Régis Debray : "Soyons un peu patients avec l’islam" (vidéo)

Plaidant pour la revalorisation de l’enseignement de l’Histoire et l'impérieuse n&eacut

jeudi 8 octobre 2015

Régis Debray : "Soyons un peu patients avec l’islam" (vidéo)

Plaidant pour la revalorisation de l’enseignement de l’Histoire et l'impérieuse nécessité d'inculquer le fait religieux à l’école afin d’éviter de sombrer dans les ténèbres de l’inculture, un abîme source de bien des maux et notamment de la crispation identitaire attisée par les apprentis sorciers de notre classe politique, le philosophe et essayiste Régis Debray, invité de France Inter à l'occasion de la parution de ses deux derniers ouvrages, a mis en lumière un point soigneusement occulté par certains de ses éminents confrères : les jeunes qui succombent aux sirènes guerrières de Daesh ne « seraient peut-être pas partis, s’ils étaient vraiment connaisseurs de l’islam ».

« Faire l’histoire, c’est aussi s’inscrire dans la mémoire des peuples », insiste-t-il, tout en appelant à se montrer « un peu patients avec l’islam » , en réponse à une auditrice qui l’interrogeait sur la fameuse compatibilité entre islam et démocratie que le pays des Lumières, drapé dans sa splendeur passée et oubliant que le catholicisme fut longtemps fâché avec cette notion-là, a décrété foncièrement incompatible.

Extrait à partir de 4’04


 

Publicité

commentaires