Jeudi 23 October 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

La levée de boucliers contre la burqa et le niqab : pourquoi maintenant et ainsi ?

La levée de boucliers contre la burqa et le niqab : pourquoi maintenant et ainsi ?
fr
http://oumma.com/

Est-ce parce que la brutalité de la crise économique mondiale qui rend la « France du pouvoir d’achat » exsangue, plongeant des millions de français qui « se lèvent tôt » dans les affres d’une pandémie de chômage, tétanise à ce point notre président et ses ministres, les laissant à court de slogans et de plans B ?

Partagez :

Régenter la "pratique" de l’islam et des 5 millions de français musulmans dans une ingérence inquisitoriale, c’est un peu la tentation de Venise de nos politiques…

Une aspiration aussi profonde qu’inavouable, un exutoire de toutes les rancoeurs et débâcles, un idéal inaccessible « politiquement incorrect », que l’on affuble d’artifices pour mieux s’en dédouaner.

Certains caresseront ce doux rêve toute leur vie durant sans jamais l’assumer, mus par une vénalité électoraliste, tandis que d’autres, nostalgiques d’une rhétorique d’extrême-droite ou encore galvanisés par un président briseur de tabous, passent à l’acte en faisant montre de la pire couardise qui soit : stigmatiser la deuxième religion de l’Hexagone, et à travers elle des millions de croyants, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, pour évacuer leurs propres échecs et errements.

Est-ce parce que la brutalité de la crise économique mondiale qui rend la « France du pouvoir d’achat » exsangue, plongeant des millions de français qui « se lèvent tôt » dans les affres d’une pandémie de chômage, tétanise à ce point notre président et ses ministres, les laissant à court de slogans et de plans B ?

Est-ce parce que Barack Obama, lors de son grand oral du Caire, a osé faire la leçon au pays des Lumières en plaidant pour une laïcité ouverte, lucide et éclairée, après avoir défié l’Occident en ouvrant grand les portes du pouvoir suprême, la Maison Blanche, à la première conseillère musulmane voilée ?

Est-ce que parce que l’ensemble de notre classe politique a subi un cuisant camouflet électoral lors des Européennes, se trouvant bien démunie face à la nouvelle forme d’expression citoyenne de la contestation et de la défiance : la désaffection massive des urnes ?

Est-ce parce que nos politiques sont en perdition, à la veille d’un nouveau remaniement ministériel, que l’union sacrée doit se faire sur l’autel de l’islam et des citoyens français de confession musulmane, ces mêmes musulmans qu’un récent sondage réalisé par l’institut américain Gallup a dépeints comme « loyaux envers la France à plus de 80% » ?

Est-ce pour ce faisceau de raisons que le phénomène très minoritaire du port de la burqa et du niqab sur le territoire national doit figurer dans les priorités de l’agenda de l’Assemblée Nationale, à l’approche d’une période estivale aux mornes couleurs de la sinistrose ?

Bien inconséquente et vaine s’annonce cette proposition d’enquête parlementaire, placée sous les funestes auspices de la division et de la discrimination de son prochain !

Indélébiles seront les stigmates laissés par cette investigation discriminante qui préfigure "l’obscurantisme" d’un Etat policier, au moment même où une nouvelle génération émerge désireuse d’apporter sa pierre à l’édifice France !

La tentation de Venise de nos parlementaires masquerait-elle la tentation honteuse d’une « police des mœurs » à la française ?

La rédaction Oumma.com

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
0 points

Ce dont on peut être sûr, c’est que :

1 : on va ,nous polluer tout l’été avec une "affaire" qui ne concerne probablement que quelques dizaines de femmes - et encore : il faudra compter une fois de plus, les mannequins qui poseront en burka dernier cri dans : "Elle" "Paris-Match" et autre "femme ceci" femme cela"-

2 : une fois de plus, en période de mécontentement social, cela va permettre de le détourner.

3:Comme pour le voile : On ne demandera jamais l’avis des principales concernées ou interpellées, mais d’autres parleront à leur place - la prétendue "ni pute ni soumise", caniche du teckel à poil dur, est déjà aux avant-postes. Gageons que la défenderesse des droits...etc, va s’y mettre sous peu !

4:Après avoir entubé la gauche caviar, comme on l’a entubé en lui faisant encorner le voile, comme une muleta par un taureau myope,un coup supplémentaire pourra être porté aux libertés de tous ;

Après les fouilles au corps dans les collèges avec gendarmes et chiens d’attaque, les gardes à vue de tout présumé contestataire, l’introduction délit d’intention ans le droit pénal.. voilà ce vers quoi notre belle France se dirige.

Il y a quelques heures, le campement de fortune d’immigrés a été détruit par la force publique dans le Nord. Leurs affaires ont été détruites ! trente arrestations !!

Honte pour notre pays qui voudrait, en plus, donner des leçons à tout le monde !

X
0 points

voici venir (s’ils n existaient déjà)LA POLCIE DES MEOURS , les hojat al laÏqya al extremdroitya au pays de soit disant lumiere.

X
0 points

Je ne sais plus quel philosophe a justement remarqué que "les esclaves sont souvents heureux de porter leurs chaînes car ils ignorent la liberté".
Quelqu’un pourrait retrouver cette citation ? Elle me semble appropriée.

X
0 points

La commission pour la promotion de la vertu et la promotion du vice, à l’image de la moutawa séoudienne ,c’est pour quand chez nous ?
Cette commission parlementaire est inutile ,il suffit d’appliquer la loi qui interdit de masquer son visage en dehors de la période de carnaval.

X
0 points

Je suis musulman et je ne me sens pas du tout stigmatisé. Je pense qu’ils ont raison d’ouvrir le débat sur cette pratique qui n’a rien avoir avec l’islam. On sait tous et en particulier nous les musulmans de France que les femmes qui portent la burqa ne le font pas de leur propre initiative.

X
0 points

Obama a tendu la main au monde Musulman c’est une bonne initiative qui peut nous faire penser qu’un début de compréhension
puisse voir le jour.Mais sa vision Américaine de la liberté religieuse n’est pas celle de la France dont les traditions sont autres.Dans ce pays de tradition Catholique,dont les religieux détenaient le pouvoir a travers le régime monarchique,la révolution a remis a sa place la religion.C’est a dire qu’en 1789
de nombreux édifices religieux ont été détruits et la guillotine a beaucoup marché pour les hommes de religion.
Enfin la séparation de l’église et de l’état a été consommé en 1905,tout les biens de l’église ont été saisis.
Cette histoire c’est l’histoire de la France et c’est pourquoi,toute religion
qui aurait la prétention de dépasser les bornes par des pratiques exagerées
trouvera en face d’elle la majorité du peuple de France et de sa représentation
politique.Oui a la liberté religieuse
non a la volonté de s’afficher de manière provocante.

X
0 points

Le seul résultat c’est que ces femme ne sortiront plus dans la rue et elles vont être encore plus marginaliser on a vu l’effet liberation de la loi contre le foulard les jeunes filles concernées ont quitté l’école. Vivez et laissez vivre les autres !!!!!!!

X
0 points

Ah ! Sacré Fadéla !...C’est quoi ton action gouvernementale ?...Une loi sur l’interdiction de la Burqa ?....LOL...Ah oui, c’est vrai que si c’est toi qui fait cette loi liberticide, la laïcité pourra alors se laver de tous soupçons de racisme...Ton action est formidable, ça aidera peut-être des milliers de "beurs" et "beurettes" a avoir un emplois peut-être !...
Mon opinion c’est que tu n’est peut-être pas "Pute", mais tu est "soumise" à une laïcité islamophobe, et ça j’en suis sûr...hélas !
Kamel

X
0 points

En Belgique, le port de la burqa dans les lieux publics est interdit, du moins théoriquement, dans de nombreuses communes belges, par des règlements de police locale (zonale). Une proposition de loi dans ce sens déposée le 21 février 2005 à la Chambre des représentants par le Chevalier François-Xavier de Donnéa (député du Mouvement réformateur, droite) "en vue d’interdire à toute personne de circuler sur la voie publique et/ou dans les lieux publics le visage masqué, déguisé ou dissimulé" n’a pas recueilli l’approbation de cette assemblée.

Les conseils d’au moins deux zones de police locale ont adopté des règlements généraux de police interdisant à quiconque « de se présenter dans l’espace public masqué ou déguisé », sauf autorisation expresse du bourgmestre. Quiconque enfreint ce règlement à Bruxelles-Ouest « sera puni d’une amende administrative de 150€ ».

En mai 2008, une étude universitaire a révélé que 33 procès-verbaux avaient déjà été dressé dans des zones de police bruxelloises pour cette infraction, à Molenbeek (21), Koekelberg (3), Saint-Gilles (2) et Bruxelles (1).

Dans les autres zones de police, les règlements généraux maintiennent en vigueur des articles stipulant par exemple que "Hors le temps du carnaval, nul ne peut se montrer masqué ou travesti dans les rues." ou "Sans autorisation de l’autorité compétente, il est interdit sur le domaine public de se dissimuler le visage par des grimages, le port d’un masque ou tout autre moyen, à l’exception du "temps du carnaval".", qui laissent théoriquement la possibilité de verbaliser pour le port du niqab ou de la burqa.

Mais, comme en France, le nombre de "contrevenantes" concernées est tellement marginal que dans la réalité les règlements communaux visent surtout à justifier l’obligation de retirer le niqab ou la burqa dans les services communaux (état-civil/population notamment).

J’ai personnellement vu, il y a quelques années, une femme portant le niqab voter dans un bureau de vote bruxellois. Simplement, puisque ça se passait dans une école, une assesseure ’la accompagnée dans une salle de classe, elle a enlevé le niqab pour permettre de vérifier son identité, et elle a pu voter sans problème.

Par contre, je n’ai pas trouvé acceptable ni "raisonnable" qu’une femme portant le niqab monte dans le bus et montre un abonnement en ne laissant dépasser de la photo que ses yeux ! Elle a donc eu le choix, soit montrer son visage et la photo de l’abonnement (et remettre le niqab après, pas de problème), soit payer son billet, soit descendre du bus. Elle a, à contrecoeur, baissé le niqab et montré la photo, tout en m’insultant copieusement...

X
0 points

on lisant certains temoignages de quelques soi disons musulmans modernes et laiques bien sûre,je comprends pourquoi à chaque fois c’est sur cette oumma qu’on tape pour détourner des vrais problémes,bientôt,ce sera nos 5 priéres et le mois de ramadhan qui seront pris en polémique et qui sait quelle lois sera votée du moment que nous sommes trés obéissant et trés bons éléves...

X
0 points

Moi ce qui me fache c’est l’unanimité des parlementaires et la médiatisation du sujet : ils sont enfin d’accord ! On peut discuter encore longtemps de la burqa (et je ne suis même pas sur que ca s’appelle comme ca d’ailleurs) mais quand nos politiques se font Oulémas là le risible l’emporte sur le sérieux. Ah cette Fadéla, elle a compris qu’elle était inutile au gouvernement. Présente que pour traiter ce type de sujet : elle aurait donc du rester chez NPNS. C’est là, la différence entre une vrai et un faux ministre.

X
0 points

Qu’on arrette de nous parler de droits de l’homme. Un peu de respect envers l’intelligence des gens s’il vous plaît. Il y’a pas plus d’un mois un haut responsable des emirats arabes unis (google search : video ben zayed al-nahyan) a été filmé en train de torturer une personne avec l’aide d’officiels (police) ce qui a provoqué un scandale mondial, surtout aux USA, mais en france on se presse d’aller vers les émirats pour signer des contrats, pour construire des bases militaires, pour créer une meilleure coopération, alors dites moi pas que les droits de l’homme ont un quelconque intérêt pour les politiques....
Un peu de respect pour non simples mais pas stupides petis cerveux.

X
0 points

La qestion qui se pose aujourd’hui sur la burka n’a rien avoir avec la crise économique mais est due au nombre croissant de femmes portant le burka en France. Je comprends tout à fait qu’un très grand nombre de concitoyens français soient choqués par cet accoutrement qui en total contradiction avec les moeurs de ce pays deux fois millénaire. Il en va de même que je suis choqué de voir, quand je voyage dans les pays arabes et dernièrement en Egypte, des touristes qui exhibent leur cuisses dans les rues du Caire. Je trouve cela totalement scandaleux et irrespectueux des moeurs du pays. Que ces femmes soient touristes en résidantes en Egypte. Ce qui est vrai dans les pays arabes l’est également en France. Et je suis absolument sûr que les musulmans qui défendent la liberté d’accoutrement en France sont complètement contre en pays arabo-musulmans, cela irait en contradiction avec leur croyance.

X
0 points

Si vous me le permettez, je trouve votre réaction un peu loin des faits, et peut-être idéologique.

A mon avis, la question n’a rien à voir avec la religion, encore moins avec l’islam. D’autant plus que toute personne informée sait la burqa ou le niqab ne sont ni des obligations musulmanes, ni même des coutumes musulmanes. Il s’agit de traditions de certains pays, qui remontent en définitive à des sociétés essentiellement maschilistes, comme l’étaient beaucoup de sociétés autrefois, qu’elles soient d’Orient ou d’Occident.

Or, dans la culture européenne – et dans ce cas française –, le voile (et a fortiori la burqa ou le niqab), à tort ou à raison, sont des symboles historiques d’une certaine soumission de la femme à l’homme. Telle est la culture de ce pays. Il me semble normal que qui choisit d’y vivre accepte les us et coutumes du pays de son choix, même si cela demande un effort d’adaptation. La seule exception valable serait dans le cas où telle coutume ou usage serait contraire à la conscience. Le bon sens nous dit que de ne pas porter le niqab ou la burqa ne peut contredire la conscience éclairée. En revanche, nul ne peut être obligé à se vêtir de manière immodeste ou impudique ; mais entre ces deux extrêmes, le niqab et l’impudicité, il y a suffisamment de place pour chacune.

Je note aussi que dans beaucoup de pays arabes le niqab fait également difficulté. Au Maroc il a été interdit comme étant contraire aux usages marocains, et cela me semble une décision justifiable.

Reste une question importante. Etant sauf que le niqab ou le burqa pose un problème culturel évident à la société européenne, faut-il pour autant l’interdire par loi ? Ici les réponses varieront nécessairement selon les traditions de chaque pays, comme aussi selon que le phénomène est perçu comme une provocation, ou une menace, ou comme quelque chose d’anodin. Aux politiques et aux sociologues d’évaluer quelle est la manière la plus apte à aider les personnes d’une autre culture à s’inculturer dans le pays dans lequel ils vivent et qu’ils sont supposé avoir choisi.

Pour ces divers motifs, il serait sage que nous autres Arabes ou Musulmans aidions ces personnes à s’inculturer, puisqu’il ne s’agit pas en rigueur de terme d’un point essentiel de la foi (et même pas, dans ce cas, d’un point de la foi tout court). Chercher à jeter de l’huile sur le feu, pour quelque motif que ce soit, ne peut que nous nuire et nous marginaliser dans la vision populaire des français, nous Arabes ou Musulmans.

Avec ma profonde estime pour le beau travail d’information et de conscientisation que vous faites depuis de longues années, moi qui vous suis depuis si longtemps.

Père Samir Khalil Samir, SJ

Prof. de théologie arabe et d’islamologie à Beyrouth, Rome et Paris.

Auteur de « Les raisons de ne pas craindre l’islam » (Presses de La Renaissance 2008) ; « 111 Questions on Islam. On Islam and the West » (Ignatius Press 2008) ; « Islam en Occident. Les enjeux de la cohabitation » (Ed. Saint-Augustin 2009) ; « 100 Fragen zum Islam. Warum wir die Muslime nicht fürchten müssen » (Sankt Ulrich Verlag 2009).

X
0 points

que d’indignation messieurs !! eh oui car je ne lis que des réactions masculines (avec un "m" minuscule)pour défendre le port de la burqua. D’autres on connu le siècle "des lumières" vous en êtes toujours à la lampe à huile !!
SVP messieurs de la rédaction, vous qui proclamez la pluralité de votre site ne censurez pas mon opinion !

X
0 points

A Souleymane : Je ne suis pas d’accord avec vous. En effet, vous parlez de la séparation de l’église et de l’état mais vous oubliez de signaler qu’à l’heure actuelle les églises et l’entretien de ces édifices, sont encore financés par l’Etat avec les impôts de tous les Français et non français de confession chrétienne, non chrétienne et athé. Corrigez moi si je me trompe !

X
0 points

Salam aleykum à tous !!
Vraiment je suis choquée de voir que sur ce site même il y ait des gens qui se disent encore choqués par le port du niqab, en quoi est ce choquant ? Je suis plus choquée quand je vois une femme à moitié nue dans la rue, oui la disparition d’un munimum de pudeur ça c’est vraiment rabaissant pour une femme.
Lire des propos en faveur d’une interdiction du nikab de ma propre communauté, c’est ce qu’il y a de plus triste. C’est que la campagne de stigmatisation fonctionne à merveille entre NOUS.
Je connais dans mon entourage des femmes qui l’ont porté avant de se marier et elles l’ont fait de leur propre initiative. Elles ne sont ni aliénées et je ne pense pas qu’on doit les sauver d’elles mêmes.
Donc de grâce STOP aux phrases du genres ( et certains se reconnaîtront... : " On sait tous et en particulier nous les musulmans de France que les femmes qui portent la burqa ne le font pas de leur propre initiative" Eh bien c’est très mal connaître les musulmanes de France.
Encore un fantasme à la française comme pour le voile où là aussi toutes les filles le portent de force....

X
0 points

A Fleur : " D’autres on connu le siècle "des lumières" vous en êtes toujours à la lampe à huile !! " Peut être que la lampe à l’huile c’est plus écolo et dans le vent ? Quant aux siècles des lumières je crois que pour certains qui croient encore en faire partie, cela fait longtemps qu’ils sont entrés dans celui des ténebres !

X
0 points

Assalamu’aleykum wa rahmatuLLAHi wa barakatuh !

ALLEZ TOUS VOTER SUR BFMTV.FR POUR LE PORT DU SITTAR EN FRANCE C TRES URGENT ! (SUR LA PAGE PRINCIPALE SUR LE COTER INCHAALLAH)

LA QUESTION ETANT LA SUIVANTE :

FAUT-IL INTERDIRE LE PORT DE LA BURQUA EN FRANCE ?

BARAKALLAHU FIKUM DE TRANSEFERET CE MA IL ET DE VOTER !

http://bfmtv.fr/

X
0 points

@ reyesdetaifas : "On sait tous et en particulier nous les musulmans de France que les femmes qui portent la burqa ne le font pas de leur propre initiative." et celles qui se prostituent aussi ne le font pas de leur propre initiative et pourtant aucune loi n’a été proclamer pour l’interdire !

X
0 points

question concrète : barrage de police, contrôle d’identité que doit faire le policier ? laisser passer la personne qui porte la burka sans la contrôler,alors il faudrait changer la loi française spécialement pour ces gens .de qui se moque t ’on ?

X
0 points

A fleur,

bonne remarque ! Comment se fait il qu’il n’y a pas les musulmanes qui peuvent s’exprimer dans les médias ?
je ne les vois s’exprimer que dans oumma. Peut être qu’elles s’expriment ailleurs. mais en aucun cas dans les grands médias

X
0 points

Un problème diplomatique risque de se profiler à l’horizon si une loi interdit le port de la burka. En effet, comment allons nous expliquer à nos "amis" Saoudiens, Koweitiens et "Dubaiens" que leurs épouses ne pourront plus porter la burka dans les rue de notre pays, pour faire leurs courses sur les Champs Elysées et sur la Place Vendôme ?

X
0 points

Dans cette histoire ce qui est choquant et troublant c’est le fait que des députés de tous bords, trouvent un terrain d’entente, ceux là même qui ne sont jamais d’accord sur rien.

Qu’on m’explique comment des députés de tout horizon politique, qui ne sont jamais d’accord sur rien, qui sont à des kilometres de la même vision sociale, economique et politique du pays, s’entendent à merveilles sur cette histoire de Burka ? Ces mêmes députés qui sont incapables de s’alliés dans d’autres circonstances sont solidaires dans ce cas ?

X
0 points

Rappelons à ceux qui sont choqués par la Burqua ou le Nikab, en pralant de pratiques tribales importées du Pakistan, qu’au Maghreb, qu’il n y a pas si longtemps, les femmes portaient uen forme de burqua blanche le hayek qui couvraient la femme de la tête au pied, y compris le visage. ( voir photos)
http://www.pilotlist.org/balades/maroc/essaouira_haik.jpg

Ces femmes étaient des femmes courageuses qui constituaient un pilier important de la femme et de la sociéte. Les autorités religieuses du Maghreb n’ont jamais affirmé ce que ce hayek n’avaient rien à voir avec la pratique de l’Islam.Ce hayek était vécu comme l’expression de la pudeur féminine !

X
0 points

Bravo Farid quelle question essentielle posez vous là. Vous m’épatez.

Sincèrement nous savons tous que ce problème est le souci numèro un des Français à l’heure actuelle.

Cette question existentielle posée par Farid me laisse pantoise !

Chers ami(es) internautes voilà un sujet interessant pour le bac de philo ou pour tous ceux qui souhaitent intégrer sciences po.

Vous vous demandez Farid de qui se moque t’on ? Je crois trés sincerement que vous vous moquez des gens avec une telle intervention non ?

X
0 points

A Souhila : Oui mais le Hayek c’était sexy d’aprés la littérature occidentale. On trouvait merveilleux de voir ces femmes avec le Hayek marchant dans les rues d’Alger ....la Burka on trouve ça moins sexy semble t-il ?
Changement de temps, de lieu et d’époque sûrement !

X
0 points

Pourquoi dans la tête de ces intégristes laïcs, n’y a-t-il pas un soupçon de réflexion sur le fait qu’une femme musulmane puisse volontairement CHOISIR le port du voile ou de la Burka ? Les musulmanes seraient-elles si soumises qu’elles n’ont aucune capacité à faire des choix ? La liberté de culte est-elle réservée aux chrétiens ou aux juifs ? Si l’on interdit le port du voile, pourquoi autorise-t-on le port de la kipa ? N’est-c pas un signe d’appartenance religieuse ? La burka est une tenue dégradante pour la femme selon notre chère Fadela, mais une femme excitée en train de se trémousser en string sur un char lors de la gay-pride en public, cela n’a rien de dégradant, c’est juste une fête ! Est-ce si dégradant de pratiquer sa religion ? Il n’y a pas tant de débats dans les pays du Maghreb sur le fait que les touristes veulent imposer la mini-jupe, le string, et autres seins nus sur les plages. Ils n’ont jamais été conspué pour ça sur les plages ou dans les rues de Hamamet ou d’Agadir.

X
0 points

Chère Amazone
Puisque vous m’interpelez,je vous apporte les précisions suivantes,comme vous le savez la religion officiel de la France a été Le catholicisme jusqu’à la révolution de 1789.Pendant plus de mille ans des églises et des Cathédrales ont été construites.les biens de l’église ayant été confisqués en 1905 l’état Français Républicain en devenait propriétaire et comme tout propriétaire d’un bien immobilier,l’état entretien son patrimoine.Certaines de ses églises sont considérés comme des monuments historiques et artistiques,a ce titre elles sont entretenues par le ministère
de la culture.En plus de nombreux touristes viennent les visiter ce qui apporte des devises a notre pays.Si un jour les mosquées sont confisquées par l’état,l’entretien en sera assuré de même,surtout elles sont des monuments historiques et artistiques ce qui n’est pas le cas actuellement.

X
0 points

Salam,

Un de mes postes n’a pas été publié par oumma.com...Je ne comprend pas pourquoi d’ailleurs.

Concernant cette polémique sur la Burqa. Il s’agit de la réponse de nos députés à la crise économique. En effet, l’interdiction de la Burqa va rassurer les français et leur donnera foi en la république. Ils vont donc se mettre à consommer de nouveau afin de relancer la machine économique.
Les banques, contente de ne pas plus voir de Burqa, vont se mettre à prêter de l’argent de nouveau.
Les PDG du CAC 40, vont suivre en abandonnant leurs parachutes dorés.
Et pour finir les salaires des français vont augmenter (cercle vertueux).
La Burqa est la principale cause de cette crise, alors il faut traiter le problème à la source.

Plus sérieusement, rappelez-vous : crise chômage, précarité, minorité nuisible, lois liberticide....c’était en 1933 et on sait ce que ça a donné comme résultat.

Au passage, je ne vois aucun député connu dans la liste des signataires...
Je pense qu’il s’agit de député de député de seconde zone voulant s’attirer la sympathie du petit père de la nation.

Salam,