où il a mené une enquête sur le terrain), il s’agissait de foutaises colportées dans les médias occidentaux : site Syria Comment de Landis Lien en français.
Une partie de l’opposition est armée. C’est cette fraction de l’opposition qui explique ces morts de soldats (bien avant l’arrivée sur la scène médiatique des déserteurs de l’ASL). Les journaux libanais al-Akhbar et al-Safir ont rendu compte du démantèlement par le renseignement militaire libanais de réseaux de livraison d’armes à la Syrie (il s’agissait d’un réseau impliquant des personnalités liées à Hariri : des membres du Courant du Futur et un employé de Solidere). Le ministre de l’information jordanien a admis qu’il existait un trafic d’armes à la frontière syro-jordanienne. Par ailleurs le canard Enchaîné nous a appris que la DGSE française se trouvait en Turquie dans le Hatay pour y former les combattants de l’ASL.

Il serait temps de sortir des contes de fées. La Syrie a besoin d’une sortie de crise qui évite le pire, et donc d’une médiation honnête entre les deux camps. Car la syrie est bien divisée en deux camps. L’opposition est loin d’être soutenue par tous les syriens, notamment dans le grands centres urbains et chez les minorités.
La Syrie n’a donc pas besoin de ces fariboles qui couvrent les violences d’un camp et la guerre de l’ombre que mènent, contre l’Iran, certaines puissances occidentales et les pétromonarchies du CCG sur le terrain syrien, pendant qu’elle expose exclusivement la violence de l’autre camp (le régime syrien - qui est indéniablement d’une grande brutalité).

X
0 points

Les Etats Usis et Israel ne sont pas favorables pour le moment, a une chute de la famille Assad,
car pour le moment tous les deux ne voient
aucun interet a cette chute meme si tous les pays du golf et surtout l’Arabie S. veulent sa chute le plus rapidement,n’oublions que la Syrie maintient un silence complet le long de la frontiere Israelienne et se comporte comme garante de la securite, et maintient de l’ordre, depuis plusieurs annees,si le nouveau commite de Resistance qui pour le moment traite par l’intermediare de la Turquie et je ne sais pas pourquoi ca bloque de ce cote,peut-etre la location du Golan pour 100ans aux Israeliens ! ,je pense que le peuple syrie capitulera dans un proche avenirs si une solution n’est pas trouve entre les US-ISRAEL et le nouveau commite.

X
0 points

Le régime de bachar n’est t-il pas à l’instar du régime de kadafi entrain d’utiliser des armes, qu’il a acheté auparavant à l’occident, pour tuer son propre peuple ?

Il faudrait vraiment cesser de raconter n’importe quoi ! La Syrie n’achète pas d’armes à l’"Occident". Elle les achète à la Russie. En passant la seule base militaire étrangère sur le sol syrien est elle aussi russe (port de Tartous).

Si vous souhaitez trouver des potentats arabes qui achètent des armes à l’Occident posez plutôt vos yeux en direction du Qatar ou de l’Arabie saoudite, ceux-là mêmes qui réclament la démocratie en Syrie...

X
0 points

Il faudrait vraiment cesser de raconter n’importe quoi ! La Syrie n’achète pas d’armes à l’"Occident". Elle les achète à la Russie

L’europe a imposé un embargo sur les armes destinées à la syrie, ca veut bien dire que des membres de l’union europeénne vendait des armes à la famille Al-asad comme l’avaient vendu auparavant à kadafi

C’est parfaitement ridicule. Plus d’un millier de soldats tués et pas l’ombre d’un témoignage probant sur le fait qu’ils auraient été exécutés par les forces de l’ordre

Moi, je parle du début de la révolte lorsque plusieurs dizaines de soldats syriens ont été exécuté par leurs supérieur parcequ’ils refusaient de tirer sur les manifestants, aujourd’hui, effectivement il y’a des attaques de l’armée libre(soldats dissidents)sur les soldats loyalistes de Bachar

X
0 points

L’europe a imposé un embargo sur les armes destinées à la syrie, ca veut bien dire que des membres de l’union europeénne vendait des armes à la famille Al-asad comme l’avaient vendu auparavant à kadafi

Ca ne veut rien dire du tout, si ce n’est, peut-être, que l’on veut se prémunir de quelques achats par ci par là. Une série de mesures prises (par exemple celles des USA) sont d’ordre largement symboliques. La vraie sanction de l’UE qui a fait mal a été le gel de la vente du pétrole lourd syrien. L’embargo sur les armes n’a eu aucun effet puisque la Syrie a pour principal fournisseur la Russie.
L’essentiel du matériel militaire syrien a en effet été acheté à l’URSS, avant 1990. Si tu avais seulement mis les pieds une seule fois en Syrie, tu aurais vu l’armée syrienne et tu le saurais. Les Russes vendent des armes à la Syrie et les livraisons ont d’ailleurs continué durant la crise. On parle notamment de missiles S-300 (sol-air), sans preuve certaine. Ce qui est sûr c’est que des commandes d’armes passées avant la crise ont été honorées par la Russie. Agence de presse russe Ria Novosti.
Une nouvelle fois il faut arrêter de raconter n’importe quoi. Si tu cherches des pays qui ont reçu une aide militaire occidentale, vente d’armes, formation de l’armée et des forces de police, cherche plutôt du côté du Maghreb, de l’Egypte moubarakiste, ou des pétromonarchies. La France, puisque c’est probablement le pays où tu vis, a par exemple fourni un entraînement aux forces de police benaliste, mais également aux forces anti-émeute de Bahreïn (accord de 2007, puis de 2009 : article du Point). Je ne crois pas savoir que la France qui est tellement en pointe pour faire condamner la Syrie au Conseil de sécurité ait dit quoi que ce soit sur la répression à Bahreïn (ou même sur l’invasion saoudienne pour y écraser la contestation).

Moi, je parle du début de la révolte lorsque plusieurs dizaines de soldats syriens ont été exécuté par leurs supérieur parcequ’ils refusaient de tirer sur les manifestants, aujourd’hui, effectivement il y’a des attaques de l’armée libre(soldats dissidents)sur les soldats loyalistes de Bachar

Banyas (en avril), c’est le début de la révolte qui a commencé à la mi-mars à Deraa (à la frontière syro-jordanienne). C’est le moment où a cette fable a commencé à se répandre dans les médias occidentaux. Tu trouveras ici l’article de l’universitaire américain, spécialiste de la Syrie, Joshua Landis, qui a enquêté sur place (à Banyas) pour savoir ce qu’il en était de ces allégations et qui a conclu qu’il n’y avait aucune preuve tangible que les officiers tuaient les soldats qui refusaient de tirer. Ceux-ci ont été tués par des tireurs embusqués, de l’aveu même des soldats qui s’étaient trouvé pris dans cette embuscade à Banyas ( 9 morts) : Syria Comment.
Plus tard (en juin), après que la ville insurgée a été reprise par les forces syriennes, un charnier a été découvert à Jisr al-Choughour avec une centaine de corps de soldats.
Robert Fisk lui même, le grand journaliste anglais sur le Moyen-orient a interrogé des soldats syriens qui enterraient des camarades tombés dans des combats de rue à l’arme à feu, et tous lui ont parlé de groupes armés faisant le coup de feu contre l’armée.
Par ailleurs des armes sont parvenues à des opposants syriens bien avant que l’on mette en avant cette trop fameuse Armée Syrienne Libre (dont un récent article du canard Enchaîné nous révélait qu’elle recevait un entrainement de la DGSE française en Turquie et au Liban). Avant cette révélation, les journaux libanais al-Akhbar et al-Safir avaient révélé, début août, le démantèlement de réseaux de livraison d’armes vers la Syrie (notamment Banyas) impliquant des libanais liés à Hariri : article d’al-Akhbar. Ce réseau avait déjà réalisé une trentaine de livraisons (donc avant août 2011) et était en train de préparer une livraison d’un millier de fusils mitrailleurs à partir du port de Beyrouth quand ils ont été arrêtés par le Renseignement militaire libanais.

J’espère que vous prendrez le temps de lire, et de prendre connaissance de quelques faits sur un pays que vous connaissez manifestement très mal, avant de me répondre.
Le régime a perdu une partie de son soutien, mais une partie substantielle lui reste (comme en témoignent le succès de nombreuses manifestations organisées par le régime). Le régime est brutal est meurtrier (ce n’est pas nouveau) mais l’opposition est elle aussi armée (intéressez vous aux meurtres confessionnels à Homs qui ont commencé très tôt) et instrumentalisée de l’étranger par des puissances occidentales et arabes qui couvrent derrière des slogans humanitaires leur agenda géopolitique.
Comme je l’ai dit la Syrie a besoin d’une médiation NEUTRE et HONNETE, et pas que l’on relaie une vision simpliste et ce que les anglo-saxons apellent de la "black propaganda".

X
0 points

Moi, je parle du début de la révolte lorsque plusieurs dizaines de soldats syriens ont été exécuté par leurs supérieur parcequ’ils refusaient de tirer sur les manifestants, aujourd’hui, effectivement il y’a des attaques de l’armée libre(soldats dissidents)sur les soldats loyalistes de Bachar

Et jusqu’à aujourd’hui, les soldats syriens qui refusent de tirer sur les civiles sont exécuté par leurs superieurs, voir en francais le dernier rapport de "Human Rights watch" sur les exactions comises en syrie : http://www.hrw.org/fr/node/103664

X
0 points

Nidal ibn al-Soury a dit : ...l’universitaire américain, spécialiste de la Syrie, Joshua Landis, qui a enquêté sur place (à Banyas) pour savoir ce qu’il en était de ces allégations et qui a conclu qu’il n’y avait aucune preuve tangible que les officiers tuaient les soldats qui refusaient de tirer...

Des dizaines de déserteurs ont été tués en Syrie alors qu’ils tentaient de fuir leurs postes dans la province d’Idleb (nord-ouest), a annoncé aujourd’hui l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Selon l’OSDH, entre 60 et 70 déserteurs ont péri sous les tirs de mitrailleuses en tentant de fuir leurs postes dans les localités de Kansafra et Kafr Awid.

X
0 points

@Simon
Quelle est la crédibilité de l’OSDH ? Sérieusement ?
Ce n’est pas parce que des journaux du monde entier reprennent sans vérification aucune les chiffres du vendeur de vêtements de Coventry, qu’ils deviendraient soudainement fiables.
Comment se fait-il par exemple que l’OSDH ne se soit mis à rapporter les morts de militaires que tout récemment alors que de nombreux morts avaient déjà eu lieu ? D’où vient cette sympathie du sieur Rami Abdal Rahman à l’endroit de la monarchie saoudienne - où les manifestations sont interdites et les prisons politiques pleines ? Comment se fait-il que certains chiffres donnés de manifestants de l’opposition soient manifestement impossibles (il a annoncé une fois 500 000 personnes à Hama qui n’en compte qu’un peu plus de 300 000 !) ? Pourquoi les meurtres confessionnels à Homs qui ont lieu depuis au moins le mois de juin sont-ils comptabilisés avec les autres alors qu’au minimum, une partie, est à mettre au compte de la partie la plus radicale des opposants ?

X
0 points

Nidal ibn al-Soury a dit :
... Quelle est la crédibilité de l’OSDH ? Sérieusement ? Ce n’est pas parce que des journaux du monde entier reprennent sans vérification aucune les chiffres du vendeur de vêtements de Coventry, qu’ils deviendraient soudainement fiables...

Et le dernier rapport de "Human Rights watch" sur les exactions comises en syrie : http://www.hrw.org/fr/node/103664 Qu’est ce que t’en pense ?