Profanations de tombes musulmanes à Tarascon : inquiétante inflation d’actes racistes

Le MRAP a appris avec indignation que jeudi 06 mai 2010 ou dans la nuit précédente, des sépultures érigée

vendredi 7 mai 2010

Le MRAP a appris avec indignation que jeudi 06 mai 2010 ou dans la nuit précédente, des sépultures érigées pour des soldats français musulmans de la Première guerre mondiale ont été profanées à Tarascon. Sept sépultures ont été renversées dont trois brisées.

Le MRAP condamne vigoureusement un acte lâche qui, en réduisant ces anciens soldats à leur seule appartenance à la religion musulmane, représente à la fois une insulte à la mémoire de ces hommes morts pour la France et une offense à la République.

Cet acte n’est pas isolé, mais vient après toute une série d’attaques racistes, qu’ils soient islamophobes ou antisémistes, qui ont émaillé l’hiver dernier et le printemps 2010. Des mosquées et des synagogues ont été souillées d’inscriptions racistes (comme à Castres, à Crépy-en-Valois, et à Nîmes). Plus récemment, il y a environ deux semaines, des coups de fusils ont été tirés sur la façade d’une mosquée à Istres et d’une boucherie halal à Marseille : plus d’une vingtaine d’impacts de balles ont été trouvés sur chacun de ces bâtiments. Des personnes portant la kippa ont été violemment agressées avec des armes blanches et des gaz lacrymogènes à Strasbourg et à Nîmes.

Ces agressions viennent s’ajouter à la libération de la parole raciste encouragée par la dérive xénophobe du « débat sur l’identité nationale ». Alors que des populations arabo-musulmane - et d’autres - ont été stigmatisées en permanence, nous devons constater une absence de mobilisation réelle et effective des pouvoirs publics qui, comme telle, représente un encouragement à poursuivre ces actes islamophobes. La faiblesse de la réaction gouvernementale et l’absence de ministres au rassemblement de solidarité tenu à Istres le 30 avril dernier, en sont un révélateur.

Le MRAP appelle à une mobilisation réelle de tous les démocrates et antiracistes pour combattre et éradiquer ce fléau. Il appelle les pouvoirs publics à une mobilisation urgente et conséquente devant cette inflation inquiétante et dangereuse du passage à l’acte raciste.

Publicité

commentaires