Hassen Chalghoumi : « La cause palestinienne, ça rapporte…énorme ! »

Géopolitique de comptoir. Oumma vous propose de découvrir l’extrait d’un échange, tenu dans un bistrot, entre l’imam de Drancy et Caroline Fourest à propos du conflit israélo-palestinien.

Hassen Chalghoumi : « La cause palestinienne, ça rapporte…énorme ! »

Mardi 12 février, France 5 diffusera un documentaire intitulé « Les radicaux de l’islam » et consacré à l’UOIF et au mouvement salafiste. Réalisé par Caroline Fourest, le film entend également promouvoir, aux yeux de l’opinion publique, une figure pourtant impopulaire et décriée de l’islam de France : Hassen Chalghoumi, un homme auquel nous avons consacré un portrait détaillé en janvier 2010.

Dans un extrait -déjà mis en ligne- du documentaire, on peut découvrir le dialogue connivent des deux protagonistes au sujet du colonialisme israélien. Interrogé sur la « confusion » des musulmans français engagés contre l’occupation des territoires palestiniens, Hassen Chalghoumi déplore ce « cancer pourri » et qualifie de « business » leur démarche politique, avant d’ajouter : « On a notre propre Gaza, nous, on a notre propre difficulté !»

http://www.dailymotion.com/video/xxbo9u_les-reseaux-de-l-extreme-les-radicaux-de-l-islam_tv#.URkQ8WfRrOc

Les deux compères, qui se sont déclarés leur mutuelle admiration lors d’un colloque à Tel-Aviv, n’évoqueront probablement pas les faits contredisant leur assertion. En France, l’engagement pro-palestinien constitue moins une affaire florissante que la source de désagréments professionnels ou physiques. Qu’ils s’agissent des agressions commises par la LDJ, des calomnies proférées par le CRIF ou des mises à l’écart opérées par des supérieurs hiérarchiques dévoués (plus ou moins sincèrement) à Israël, la cause palestinienne n’a pas « rapporté énorme » comme le prétend Hassen Chalghoumi. Les exemples sont nombreux : l’ancien sous-préfet Bruno Guigue, l’écrivain Jacob Cohen ou la libraire Olivia Zemor, parmi tant d’autres anonymes, n’ont pas tiré des bénéfices financiers à la suite de leurs prises de position. Au contraire, les coups portés, physiquement ou moralement, ont laissé des traces et révélé la violence idéologique du lobby sioniste français.

Oumma reviendra prochainement sur les coulisses de cette série de documentaires diffusés par France 5 et notamment sur les hommes qui composent la « bande à Fourest » : journalistes, bloggeurs, réalisateurs, ces crypto-militants tentent -depuis plusieurs années- de conquérir la surface médiatique maximale afin de propager leur discours.

BHL peut couler une retraite paisible : les jeunes loups « web 2.0 » qui entourent Caroline Fourest sont prêts à prendre la relève. Nous y reviendrons.

En attendant, et pour donner la parole à la défense, Oumma annonce à ses lecteurs désireux de mieux connaître Hassen Chalghoumi la sortie, le jour de la Saint-Valentin, de son nouveau livre, intitulé « Islam et République ». Selon la notice de l’éditeur, il s’agirait là d’un « dialogue sans concession avec David Pujadas » afin de « prôner le retour aux valeurs d’une République laïque ». Lecteur/lectrice musulman/e en couple, songez-y le 14 février : en voilà une belle idée de cadeau à offrir à votre partenaire pour la/le remettre dans le droit chemin. « Avant qu’il ne soit trop tard »…

Auteur : Hicham Hamza

Journaliste

hhamza@oumma.com

commentaires