Racisme anti-musulman : jusqu’où ira-t-on ?

Un nouveau pas vient d’être franchi dans le racisme anti-musulman qui sévit dangereusement en France de no

lundi 26 avril 2010

Un nouveau pas vient d’être franchi dans le racisme anti-musulman qui sévit dangereusement en France de nos jours. La mosquée de la ville d’Istres (13) a été mitraillée dans la nuit du Dimanche 25 avril 2010. Cette attaque perpétrée avec des armes de guerre ne peut que mettre en émoi la communauté musulmane de France et plus généralement l’ensemble du corps national.

Cette nouvelle agression fait suite aux multiples effractions dont divers lieux de culte musulman ont été la cible ces derniers mois. A la faveur d’un climat délétère qui a constamment pris pour cible la communauté musulmane sous ses différentes composantes, les agressions à l’encontre des mosquées, cimetières musulmans et autres commerces communautaires se sont multipliées. Pire, on assiste désormais à des chasses à l’homme mortelles, telle celle du vigile de Bobigny, Saïd Bourarach, qui a récemment perdu la vie sur son lieu de travail et dont on a passé sous silence l’agression. Cette atmosphère risque de dégénérer encore davantage si rien n’est fait pour mettre un terme à cette campagne islamophobe dont de nombreuses associations de défense des droits ont pourtant prévenu les pouvoirs publics quant à ses conséquences ravageuses sur la cohésion nationale.

Le Collectif des Musulmans de France (CMF) tient à exprimer sa profonde indignation à l’égard de ces faits gravissimes qui doivent être stoppés immédiatement. Il appelle les responsables politiques à prendre la mesure du péril qui guette le tissu national, à s’engager fermement contre ces dérives et actes islamophobes et à œuvrer à susciter de vrais débats de société, loin des querelles politiciennes de diversion qui prennent constamment en otage la communauté musulmane de France.

Le Collectif des Musulmans de France (CMF)

Publicité

commentaires