L'incroyable rencontre entre Ghannouchi et Jacques Myard, le député UMP anti-islamiste notoire

Comment oublier le langage fleuri du tonitruant Jacques Myard, l’aboyeur en chef du Sarkozysme au pic du débat de toutes les dérives sur l’identité nationale, qui éructait ses gauloiseries islamophobes à tous les micros, au point d’en perdre tout sens commun et toute dignité ?

L'incroyable rencontre entre Ghannouchi  et  Jacques Myard, le député UMP anti-islamiste notoire

Les volte-face à 180 degrés de ceux qui se drapent dans leur toge de vénérables sages de la Nation et de fervents républicains sont époustouflantes, tant leur duplicité les fait se contorsionner comme de lamentables pantins désarticulés de la basse politique politicienne.

On reste abasourdi devant une hypocrisie aussi incommensurable, véritable puits sans fond de la démagogie, quand on apprend qu’une délégation de la commission des Affaires étrangères du parlement français a été reçue par Rached Ghannouchi, jeudi 14 février, et que l’on distingue très nettement sur la photo officielle, aux côtés du leader d’Ennahdha, le député UMP de Maison-Laffitte, Jacques Myard, anti-islamiste primaire, la mine visiblement satisfaite...

Comment oublier le langage fleuri du tonitruant Jacques Myard, l’aboyeur en chef du Sarkozysme au pic du débat de toutes les dérives sur l’identité nationale, qui éructait ses gauloiseries islamophobes à tous les micros, au point d’en perdre tout sens commun et toute dignité ?

On aimerait bien savoir quels furent les premiers mots ou amabilités du parlementaire en croisade, qui, en 2009, martelait haut et fort que l’islam était incompatible avec la République, s’enlisant dans une vulgarité inouïe et ignoble, qui ne contribua pas à redorer le blason déjà bien terni de notre représentation nationale.   

Mais le pompon, c’est quand on découvre que cette délégation tricolore a été missionnée pour réparer le préjudice causé par l’arrogance de Manuel Valls, autre grand donneur de leçons de la République, accusé d’ingérence dans les affaires intérieures tunisiennes par Hamadi Jebali en personne. Car enfin, déléguer le socialiste laïcard, Jean Glavany, membre de la commission parlementaire qui criminalisa le voile intégral, et Jacques Myard, qui attisa la haine et les peurs, en empoignant tous les voiles comme autant d’épouvantails anti-républicains, il fallait oser le faire !

Pour mémoire, rappelons les perles aux accents paillards et injurieux proférées par Jacques Myard, qui louait la laïcité à la française tout en ne jurant que sur la Bible, un vrai tour de force !

Dans sa bouche fielleuse, la femme musulmane voilée était comparée à un vulgaire « sac de pommes de terre » devant lequel « parade son mari » : « Pour ces gens, la femme n’est qu’un instrument de jouissance. L’islamiste est un jouisseur fini ! Et il laboure ses femmes comme il veut… »

En bon législateur qu’il est, il n’hésitait pas alors, dans sa hiérarchisation personnelle, à placer les chrétiens au-dessus du lot : "Dans la Bible, il y a une dynamique du progrès ! Il y a une évolution, et cela n’existe pas dans le Coran » déclarait-il avec emphase. Nos Tartuffe du populisme sont décidément de bien tristes sires...

commentaires