in

Sherin Khankan, l’une des rares femmes imams dans le monde

Sherin Khankan, femme imam.

Sherin Khankan, l’une des rares femmes imams dans le mondeSherin Khankan est la fondatrice de la première mosquée scandinave créée par et pour les femmes, mais aussi ouverte aux hommes. Elle est l’une des rares femmes imams au Danemark et dans le monde.A la mosquée Mariam de Copenhague, c’est sa voix qui psalmodie les sourates du Coran et dirige la prière depuis février 2016. Cette mère de 5 enfants puise sa fibre réformiste dans sa double culture : syrienne du côté paternel, finlandaise du côté maternel. « Je cherche à réformer sans être en conflit avec les règles du culte islamique »

Publié par Oumma.com sur lundi 30 octobre 2017

Sherin Khankan est la fondatrice de la première mosquée scandinave créée par et pour les femmes, mais aussi ouverte aux hommes. Elle est l’une des rares femmes imams au Danemark et dans le monde. A la mosquée Mariam de Copenhague, c’est sa voix qui psalmodie les sourates du Coran et dirige la prière depuis février 2016. Cette mère de 5 enfants puise sa fibre réformiste dans sa double culture : syrienne du côté paternel, finlandaise du côté maternel. « Je cherche à réformer sans être en conflit avec les règles du culte islamique »

 

 

 

29 commentaires

Laissez un commentaire
  1. L’avenir est aux femmes… depuis l’époque du prophète Muhammad (saws) beaucoup voyaient d’un mauvais œil ces nouvelles Réformes, à savoir l’égalité hommes-femmes sur le plan spirituel, de même que le droit à l’héritage, et à la demande des femmes de divorcer… sans parler du fait que le prophète Muhammad (saws) s’était marié avec Khadija de 15 ans son aînée, et veuve à deux reprises (donc pas vierge), ce qui est devenu par la suite mal vu par les hommes qui ont institué le patriarcat. Tout comme le fait que le prophète Muhammad (saws) aimait faire des courses de chevaux avec sa femme Aïcha, on pourrait imaginer des courses de voiture ou à motos, mais les traditionalistes ont tout verrouillé au niveau de la pratique et de leur vision à eux, plutôt machiste. A ce propos lire l’excellent livre de feu Fatema Mernissi qui met le doigt où ça dérange, à savoir que la plupart des hadiths rapportés par Aïcha ou Ali, ont été repris au compte d’autres compagnons comme si la femme du prophète et le neveu du prophète (saws) n’avaient pas été les plus intimes et les plus proches du prophète. Bref, comme on le sait, l’interprétation de l’islam a de tout temps été l’enjeu de rivalités politiques voire idéologiques.
    Et l’imamat d’une femme peut choquer, quant bien même il lui est autorisée par la tradition (tenue par des hommes) d’être une imam pour les femmes, mais une Mosquée mixte ça ne s’est encore jamais vu… Je ne pense pas que cela se réalisera au sein de la communauté musulmane, et risque même de stigmatiser les soufis comme des innovateurs… des hérétiques. Bref, l’histoire qui se répète. Hallaj ne disait-il pas “Je suis la Vérité?”

    • Ceux qui soit disant prônent “l’égalité” ( Alors que L’ Islam accorde des droits et des obligations à l’homme et entre homme dans ceux qui les différencies, car l’ homme et la femme sont différents mais pas inférieurs l’un par rapport l’autre) , ce sont les mêmes qui ne veulent pas entendre parler de la religion.

  2. Encore une illustration du grand-n’importe-quoi dans lequel notre religion est en train de sombrer. Il y a déjà pas mal de ces “imams femmes” auto-proclamées, elles jouissent du soutien de l’idéologie féministe occidentale (oui, il y a aussi un féminisme islamique!) et d’appuis politiques et médiatiques. On patauge une fois encore dans la construction caricaturale du “musulman modéré” prêt à vendre sa foi et ses principes pour un plat de lentilles.

    Il n’existe pas UN SEUL exemple dans le noble Quran, dans la tradition prophétique (le Prophète [saw], ses compagnons, et sa famille [ra]), ni dans la tradition intellectuelle et juridique islamique, d’une “imam femme” qui dirige une mosquée et des hommes.

    Ceux qui parmi les musulmans participent à cette farce sont également responsables de l’état de la oumma. Les égarements prémédités ont toujours leurs conséquences et leur part de responsabilité devant Dieu. Pas question de dire: “je ne savais pas”.

    Et ceux ici qui vont venir aboyer au nom de “la modernité démocratique” devraient savoir -une fois pour toute- que l’islam est au-dessus de l’Histoire. Même quand cette dernière figure dans le noble Quran (l’Égypte de pharaon, par exemple) c’est pour illustrer un principe spirituel: Allah contre l’idolâtrie.

    Et aujourd’hui qu’entend-on? Tout ce baratin sur “l’émancipation des femmes” qui n’est rien d’autre que le cheval de Troie de l’athéisme islamophobe pour mieux attaquer l’islam de l’intérieur. Tout musulman, avec un tant soit peu de connaissance de sa religion, sait les droits inaliénables dont la femme jouit. Et non, cela n’a rien avoir avec les comportement tribaux et arriérés de certaines cultures dans la sphère islamique, ou pire encore, avec le pauvre type qui martyrise sa femme parce qu’en vérité c’est un raté… on n’est plus dans la religion.

    • Pauvre égaré et bravo à Sherin Khankan qui démontre la modernité de notre religion au même titre que cette femme rabbin Delphine Horwiller également sujet aux foudres des éléments les plus intolérants de sa communauté !!!

    • Réaction prévisible. Fallait s’y attendre le “mais ce n’est pas ça l’islam”. Vous avez raison ça n’a jamais été ça. De quoi avez-vous peur au juste ?
      Ce phénomène est un phénomène avant-gardiste à mon avis. Il tendra à s’amplifier Allahu a3lam.
      Plutot que juger ce phénomène en soit, j’essai de le comprendre. Disons peut-être que ce genre de femmes ne croient plus aux baratins de “la femme joyau et bijou inestimable en Islam” selon les Textes.
      Elle veulent une spiritualité et un Islam à la carte. En quoi cela ébranle votre foi ? Elles sont en Occident, vous êtes en Occident. Vous connaissez les règles du jeu.

      • hanafi
        Oui, “réaction prévisible” de la part de musulmans.
        C’est quoi au juste “avant-gardiste” dans la religion??? La “religion à la carte” est une non-religion, c’est du bidon pour les gens qui n’ont pas la force de la foi, alors ils s’inventent une spiritualité à la petite semaine, des accommodements minables avec Dieu en espérant qu’au bout du compte tout ira bien… La question de “l’occident” est sans rapport ici: toute la terre est musulmane. Et dans l’islam il n’y a pas de clergé parce que justement chaque croyant est le garant de la foi. Mais désolé de crever votre petit bulle d’illusions, “iman femme” cela n’existe pas.

        • Edit : Abou Tahar al Djazairi,

          Pour la petite bulle d’illusions vous en faites une parfaite démonstration. “La terre est musulmane” est un concept creux qui ne résiste pas à l’examen factuel de la situation. Ou bien vous êtes très peu informé de la sociologie actuel du monde, du concret, du réel, du factuel, ou bien vous faites preuve d’une réel naïveté. Vous ne semblez pas voir que l’Islam (dans le sens civilisationel) est à la croisée des chemins. On est plus à parler de réforme là, c’est dépassé c’est qadim. Là on est dans une phase où les gens n’attendent plus une quelconque réforme de l’islam, ils réforment plutôt leur compréhension de la religion. Ce phénomène va s’amplifier et vous n’y pourrez rien.
          Essayez plutôt d’avoir une vision d’ensemble, sortez des schémas de compréhension fiqhi traditionnel auxquels les fouqaha de leur époque ont penser l’islam selon leur époque et classifier des gens ou groupes d’individus propre à une époque.
          Allah se passe de vous ou des madhahib pour protéger Sa religion. Non ?

    • On s’est tous que l’islam n’est pas contre les femmes, on a pas besoin de vous pour le savoir, il s’agit seulement d’une personne qui défend le fait qu’elle a le droit d’être imam et je ne vois pas en quoi cela vous concerne tant qu’elle ne fait de mal à personne.

    • Vous mélangez tout, c’est vous qui pataugez, et puis en quoi ça vous concerne elle ne fait de mal à personne et peut être que Dieu la préfère à vous.

  3. Salam
    Je ne comprends absolument pas pourquoi le site Oumma donne une telle importance cette pseudo imam à moins le il ( le site) approuve ce genre de provocation ? !

  4. Il n’existe de pretre, eveques femmes et encore moins de rabbin femmes. Traditionnellement ce sont les hommes qui menent leurs corelegionnaires. On est ici encore dans des manoeuvres à l’endoit de l’islam

    • Faux il existe une femme rabbin en France Je l’ai signalé dans un message de réponse à un des intolérants ci-dessus mais il a été censuré il s’agit de Delphine Horwiller !!!

      • une femme rabbin en France . Autant la rareté du phénomene. Et apparemment elle ne dirige pas la prière. Donc historiquement ce genre de situation n’a pas existé et ce la ne relève de la tradition des 3 monothéismes.
        Bien entendu il ne s’agit pas ici d’une quelconque haine de la femme. Mais d’une répartition de rôle, de fonction dans la religion.

        • Y a pas encore si longtemps il n’y avait qu’une femme dans les universités et maintenant … elles sont majoritaires Il faut juste un peu de temps pour dénouer les mentalités rétrogrades !!!

  5. Chez les musulmans houeï de Chine, il y a des mosquées pour femmes avec des femmes imams formées dans des écoles d’imams depuis le XVIe siècle et jamais aucun ouléma nulle part dans le monde n’a osé critiquer cela. Par ailleurs, les femmes du prophète faisaient des dars dans les mosquées devant des hommes et des femmes. La seule chose qui ne s’est jamais faite, c’est qu’une femme dirige la prière devant des hommes car sa position prosternée pourrait être vue comme déshonorante pour elle.

    • baraa
      Vous tournez en rond. Aller chercher cet exemple chinois… en oubliant la vraie raison: les hommes étaient tout simplement absents (guerre, émigration) et il fallait bien que la religion continue à vivre. Et oui, l’on sait aussi que les femmes de la famille du Prophète (saw) faisaient des leçons et lectures, mais entre femmes uniquement.

      Le problème est de se proclamer “iman” sans aucune formation théologique (mais on voit cela chez les hommes aussi, Chalghoumi par exemple), de diriger la prière devant les hommes, et de faire de sa “mosquée” un centre pour gay et lesbiennes.

  6. Une femme imam ? Qu’une femme donne des cours à ses soeurs au sein d’une mosquée, c’est très bien, même fortement recommandé pour éviter toute dérive des deux côtés. Pas de mixité, pas de séduction causée par satan (chaytane: que Dieu le banisse). Mais admirer une telle pratique et l’encourager, il ne faut pas non plus exagérer. Tout-à-fait d’accord qu’il faut respecter le coran et la sunna. Les femmes aussi ont leur importance en islam. Malheureusement, très peu respectent leurs droits. Voilà où tout cela mène…. Les femmes ont une sourate portant leur nom, encore une sourate avec un prénom féminin (Maryam). Allah ne fait pas de différence, ni d’injustice contrairement à certains hommes et ….. femmes

  7. Ce qui est intéressant dans les commentaires ci -dessus que l’on soit pour ou contre ne sont absolument pas fondés sur des textes religieux, notamment le Coran. Il existe vraisemblablement un vide (pas complet mais significatif) sur la question, comme sur de nombreuses autres questions. Si ce n’est pas tranché soit les musulmans collectivement se mettent d’accord sur la ou les bonnes pratiques (Ils/elles en sont incapables, non pas que l’on soit pire que d’autres communautés mais ont est plus d’1 milliards avec déjà des écoles de pensée différentes) soit nous verrons fleurir des pratiques diverses, ce qui personnellement ne me dérange pas outre mesure, je ne serais absolument pas géné de prier dans une mosquée dirigée par une femme (en quoi cela est gènant d’un point de vue religieux ?). Si ça dérange quelqu’un, il est libre d’aller dans une mosquet dirigée par un homme, elles restent et resteront majoritaires pendant encore longtemps je pense.

  8. Nous ne sommes qu’à la première étape d’un phénomène beaucoup plus globale. Je vous donne déjà la suite :

    http://www.lemonde.fr/religions/article/2017/06/17/une-mosquee-liberale-ouverte-aux-femmes-et-aux-homosexuels-inauguree-a-berlin_5146310_1653130.html

    (le lien montre ici ce qu’il arrive lorsque que l’on va au bout de cette logique….)

    Au delà du débat théologique, il est intéressant de remarquer que toutes ces innovations viennent depuis ces dernières années des pays occidentaux. Nous avons à faire non pas à une “évolution théologique” mais clairement à un phénomène d’acculturation. Cette “frustration” des femmes autour du concept de l’égalité Homme/femme n’est apparu au final qu’au contacte de la culture occidentale. (Attention je ne prône pas la supériorité d’un sexe sur l’autre mais que chaque sexe obéit à un régime juridique différent et définit en Islam) Phénomène d’acculturation traduisant un mécanisme inversé dans la mesure où le culturel ne devrait pas interférer dans le cultuel. (La hiérarchie des normes voudrait que cela soit plutôt l’inverse autrement dit que du cultuel découle le culturel…bref passons…).
    Ce qu’il faut comprendre c’est qu’aujourd’hui l’Islam en tant que religion subit les mêmes “attaques” auxquelles l’Eglise a été confrontée au nom de principes et valeurs propres à l’homme et non au divin. (Il arrivera un jour ou l’Eglise acceptera le mariage homosexuel, et cela au nom du principe qui voudrai que la religion doit s’adapter aux mœurs de nos sociétés d’aujourd’hui (mœurs dominées par l’argent et l’individualisme). Nous obéissons ici au même mécanisme.
    Pour finir, je dirais qu’à termes ces “mosquées réformistes” seront qualifiées à termes de “modérées” par les pays occidentaux et bénéficieront d’un soutien idéologique… (Nous le vivons déjà avec nos imams puisqu’aujourd’hui ces derniers sont soumis à une nouvelle valeur de comparaison : “la valeur Chalgoumie” ….si vous êtes au dessus vous devenez automatiquement un prêcheur controversé ) . Les autres mosquées deviendront donc mécaniquement des mosquées extrémistes et finiront par être condamnées à la clandestinité….

  9. Je ne comprends pas l’intérêt ni le but d’un tel article faisant l’apologie du féminisme le plus rétrograde.
    Avant tout, Il faut savoir il n’existait pas de femme imamE au temps du Prophète.
    Mais ce n’est pas tant le fait qu’elle soit imamE qui me dérange.
    Pour ceux qui me traitent de vilain misogyne, ça fait un moment que je suis Sherin Khankan. Cette femme célèbre des mariages interconfessionnels comme par exemple une musulmane avec un chrétien, un bouddhiste ou un juif… Elle établit des contrats de mariage “progressistes” qui interdisant la polygamie. Elle interdit donc ce que Dieu a rendu licite et elle rend licite ce que Dieu a interdit.
    Pensez-vous donc toujours qu’elle possède toutes les qualités pour d’un imamE

  10. Croire veut dire , les hommes sous la religion d’Ellah.
    Ne pas croire veut dire Ellah sous la religion des hommes.

    La liberté du culte est une chose, porter atteinte au culte des autres est une autre chose.
    Cette femme doit nommer sa religion , nommer son lieu de culte , déposer une demande d’agrément pour une nouvelle religion , et bonne chance. L’Islam, le christianisme , le judaïsme sont des marques déposées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Noam Chomsky, Ken Loach, Angela Davis, Roger Waters, Brian Eno appellent à la libération de Salah Hamouri

L’affaire Ramadan ne soulève pas d’indignation au Royaume-Uni