in ,

Ramadan : l’Arabie saoudite autorise à nouveau les Iftars de masse à La Mecque et Médine

Signe des temps annonciateur d’une ère nouvelle, celle où le Covid, peut-être enfin à bout de souffle, ne dictera plus sa loi, le feu vert donné par les autorités saoudiennes aux grands banquets d’Iftar ramadaniens est sans conteste de bon augure.

Deux ans après leur arrêt brutal, alors que les coeurs frémissent de joie à l’approche du mois béni entre tous, les inoubliables moments de piété et de partage que représentent, pour les milliers de pèlerins, les immenses repas de rupture du jeûne, n’appartiennent plus au passé.

Ils pourront se vivre à nouveau pleinement dans les deux hauts lieux saints de l’islam, à La Mecque et à Médine, ainsi que l’a annoncé, avec une satisfaction non dissimulée, la présidence générale des Affaires des deux saintes mosquées.

Publicité
Abdul Rahman Ibn Abdul Aziz al-Sudais

A sa tête, Abdul Rahman Ibn Abdul Aziz al-Sudais, l’imam en chef de la Grande Mosquée de La Mecque, s’est félicité que tout soit prêt pour que l’avènement du mois sacré de Ramadan 2022 soit placé sous les meilleurs auspices, dans un royaume saoudien qui, lentement mais sûrement, a déverrouillé les portes de ses prestigieuses enceintes inviolables et assoupli plusieurs de ses mesures drastiques de sécurité.

Seul le port du masque facial reste de rigueur, les fidèles pouvant à nouveau prier côte à côte, sans qu’aucun marquage au sol ne les éloigne les uns des autres.

Publicité

Bien que n’étant pas totalement éradiqué de la surface de la terre, il semble déjà loin le temps où l’insaisissable virus, sans foi ni loi, s’engouffrait dans toutes les brèches, jusqu’en Terre sainte, contrariant la célébration du mois unique, rempli de bienfaits, qui purifie les âmes afin de mieux raffermir la foi.

Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Entre ‘‘euthanasier la tradition musulmane hégémonique’’ et répéter René Guénon, une autre voie est possible

Anniversaire attentat de Christchurch : le don mirifique de 10 millions de dollars pour reconstruire la mosquée Linwood