Jeudi 24 April 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

L'incroyable rencontre entre Ghannouchi et Jacques Myard, le député UMP anti-islamiste notoire

L'incroyable rencontre entre Ghannouchi et Jacques Myard, le député UMP anti-islamiste notoire
fr
http://oumma.com/sites/default/files/myard.jpg

Comment oublier le langage fleuri du tonitruant Jacques Myard, l’aboyeur en chef du Sarkozysme au pic du débat de toutes les dérives sur l’identité nationale, qui éructait ses gauloiseries islamophobes à tous les micros, au point d’en perdre tout sens commun et toute dignité ?

Partagez :

Les volte-face à 180 degrés de ceux qui se drapent dans leur toge de vénérables sages de la Nation et de fervents républicains sont époustouflantes, tant leur duplicité les fait se contorsionner comme de lamentables pantins désarticulés de la basse politique politicienne.

On reste abasourdi devant une hypocrisie aussi incommensurable, véritable puits sans fond de la démagogie, quand on apprend qu’une délégation de la commission des Affaires étrangères du parlement français a été reçue par Rached Ghannouchi, jeudi 14 février, et que l’on distingue très nettement sur la photo officielle, aux côtés du leader d’Ennahdha, le député UMP de Maison-Laffitte, Jacques Myard, anti-islamiste primaire, la mine visiblement satisfaite...

Comment oublier le langage fleuri du tonitruant Jacques Myard, l’aboyeur en chef du Sarkozysme au pic du débat de toutes les dérives sur l’identité nationale, qui éructait ses gauloiseries islamophobes à tous les micros, au point d’en perdre tout sens commun et toute dignité ?

On aimerait bien savoir quels furent les premiers mots ou amabilités du parlementaire en croisade, qui, en 2009, martelait haut et fort que l’islam était incompatible avec la République, s’enlisant dans une vulgarité inouïe et ignoble, qui ne contribua pas à redorer le blason déjà bien terni de notre représentation nationale.   

Mais le pompon, c’est quand on découvre que cette délégation tricolore a été missionnée pour réparer le préjudice causé par l’arrogance de Manuel Valls, autre grand donneur de leçons de la République, accusé d’ingérence dans les affaires intérieures tunisiennes par Hamadi Jebali en personne. Car enfin, déléguer le socialiste laïcard, Jean Glavany, membre de la commission parlementaire qui criminalisa le voile intégral, et Jacques Myard, qui attisa la haine et les peurs, en empoignant tous les voiles comme autant d’épouvantails anti-républicains, il fallait oser le faire !

Pour mémoire, rappelons les perles aux accents paillards et injurieux proférées par Jacques Myard, qui louait la laïcité à la française tout en ne jurant que sur la Bible, un vrai tour de force !

Dans sa bouche fielleuse, la femme musulmane voilée était comparée à un vulgaire « sac de pommes de terre » devant lequel « parade son mari » : « Pour ces gens, la femme n’est qu’un instrument de jouissance. L’islamiste est un jouisseur fini ! Et il laboure ses femmes comme il veut… »

En bon législateur qu’il est, il n’hésitait pas alors, dans sa hiérarchisation personnelle, à placer les chrétiens au-dessus du lot : "Dans la Bible, il y a une dynamique du progrès ! Il y a une évolution, et cela n’existe pas dans le Coran » déclarait-il avec emphase. Nos Tartuffe du populisme sont décidément de bien tristes sires...

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
tanglung
18 points

pitoyable! ils sont prêts à ramper comme des rats, juste pour conserver leurs intérêts! cet épisode nous montre, de façon clair, qu'ils ne sont animés que par l'appât du gai !

X
elham
558 points

chere oumma,

les affinités politiques sont fonction des rapports de forces, plus vous vous donnez les moyens de vous approprier le pouvoir quel qu'il soit: politique, économique, etc... et plus vous inspirez le respect.

je parie que si ben laden (miséricorde à son âme) de son vivant était devenu roi d’Arabie Saoudite, le premier à lui rendre visite serait jacques myard et sa clic d'islamophobes.

X
Hupler
350 points

En même temps, le Myard a un discours ici et un autre en Tunisie.
Je ne pense pas que Ghannouchi ait connaissance des propos islamophobes de l'élu UMP.

Parlant de jouissance, le teint rosé du sieur me fait dire qu'il ne consomme pas que de l'eau fraîche.

X
Samos
4 points

Après l'incident diplomatique provoqué par Valls, les dégâts sont énormes et il est normal que l'on tente de les réparer. Il faut également à l'avenir baser la relation sur le respect, stopper les ingérences grossières et les déclarations à l'emporte pièce.

Surtout que l'Allemagne est en train de marquer des points sur tous les tableaux .. et se positionne pour prendre la place de premier partenaire économique de la Tunisie, ce qui est très facile, vu que la politique française en Tunisie ne mets pas l'intérêt de la France en premier, mais une certaine idéologie en premier.

En tout cas, quoi que l'on dise, c'est beau un pays révolutionnaire qui est en train de devenir indépendant.

On ne s'essuie pas les pieds dessus impunément.

X
safi benbouzid2
10 points

Il n’y a là rien d’étonnant, les dirigeants français sont habitués à commettre des gaffes de ce genre.
Raffarin va en Algérie pour essayer d’avoir quelques miettes des réserves de change de ce pays et il emmène avec lui l’ultra sioniste Pierre Lellouche. Autant dire qu’il a saboté sa propre mission.
La preuve c’est que le dossier Renault, son cheval de bataille, n’a été débloqué que lors du voyage de Hollande.
C'est faire injure à Ghannouchi de penser qu'il ignore les positions des membres de la délégation qui a été à Canossa.
Décidemment, la France a besoin de se décoloniser mentalement

X
nanny
27 points

Pauvre Myard, pauvre Glavany, boire le calice jusqu'à la lie et parlementer avec un Islamiste, leur plus horrible ennemi! C'est Tariq Ramadan qui doit se marrer, n'est-ce pas Mr Glavany après l'avoir attaqué en commission parlementaire où il était invité?

Aller voir Ghannouchi ce n'est plus aller à Canossa, il va falloir inventer une autre expression comme par exemple aller "à la Zitouna". Un voyage vraiment amer quand tous les atomes antimusulmans et antiarabes se révoltent et que ces pauvres gens se font violence!

Ce n'est ni humain ni charitable , Monsieur Valls d'avoir obligé ces pauvres petites choses à aller contre leurs consciences laïques pour réparer vos bourdes.

X
baraa
419 points

Quand on disait qu'il y avait un lien direct de coopération camouflé entre le laïcisme islamophobe pro-OTAN et le pseudo-islamisme d'apparence et d'apparat des émirs de la péninsule arabique et de leurs serviteurs placés aux gouvernements des pays "printanisés", on ne croyait pas si bien dire. Ce sont bien deux face de la même médaille. Pour ceux qui connaissent l'histoire, ce sont les monarchies les plus "islamistes" qui ont trahi les républiques arabes luttant pour leur indépendance politique et économique, et en guerre contre Tel Aviv. Ghannouchi et les laïcistes français c'est comme Ibn Saoud signant sur le Quincy avec Roosevelt les accords mettant son pays en état de dépendance mais protégeant son trône en cas de colère populaire. La renaissance de l'islam viendra le jour de sa rupture avec le soit disant islamisme d'apparence mais sans projet économique et social. L'islam c'est quelque chose de plus sérieux, c'est un projet de société global qui refuse le ribah et ses monnaies

X
safi benbouzid2
10 points

Je ne crois pas que Valls ait commis une bourde. Il a clairement déclaré qu’il roulait pour Israël.
Je le soupçonne d’avoir voulu ‘’aggraver les contradictions’’, comme disent les marxistes.
Ainsi, les regards restent encore braqués sur la Tunisie, ce qui arrange l’état-croupion qui se débat dans une crise grave économique, sociale, sociétale et surtout morale. L’Europe téléguidée par les USA parle de sanctions. L’Australie vient de relancer l’affaire du prisonnier X ‘’suicidé’’ dans une prison de haute sécurité.

Il n’en demeure pas moins que cette vengeance de l’histoire provoque un plaisir ineffable.
D’autant plus que loin d’arranger les choses, la présence des deux fascistes de la laïcité les a aggravées. L’adage maghrébin dirait ‘’qu’en voulant le soigner, il l’a éborgné’’