Jeudi 27 November 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Célébration du Mawlid Annabawi. Regard d’un croyant !

Célébration du Mawlid Annabawi. Regard d’un croyant !
fr
http://oumma.com/sites/default/files/images_714.jpg

La Communauté musulmane célèbre dans la ferveur religieuse le Mawlid ou la naissance physique du Prophète Muhammad, le Sceau des Prophète.

Partagez :

La Communauté musulmane célèbre dans la ferveur religieuse le Mawlid ou la naissance physique du Prophète Muhammad, le Sceau des Prophète. (Que Dieu  l’élève davantage en grade et préserve sa communauté de ce que le messager craint pour elle).

Le caractère permis des festivités du Mawlid a été mis en évidence par un nombre important d’éminents savants musulmans, notamment l’Iman Ach-Chafi-iyy, Albayhagqiyy ou encore le savant Al-Moudhaffar et d’autres dès le septième siècle de l’hégire. Il est rapporté dans un hadith ayant une forte chaîne de transmission et cité dans Sahih Mouslim que le Prophète Muhammad a affirmé  : "Celui qui innove dans l’Islam une bonne innovation, il en aura la récompense et une récompense qui ressemble à celle de celui qui la pratiquera après lui sans que rien ne soit diminué de leurs récompenses."  Outre le Mawlid, compte parmi les bonnes innovations, l’ajout par le Calife Outhman Ibnou Affan du deuxième appel à la prière le jour du vendredi et la notation des points aux lettres du Qur’àn. Le premier à avoir noté les points aux lettres du Qur’àn est un homme parmi les successeurs des compagnons du Prophète appelé Yahya Ibnou Ya^mar.

La vie du Prophète Muhammad est édifiante, profonde et lumineuse. Elle est celle d’un orphelin éduqué et protégé. Il fût nommé très tôt As-Sâdiq Al-Amin (l’être dont la parole est de vérité, et le comportement de confiance). L’immensité de la Miséricorde du prophète n’est pourtant point étrangère à sa nature humaine (V.129, S.9) de sensibilité et de bienveillance aux préoccupations des humains. Et le Prophète d’illustrer cette exception parmi la palette de ses Nobles Qualités (Makàrimoul Akhlàq) dans toute sa vie (V.4, S.68).

Aux habitants de Taïf (dans la banlieue proche de Makkah) au cœur des hostilités des Quraychites à son endroit, il a opposé  le pardon, l’Amour et une requête de Miséricorde divine – Réitérant à Allah sa seule préoccupation de ne pas se détourner de Sa Source – (Allàhoumma ilayka achkou da’fa qouwwaty…) ; A ce berger juif qui maltraitait ses enfants à Médine, il a opposé un geste spontané de tendresse et d’affection qui a ravisé ce denier; Et que dire de son adresse lors de la reconquête (Fath) de Makkah – après en avoir été sorti dix ans auparavant sur contrainte par ses propres parents, revenu  armé de tous les pouvoirs, de toute légitimité, et de toutes les prérogatives, il leur dira – Vous êtes libres, n’ayez crainte !

La vie du Prophète Muhammad est incontestablement l’histoire de la foi, de la mystique et de l’engagement. Elle est aussi l’histoire de la simplicité, de la conviction, de la patience, de l’ouverture, de l’humanisme, de la tolérance, du pardon, de la sagesse et de la détermination. Un modèle à suivre. Chacune des étapes de sa vie est une leçon de responsabilité et d’amour. Aïcha, son épouse nous a offert la belle formule. Son comportement, sa morale, son caractère étaient le Qur’àn, c’est-à-dire une lumière. Proche de Dieu, frère des hommes. Cette dimension a été rappelé dans la sourate Al-Ahzâb S.33 - V21 ou Allah dit : « Il y a certes pour vous, dans l’Envoyé de Dieu, un parfait modèle pour qui désire Dieu et le Jour dernier avec ferveur et se souvient ardemment de Dieu. ».

Des personnalités historiques et des savants occidentaux se sont penchés sur la vie du Prophète et sont arrivés à la même conclusion. Edward Gibbon (considéré comme le plus grand historien de son temps 1737-1794)  disait que » Les plus grandes victoires de la vie de Muhammad ont été acquises par sa morale absolue et non par la force de son épée ». Michael H.Hart, professeur d’astronomie, physique et histoire des sciences a utilisé la formule suivante : »Mon choix de mettre Muhammad en tête de liste des personnalités les plus influentes peut prêter à question pour les autres, mais c’est le seul homme de l’histoire qui a suprêmement réussi  au niveau religieux comme laïque.

De son côté, Ghandi (penseur, homme d’état et leader nationaliste indien 1869-1948) déclarait : « Je deviens plus convaincu que jamais que ce n’était pas par l’épée que l’Islam s’est fait sa place à l’époque. C’était la profonde simplicité, l’auto-effacement prononcé du Prophète, la scrupuleuse application des engagements, son intense dévotion envers ses amis et fidèles, ainsi que son intrépidité, son courage et sa confiance absolue en Dieu et en sa mission. C’est grâce à tout cela, et non à cause de l’épée, que tous les obstacles ont pu être surmontés. » Il faut ajouter à cela de nombreux autres savants non musulmans tels que : Lamartine, George Bernard Shaw qui ont fait les mêmes observations.

Il est évident que la célébration du Mawlid est perçue comme  une des immenses faveurs et bénédictions (V.48, S.10) émanant de la Lumière Prophétique et que reprennent les Vertueux Hommes de Dieu dans leurs œuvres respectives d’éloge à l’excellence humaine démontrée par le Prophète Muhammad dans la transmission du message Divin comme dans le déroulement de sa mission.

La transmission du message prophétique vient compléter une chaîne de responsabilités que Allah avait déposé en l’espèce humaine après que les cieux, la terre, les montagnes et autres composantes canoniques de la création ont tour à tour décliné l’offre d’Allah à porter une telle responsabilité (V. 72, S.33). Les prophètes se sont ainsi succédés avec le même message, celui de la Tawhîd, mais dans des missions différentes qui épousent le contexte spatio-temporel et la réalité socio-culturelle de leur époque.

Au constat et avant la mission du Prophète Muhammad, les uns ont torpillé la Tawhîd (V.7, S.1), d’autres ont tenté de marchander le paradis d’Allah (V.111, S.2), d’autres ont fait appel au miracle divin (S. 21) pour que la condition humaine ne sombre dans l’incapacité de l’espèce à assumer cette responsabilité qu’elle avait pourtant réclamée auparavant (V.72, S.33).

Le Prophète est ainsi venu en sauveur de l’espèce, relever le défi de la condition humaine en restaurant le contenu de l’Unique Message prophétique – La Tawhîd (l’Unicité d’Allah) - tout en y ajoutant une valeur de sauvegarde (V.13, S.42) de l’Unité de la Communauté dans l’exercice de l’héritage de la religion. Au contenu de la mission – Tawhîd – il ajouta un message d’unité sans division de la communauté musulmane. Ce message tel un faisceau de lumière ancrée dans la source première de la Tawhid continuera de parcourir les méandres de la création pour sortir les humains des ténèbres, de toutes sortes de ténèbres et les embarquer dans l’unique lumière, celle de la Voie agréée d’Allah (V. 1, S.14).

De ce point de vue,  la réplique à l’ignorance est dans la recherche humble et méthodique du savoir, tout comme dans l’expression simple et mesurée de sagesse et d’excellence humaine.

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
lunetoiles
-4 points

Salam Alaykoum,

Vous dites je cite " Le caractère permis des festivités du Mawlid a été mis en évidence par un nombre important d’éminents savants musulmans, notamment l’Iman Ach-Chafi-iyy, Albayhagqiyy ou encore le savant Al-Moudhaffar et d’autres dès le septième siècle de l’hégire."

J'aimerais bien avoir les preuves concernant cela, il faut ramener les preuves.

Merci de lire ceci : http://www.alifta.net/Fatawa/fatawaDetails.aspx?languagename=fr&BookID=1...

X
cedric
34 points

Avant de demander aux autres de citer, merci de faire attention à vos sources. Une fatwa anonyme tirée d'un recueil génralisate ... Quel lamentable niveau on a atteint que de justifier ainsi.
L'auteur de l'article vous a cité de vrais savants nobles qui ont autrement plus de savoir que les farfelus barbus mysogines assoiffés de sang rétribués par les gouvernements du Golfe qui n'ont pour but que d'obsurcir notre noble religion qui illumine les coeurs.

X
Abdelkader Dehbi
22 points

Tout à fait d'accord avec vos observations Cédric.

Par ailleurs, je voudrais exprimer ici, mes vifs remerciements à M. Talha Mahamat Allim pour la qualité et la pertinence de ses articles et particulièrement pour le présent article rappelant le caractère hautement spirituel de la fête du Mawlid En-Nabaoui, que des "Ecoles" de Fiqh adventices – comme le wahhabisme – prétendent remettre en cause, voire, déclarer "illicites", en entrainant l'adhésion naïve de milliers de victimes parmi nos jeunes, rendues des proies d'autant plus faciles que la matière du Fiqh, ne figure pratiquement jamais dans les programmes de l'enseignement public dans le Maghreb en général, et a fortiori en France.

ذكر الهيثمي في مجمع الزوائد، عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم:
""ما أحلٌ الله في كتابه فهو حلال، وما حرم فهو حرام، وما سكت عنه فهو عفو، فاقبلوا من الله عافيته، فإن الله لم يكن لينسى شيئاً، ثم تلا {وَمَا كَانَ رَبُّكَ نَسِيًّا }.""
وقال رواه البزار والطبراني في الكبير وإ

X
Abdelkader Dehbi
22 points

Tout à fait d'accord avec vos observations Cédric.

Par ailleurs, je voudrais exprimer ici, mes vifs remerciements à M. Talha Mahamat Allim pour la qualité et la pertinence de ses articles et particulièrement pour le présent article rappelant le caractère hautement spirituel de la fête du Mawlid En-Nabaoui, que des "Ecoles" de Fiqh adventices – comme le wahhabisme – prétendent remettre en cause, voire, déclarer "illicites", en entrainant l'adhésion naïve de milliers de victimes parmi nos jeunes, rendues des proies d'autant plus faciles que la matière du Fiqh, ne figure pratiquement jamais dans les programmes de l'enseignement public dans le Maghreb en général, et a fortiori en France.

ذكر الهيثمي في مجمع الزوائد، عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم:
""ما أحلٌ الله في كتابه فهو حلال، وما حرم فهو حرام، وما سكت عنه فهو عفو، فاقبلوا من الله عافيته، فإن الله لم يكن لينسى شيئاً، ثم تلا {وَمَا كَانَ رَبُّكَ نَسِيًّا }.""
وقال رواه البزار والطبراني في الكبير وإ

X
Abdelkader Dehbi
22 points

Tout à fait d'accord avec vos observations Cédric.

Par ailleurs, je voudrais exprimer ici, mes vifs remerciements à M. Talha Mahamat Allim pour la qualité et la pertinence de ses articles et particulièrement pour le présent article rappelant le caractère hautement spirituel de la fête du Mawlid En-Nabaoui, que des "Ecoles" de Fiqh adventices – comme le wahhabisme – prétendent remettre en cause, voire, déclarer "illicites", en entrainant l'adhésion naïve de milliers de victimes parmi nos jeunes, rendues des proies d'autant plus faciles que la matière du Fiqh, ne figure pratiquement jamais dans les programmes de l'enseignement public dans le Maghreb en général, et a fortiori en France.

ذكر الهيثمي في مجمع الزوائد، عن أبي الدرداء رضي الله عنه قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم:
""ما أحلٌ الله في كتابه فهو حلال، وما حرم فهو حرام، وما سكت عنه فهو عفو، فاقبلوا من الله عافيته، فإن الله لم يكن لينسى شيئاً، ثم تلا {وَمَا كَانَ رَبُّكَ نَسِيًّا }.""
وقال رواه البزار والطبراني في الكبير وإ

X
Abdelkader Dehbi
22 points

(Commentaire suite 2)
Traduction en substance du Hadith:
""Est licite, ce que Dieu a rendu licite dans Son Livre ; est illicite, ce que Dieu a rendu illicite dans Son Livre. Ses silences sont une Exonération ; acceptez donc cette Exonération, car [Dieu ne saurait être oublieux] "" Sourate Mariam 64/19.
Il s'ensuit que la célébration de l'anniversaire de la naissance de notre Prophète Sidna Mohammad – Al Mawlid an-Nabaoui – est licite, quoi qu'en pensent ou en disent les tenants d'un Islam inutilement austère et prétendument puritain… que ni le Coran ni le Hadith n'ont enseigné.

Il est vrai que notre pauvre génération est entrée de plain-pied dans cette ère chaotique contre laquelle nous avait prévenus il y a plus de 14 siècles, notre Prophète Sidna Mohammad, dans le Hadith sur Roaybida –رويبضة – ci-après :

عن عبد الملك بن قدامة الجمحي عن إسحاق بن بكر بن الفرات عن سعيد بن أبي سعيد المقبري عن أبيه عن أبي هريرة رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم قال :
""تأتي على الناس سنوات خد

X
Boubou
12 points

Salam aleykoum mes chers frères,

M. Cédric et M. Abdelkader DEHBI le frère qui a commenté en premier l'article à raison.
La célébration de la naissance du Prophète alayhi salam est une innovation, les compagnons, les succèsseurs et les quatre Imams (Abou hanifa, Malik, Chafii, Ahmad) n'ont pas célébrés l'anniversaire du Prophète alayhi salam.

Et pour finir il y a une divergence entre les savants sur la date de naissance du Prophète alayhi salam.

L'origine du mawlid :
L'imam Sakhawi (mort en 902 de l'hégire) a dit: « Le fait de fêter l'anniversaire du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) n'a été rapporté d'aucun parmi les prédécesseurs durant les trois siècles méritoires ».
(Source: Souboul Al Houda Wa Rachar Fi Sirati Kheyr Al Ibad vol 1 p 439)

L'imam Sibt Ibn Al Jawzi (mort en 654 de l'hégire) a dit: « L'avis juste est que les premiers à avoir inventé l'innovation de l'anniversaire du Prophète sont les fatimidites ».
(Source: Moua'atou Zaman vol 8 p 310)

X
Abou Tahar al-Tlemceni
535 points

@Abdelkader

Cher frère, merci de votre intention généreuse. Attention, Oumma.com n'est pas le lieu pour l'exégèse du Qur'an (tafsir), et à moins que vous soyez vous-même un érudit (alim) en études islamiques, il est conseillé de ne pas verser dans des interprétations faciles et superficielles du Qur'an.

Si l'on s'en tenait à votre approche, on pourrait arriver à des conclusions exactement inverses à ce que vous avancez. Par exemple, parmi les nombreux récits de la vie des prophètes (as), à aucun moment il n'est question de fêter leur naissance ou une quelconque occasion personnelle. Pourtant, on y parle par exemple de Moïse (as) ou de Jésus (as) quand ils étaient bébés, ou de Joseph (as) quand il était jeune enfant. De même, dans la vie du Prophète Mohammed (saw), il n'y a absolument aucune illustration d'anniversaire ni de fête particulière.

Nous aimons tous Mohammed (saw), et le mieux que nous puissions faire est de demander à Allah qu'Il verse Sa bénédiction, Sa grâce sur lui.

X
Solange Mouslima
38 points

Salam'alikoum

Célébration ou pas du Mawlid Nabawi à un instant T de l'année.. ..finalement ce qui compte est de prier sur notre Prophète(sws)régulièrement et quantitativement: Allahumma salli, wai sellam wai barrik ala Habibana Muhammad (sws)

Bénédictions et Paix Sur notre Envoyé..

X
ibn khaldoune
0 points

Réservation en ligne et invitation gratuite du mawlid An-Nabawi sh-Sharif 2014

Chers invités du Tout Miséricordieux et de Son Envoyé Honoré, issu du prestigieux lignage de 'adnān

« as-Salāmu 'alaykumu wa Rah-matu Allāhi wa Barakātuhu »

(A.C.S) vous convie, le

Samedi 18 janvier 2014 à 16h30 à la célébration de la noble naissance du Prophète Muhammad – salla Allāhu 'alayhi wa ālihi wa sallam –

« Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants ».

Pour toute réservation ou pour avoir de plus amples informations sur cet événement, nous vous conseillons de vous rendre sur notre site Web

http://www.portail-tasawwuf.org/index.php/inscription-mawlid
http://www.portail-tasawwuf.org

X
Abdelkader Dehbi
22 points

@ -- Abou Tahar,

Je n'ai pas le moins du monde cherché à faire l'exégèse du Coran. Le Verset - وما كان ريك نسيا - que j'ai cité était DANS le Texte du Hadith que j'ai mentionné.

Le fait que Oumma.com n'a pas l'application pour l'écriture des commentaires en Arabe rends difficile les alignements des paragraphes.

Merci à la Rédaction de Oumma de bien vouloir supprimer les doublons qui proviennent de ma mauvaise manipulation. Mea culpa.

X
Aboudaoud
5 points

Le hadith mentionné au second paragraphe est mal traduit, voici le hadith en arabe:

من سن سنة حسنة فله أجرها وأجر من عمل بها إلى يوم القيامة

Dans le hadith il est mentionné le mot sounnah qui veut dire tradition, sous entendu tradition prophétique, ce hadith veut dire que celui qui fait revivre une sounnah aura sa récompense et la récompense de celui qui l'effectue, et non pas une innovation comme vous avez traduit car en arabe innovation se dit bid3a (بدعة) ou mouhdatha (محدثة).

Votre traduction va à l'encontre de nombreux hadiths qui interdisent d'éffectuer des innovations dans la religion comme suit:
Selon Aïcha , l`Envoyé de Dieu a dit:
« Quiconque apporte à notre religion une nouveauté qui n`en provient pas, celui-là est à repousser. » (Boukhari 2550 et Mouslim 1718)

Le prophète disait avant chaque prêche le sermon du besoin et dans ce sermon il disait: "TOUTE innovation est égarement, et tout égarement mène au feu"

Et Allah est le plus savant.

X
Aboudaoud
5 points

Recherchez l'origine de ce mawlid vous serez étonné de qui a innové cela...

X
bnutz
8 points

c'est très révélateur de notre communauté.
Penser a notre noble prophète sws qu'une fois dans l'année.
Lâ hawla walâ qouwata illâ billâh.
Surtout en pratiquant une fête ou de nombreux individu tombent dans l'excès.
Un peu a la façon du Ramadan qui est devenue une fête de la consommation Alimentaire avec son lot de gaspillage.
Voici la prudence de notre tendre prophète sws en nous donnant que 2 fête ('Aid) et le vendredi a "célébrer".
Revenons plus a nos valeur et non a nos passions dévastatrice pour notre oumma.

Qu'allah NOUS Pardonne et nous guide vers le bon chemin.
Amine Amine Amine

X
Sharaf
-620 points

للهم صل على محمد وآ ل محمد ا لطيبين ا لطا هرين =❤=