Qui a peur du « printemps arabe » ?

Contre-révolution. Les insurrections populaires en Tunisie et en Égypte ont suscité la mise en garde de nom

par

dimanche 13 février 2011

Qui a peur du « printemps arabe » ?

Contre-révolution. Les insurrections populaires en Tunisie et en Égypte ont suscité la mise en garde de nombreux adeptes du complot islamiste international. Dans la droite ligne du gouvernement israélien, ils redoutent l’effet papillon de l’avènement démocratique dans les pays arabes. Florilège en images.

Publicité

commentaires