Cédric Baylocq

Chercheur postdoctorant au Centre Jacques Berque.(www.cjb.ma) et journaliste indépendant. Il est co-auteur de "Profession imâm" (Albin Michel, 2009).

La colère 'des musulmans' ? Le film 'américain' ? En finir avec les généralisations néfastes

La colère "des musulmans" ? Le film "américain" ? En finir avec les généralisations néfastes

D’une voix grave, le débit un brin martial, le journaliste de France 2partage son émotion (dont on pensait qu’elle ne faisait pas bon ménage avec l’information…) : «Bagdad en Irak, Sanaa au Yémen, et le Caire en Egypte, comme une tache d’huile qui s’étale sur toute la Oumma, la communauté musulmane de la planète, forte… (suspension d’une seconde laissant planer un suspense insoutenable, on s’attend à une info fracassante) …de

Dr Al Ajamî : «Les musulmans n’éprouvent que rejet face à ces moutons noirs de l’islam»

Dr Al Ajamî : «Les musulmans n’éprouvent que rejet face à ces moutons noirs de l’islam»

Drame de Toulouse. Youssef d’EMF et le Dr Al Ajamî ont tous deux été très actifs dans le milieu associatif musulman de Toulouse.

Retour sur le terme « islamisme », en ces temps de succès électoraux (2/2)
Le PJD, une percée politico-religieuse au Maroc (1/2)

Le PJD, une percée politico-religieuse au Maroc (1/2)

Des milliers de tracts jonchent les rues de Rabat, certains virevoltent et font intrusion dans le jardin botanique de la rue Oqba, fermé au promeneur marocain « pour travaux » depuis des lustres. Implacable intrusion de la politique et de la pollution des hommes jusque dans la quiétude végétale d’une zone pourtant protégée…

Soirée de campagne

Gaza, le critique, et la critique

Gaza, le critique, et la critique

Autant le Jourde et Naulleau (Mots et Cie, 2004, sorte d’anti Lagarde et Michard dans lequel ils flinguent les auteurs à succès) nous a fait beaucoup rire, autant les variations géopolitiques de ce spécialiste des troubles gastriques de la littérature française (La littérature sans estomac, Pocket, 2002, autre ouvrage à succès…) à de quoi nouer l’estomac.

Tous les chemins ne mènent pas à Rome
Imâm, un peu, beaucoup, à la folie... pas du tout ! Réponse à Fouad Bahri

Imâm, un peu, beaucoup, à la folie... pas du tout ! Réponse à Fouad Bahri

Comme souvent, ce n’est pas sur le contenu dense et complexe d’un ouvrage que s’est crée le débat mais sur ce qui s’en est dit « autour ». Récemment, l’écrivain Philippe Roth affirmait sans complaisance à la journaliste du Monde qui l’interrogeait (édition du 3 octobre 2009) que sa profession avait une grande responsabilité dans la chute vertigineuse du nombre de lecteur.

Les franco-tunisiens ont accompagné la révolte depuis le réseau social
A Tunis, un week-end  de répressions policières
'Delenda Trabelsi', ou la revanche du peuple tunisien
Retour en images sur la révolution tunisienne
La bande son de la révolution

La bande son de la révolution

Nous sommes moins de deux semaines après la chute de Ben Ali. A l’entrée de l’avenue Bourguiba, dont le milieu est campé par des tanks fleuris de roses déposées par les manifestants et encerclé par des militaires en armes (pardon pour le pléonasme), eux-mêmes entourés de fils barbelés, le peuple tunisien oscille encore entre satisfaction du devoir accompli et refus virulent du gouvernement dit de transition.

Méditerranée : Nicolas Sarkozy sur le bon bateau ?
Alain Juppé : virage gaulliste vers le monde arabe

Alain Juppé : virage gaulliste vers le monde arabe

En deux mois à la tête de la diplomatie, Alain Juppé a fait prendre un virage à 180 degrés à la politique française en direction du monde arabe. Examen d’un début d’exercice.

Maroc-Algérie : cœurs ouverts, frontières fermées

Maroc-Algérie : cœurs ouverts, frontières fermées

Samedi 4 juin 2011, les voisins du Maghreb se sont affrontés dans un match comptant pour la CAN 2012. Premier grand rassemblement populaire à Marrakech un peu plus d’un mois après l’attentat du café Argana, place Jama’a El Fna qui a couté la vie à 17 personnes (dont 8 Français et 2 marocains…).

Maroc-Algérie (2) : qui cherche sa place trouve 'khalass'

Maroc-Algérie (2) : qui cherche sa place trouve "khalass"

Le samedi 4 juin dernier s’est déroulé à Marrakech le derby maghrébin qui a vu la victoire du Maroc sur l’Algérie par 4 buts à 0. Or ce qui devait être un moment de fête a été entaché par des magouilles de tickets. Récit d’habitudes tenaces que le vent des révoltes arabes n’a pas (encore ?) réussi à déraciner. Une enquête de la Rédaction d’Oumma.com.

'Un conflit de systèmes idéologiques, pas un choc des religions'
Parole de rebelle libyen (interview)