Le cri du coeur de Youssou N’dour contre le procès fait à l’Islam

L’islam est une « religion de violence ». Il nous est familier ce refrain lancinant qui égrène ses fau

vendredi 5 novembre 2010

L’islam est une « religion de violence ». Il nous est familier ce refrain lancinant qui égrène ses fausse notes entêtantes dans tous les médias, cette partition de la peur qui sonne comme un procès en sorcellerie, cette terrible dissonance qui heurte profondément le « pape » sénégalais de la musique, Youssou N’Dour, exaspéré par tant de haine.

Célèbre chanteur engagé, Youssou N’dour a décidé de hausser le ton contre un concert univoque de critiques occidentales, devenu inaudible tant sa propagande est criarde : « Personnellement, je pense que l’Islam est le contraire de ce qu’ils pensent. L’islam est une religion de tolérance, une religion de paix. Mais comme dans toutes les religions il ya des gens qui sont un peu extrémistes », a déclaré l’artiste sénégalais dans les colonnes d’un site spécialisé néerlandais.

Youssou N’dour le réprouve haut et fort : à l’heure du multiculturalisme, l’Europe se laisse endormir par les berceuses nationalistes de sirènes extrémistes, sous la baguette influente des redoutables chefs d’orchestre que sont les médias occidentaux. " Pour moi, la multitude d’ethnies, langues, religions n’est pas un obstacle ! C’est un trésor. Malheureusement les gens sont de plus en plus en train d’en faire un obstacle. Ils utilisent leur message, leur discours pour convaincre les gens qu’il s’agit d’un problème. Il ya des gens qui utilisent des messages ridicules pour gagner en puissance et à convaincre plus de gens", s’insurge-t-il avec force.

"C’est une honte" clame-t-il, avant d’ajouter :"La majorité des musulmans sont tolérants et pacifiques. Je pense que les médias ont joué un rôle très important. Ils montrent toujours un côté très dur des fondamentalistes. Il existe dans les autres religions aussi. Mais ils parlent beaucoup plus sur les fondamentalistes musulmans. Je ne suis pas d’accord".

Le cri du cœur de Youssou N’dour, pour qui la foi en Dieu est un don précieux de chaque instant, fait entendre la musicalité du "juste milieu", celle qui promeut le vrai visage de l’islam envers et contre tous, tout en mêlant ses rythmes harmonieux aux chants du monde.

Publicité

commentaires