L’armée israélienne en plein Paris !

Le lieu était tenu secret jusqu’au dernier moment. Le gala de Magav, la police des frontières d’Israël

lundi 26 janvier 2009

Le lieu était tenu secret jusqu’au dernier moment.

Le gala de Magav, la police des frontières d’Israël, s’est tenu au Centre Rachi ( !), 39, rue Broca, dans le 5e arrondissement ce dimanche 25 janvier 2009.

Prévenus un peu avant, une dizaine de membres de l’Union Juive Pour Française pour la Paix , après leur Bureau national, et la manifestation de samedi 24, en solidarité avec le peuple palestinien massacré à Gaza, se sont rassemblés rue Claude Bernard au débouché de la rue Broca avec la banderole de ll’Union Juive Pour Française pour la Paix en français, arabe et hébreu.

Tout le quartier était occupé militairement par des gendarmes et des CRS, venus par des dizaines de cars.

Le secteur proche du gala était interdit à la circulation des véhicules ; les piétons étaient contrôlés à l’entrée. Des barrières méralliques fermaient les rues.

Des camionettes de déminage circulaient. Bref, état de siège en plein Paris pour protéger les assassins israéliens et leurs amis du Bétar et de la Ligue de défense juive (au visage masqué jusqu’au nez par des foulards noirs) qui paradaient aux côtés des forces de l’ordre françaises.

On peut remarquer que les nervis n’ont trouvé aucune salle publique pour leur réunion.

Et qu’ils ont donc tenu leur réunion dans un centre communautaire juif qui héberge le CRIF, et d’autres organisations de la Communauté juive de France.

Qui donc importe le conflit en France ? Qui communautarise ?

Et les irresponsables dirigeants de la communauté juive et leurs amis osent protester contre de prétendus actes antisémites qu’ils provoquent eux-mêmes en couvrant des criminels de guerre !

Pauvre Rachi, savant juif champenois du 12e siècle ! Il a dû se retourner dans sa tombe et maudire les criminels de guerre israéliens et leurs amis français.

http://schlomoh.blog.lemonde.fr/

Publicité

commentaires