L’assassin de Malcolm X bientôt libre

Si le mystère entourant le meurtre commandité de Malcolm X reste entier, les spéculations d’un complot ou

mardi 23 mars 2010

Si le mystère entourant le meurtre commandité de Malcolm X reste entier, les spéculations d’un complot ourdi par le FBI et la "Nation Of Islam" allant bon train, son assassin autoproclamé, Thomas Hagan, qui confessa publiquement son geste irréparable lors de son procès en 1966, pourrait sortir de son purgatoire carcéral le 28 avril prochain, après avoir passé plus de 40 ans derrière les barreaux.

Ce meurtrier, entré dans l’histoire pour avoir criblé de balles, le 21 février 1965, en plein discours, le légendaire leader du mouvement « Nation of Islam », ardent défenseur des droits civiques des noirs américains et du combat contre le racisme, bénéficiait depuis 22 ans du régime de semi-liberté.

L’homme de 69 ans, qui vida, rageur, son chargeur sur une lumineuse et charismatique étoile filante, donna raison, sans le savoir, à l’indéfinissable pressentiment d’une fin violente qui ne cessa d’habiter Malcolm X tout au long de son existence, certes fugitive, mais à jamais gravée dans nos mémoires.

Publicité

commentaires