Jeudi 2 October 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Les mensonges de la propagande de guerre française au Mali

Les mensonges de la propagande de guerre française au Mali
fr
http://oumma.com/sites/default/files/images_708.jpg

Cocorico ! La France aura bien eu sa « tempête de désert ». Hollande a pris la « courageuse » décision d’envoyer les hélicoptères Gazelle des forces spéciales de l’armée de terre, des Mirage 2000D et des Rafale contre les colonnes des djihadistes qui menacent la sécurité de l’Europe.

Partagez :

Cocorico ! La France aura bien eu sa « tempête de désert ». Hollande a pris la « courageuse » décision d’envoyer les hélicoptères Gazelle des forces spéciales de l’armée de terre, des Mirage 2000D et des Rafale contre les colonnes des djihadistes qui menacent la sécurité de l’Europe.

Dans cette guerre, la France n’a pas besoin de justification supplémentaire, il suffit qu’elle ressasse la propagande rôdée désormais au fil des dernières guerres de l’Empire, elle intervient pour sauver le peuple malien et pour les droits de l’Homme. Les intérêts de la France, au premier rang desquels le contrôle des mines d’uranium du Niger voisin, ne viendraient qu’en second lieu. Comme d’habitude, les médias de l’hexagone ont rivalisé dans le rôle qui leur est dévolu : la fabrication de mensonges éhontés en vue de justifier une guerre de rapine et de domination néocoloniale. Retour sur les mensonges les plus grotesques.

Premier mensonge. Les apparences diplomatiques sont sauves. Le président français a justifié sa décision d’intervenir au Mali en prétextant l’appel à l’aide du gouvernement malien. En effet, le président intérimaire malien, Dioncounda traoré, a lancé un appel au secours à la France pour stopper l’avancée des rebelles d’Ansar Dine qui avaient pris le contrôle de la ville stratégique de Konna. Mais ce que le gouvernement et les médias français ont oublié de rappeler c’est que ce président malien ne dispose d’aucune légitimité pour appeler à l’intervention militaire d’une puissance étrangère sur le sol malien.

Il s’agit d’un président intérimaire désigné en concertation avec l’Union africaine et les Etats de l’Afrique de l’ouest pour retourner au plus vite à l’ordre constitutionnel après le coup d’Etat du capitaine Amadou Sanogo et en vue de préparer des élections. Aussi bien le commandement de l’armée malienne que de larges secteurs de la société civile et politique malienne, même s’ils sont attachés au recouvrement par leur pays de son intégrité territoriale et à son unité nationale, s’opposent légitimement à l’intervention étrangère dans des conditions qui n’assurent pas au Mali le contrôle des opérations et de la suite des évènements.

Second mensonge. Le gouvernement français justifie son opération Serval par le souci de contrer les rebelles d’Ansar Dine qui ont lancé la semaine dernière une offensive contre des localités situées au centre du pays en direction du sud. Ce faisant, le gouvernement français tente de donner à cette opération un caractère défensif. Rien n’est plus faux. Depuis que le nord du mali a échappé au contrôle du gouvernement central de Bamako pour tomber entre les mains du mouvement Ansar Dine et des autres mouvements djihadistes, on le sait, la France n’a pas cessé d’appeler à la guerre en poussant en avant les Etats de la CEDEAO pour donner un semblant de légitimité africaine à cette guerre néocoloniale.

Après avoir réussi à torpiller les efforts de médiation du gouvernement algérien en vue de trouver une solution politique à la crise et à arracher une résolution du conseil de sécurité de l’Onu autorisant le déploiement d’une force africaine mais dans le cadre d’un plan de résolution politique globale de la crise, la France a continué en coulisses à pousser le gouvernement malien et les autres gouvernements de l’Afrique de l’ouest à vider cette résolution onusienne de son contenu et à se préparer à la guerre.

De son côté, l’Algérie a réussi récemment à amener les deux principaux protagonistes du mouvement national touareg Ansar Dine et le MNLA à trouver un accord en vue de négocier une solution politique avec le gouvernement de Bamako.  Des délégations de ce mouvement ont rencontré le ministre des affaires étrangères du Burkina Faso à Ouagadougou. Mais sous la pression française, le gouvernement malien a ignoré ces bons offices et a continué en secret à préparer l’offensive armée qui était planifiée entre l’été et l’automne 2013 comme en témoigne le recrutement tous azimuts et l’entraînement de mercenaires de tous les coins d’Afrique, étant entendu que les 3000 hommes de la CEDEAO n’allaient pas suffire à déloger les mouvements touareg de leurs positions. Le mouvement Ansar Dine n’avait plus d’autre choix que d’attendre que l’adversaire se prépare à son aise et qu’il se fasse écraser ou alors d’anticiper sur l’action de ses adversaires et lancer une offensive militaire pour rappeler à Bamako son existence et le forcer à négocier sérieusement.

La France a compris l’enjeu et a dû changer son plan initial. Au lieu d’attendre encore quelques mois le temps de préparer ses supplétifs africains pour la sale besogne, elle a dû intervenir directement. En apparence, Ansar Dine et ses alliés d’Aqmi et du Mujao ont mal calculé leur coup en provoquant cette intervention française prématurée qui pourrait leur coûter cher. Mais d’un autre côté, les masques sont tombés. La France est intervenue directement dans un conflit dont il n’est pas sûr qu’elle s’en sorte sans perdre beaucoup de plumes.

Troisième mensonge. Le gouvernement français prétend qu’il mène cette guerre contre les djihadistes qui contrôlent le nord du Mali et menacent désormais le territoire de la France et de l’Europe. En reprenant cet argument officiel, les médias français usent d’un mensonge grossier. D’abord, ils sont bien culotés de servir pareil argument à leurs téléspectateurs La France qui n’a pas hésité à armer et soutenir les djihadistes en Libye et qui n’hésite pas aujourd’hui à soutenir les djihadistes en Syrie se découvre subitement une âme laïque et démocratique au Mali ! La laïcité ici n’est qu’un cache-sexe servant à cacher de sordides  desseins stratégiques et économiques.

Le mouvement Ansar Dine est avant tout un mouvement de libération touarègue. Ses membres fondateurs et ses cadres, à commencer par leur leader Iyad Agh Ghali, proviennent tous du mouvement de libération touareg qui a lutté les armes à la main durant les années 80 contre le gouvernement central de Bamako et qui ont déposé les armes dans le cadre des Accords d’Alger en 1991.

Que ce mouvement ait connu par la suite une évolution idéologique fondamentaliste est une chose que seul une islamophobie aveugle pourrait confondre avec le djihadisme terroriste dans lequel excellent des groupes comme Aqmi et le Mujao. Justifier une guerre au Mali au nom de la lutte contre le fondamentalisme d’Ansar Dine c’est comme si l’Etat italien justifiait dans les années 70 et 80 une mise hors-la loi du parti communiste italien sous prétexte que les groupes terroristes des Brigades rouges et de Prima  Linea usaient de la même rhétorique marxiste-léniniste !

Quatrième mensonge. La propagande française met l’accent sur le fait qu’il n’y  a pas de différence fondamentale entre Ansar Dine et les autres groupes djihadistes. La preuve c’est que Ansar Dine a gardé des contacts avec ces mouvements. Ansar Dine se défend en disant qu’il n’a rien à voir avec ces mouvements mais comme ils sont sur le même terrain, il est normal qu’il ait des contacts avec eux.

D’ailleurs, les services français entretiennent des contacts officiels sous la couverture du Quai d’Orsay avec ces groupes comme vient de le dévoiler un des chefs d’Aqmi au Mali, Abdelhamid Abou Zeid et ce, dans le but de libérer les otages français contre des rançons qui se sont avérées ces dernières années un mode bien commode de financer ces groupes terroristes dans leurs actions contre l’adversaire inavoué de la France dans la région : l’Algérie. Pire, rien n’interdit de penser que les services français regardent avec une certaine complaisance le jeu que certains protagonistes régionaux jouent avec les narcoterroristes du Mujao pour affaiblir l’encombrant voisin algérien…

Parmi les arguments servis pour justifier la soi-disant collusion d’Ansar Dine avec les groupes terroristes, la propagande française relayée malheureusement par certains médias algériens, il y a le fait qu’Ansar Dine refuse de combattre Aqmi et le Mujao en avançant que  ce n’est pas son rôle à lui de les combattre, en tout cas pas avant la résolution du conflit avec Bamako et le retour de la paix et de la stabilité dans la région. Et dans ce cas, les djihadistes étrangers seront bien obligés de quitter le territoire malien de gré ou de force. Comme le rappelle à juste tire un porte-parole d’Ansar Dine, pourquoi les gouvernements occidentaux qui mettent aujourd’hui la pression son mouvement pour combattre Aqmi n’ont pas usé des mêmes pressions sur le régime du président malien déchu Amadou Toumani Touré dont la collusion avec les groupes narcoterroristes était avérée ?

Que le programme et l’interprétation rigoriste de la Charia islamique d’Ansar Dine posent problème, sans doute. Mais ce sera une affaire interne à la société touarègue et malienne et ce n’est  en tout cas pas l’affaire de la France et des gouvernements africains à sa botte. Si l’application de la Charia devait constituer un objet de casus belli, la France devrait entrer sans tarder en guerre contre les pétromonarchies du Golfe et bientôt contre les pays arabes dont la nouvelle constitution devrait s’inspirer explicitement de la Charia : Egypte, Tunisie, Libye et bientôt Syrie !

Non content de semer la confusion au sein de l’opinion publique et d’essayer de diaboliser coûte que coûte Ansar Dine parce qu’il ne s’inscrit pas dans leur stratégie néocoloniale, les services français cherchent à faire diversion via les sites franco-israéliens amis qui font passer Ansar Dine pour une création tantôt saoudienne tantôt qatarie, en laissant aux sites makhzéniens le loisir de vendre la thèse éculée qui voit dans le DRS algérien le nouveau démiurge de la géopolitique sahélo-saharienne.

Cinquième mensonge. Le gouvernement français a monté toute sa campagne diplomatique en direction de l’union africaine, l’union européenne et l’Onu en vue de justifier une guerre au Mali au nom de la défense de l’intégrité et de l’unité territoriale du Mali menacée par la déclaration d’indépendance unilatérale de l’Azawad proclamée par le MNLA. C’est peut-être le plus gros mensonge de cette guerre tant il est archi-connu que la France a toujours tenté de manipuler les mouvements séparatistes touarègues au Mali et au Niger pour faire chanter les gouvernements de Bamako et Niamey en vue de les amener à accepter ses conditions de « coopération » néocoloniales.

Il ne faut pas oublier que le mouvement séparatiste appelé MNLA  a été créé dans la précipitation par Mohamed Ag Najem qui commandait un millier de mercenaires touarègues maliens au service du régime de Kadhafi et qui a été retourné par les services français quelques semaines avant la chute de Tripoli. Ag Najem aurait-il accepté de trahir Kadhafi et de retourner au Mali s’il n’avait pas eu les assurances de Paris pour pouvoir rentrer chez lui avec armes et bagages remplis d’or et de dollars pour jouer le nouveau rôle qui lui a été dévolu ?

C’est quand le MNLA a été chassé de ses positions conquises au nord par les combattants d’Ansar Dine et des autres groupes djihadistes que le gouvernement français a changé de fusil d’épaule et s’est mis à défendre hypocritement la thèse de l’intégrité territoriale du Mali. En fait, la diplomatie française est en train de réchauffer un vieux plan colonialiste visant à diviser l’Afrique et les Africains pour mieux régner.

Elle agite notamment l’épouvantail de l’islamisme pour faire passer la manipulation sordide des élites et des populations bambara au sud contre les tribus berbères et maures du nord qu’elle juge moins dociles et plus enclines à s’allier avec les nouveaux régimes qui sont en train d’émerger en Afrique du nord à la faveur des mouvements de contestation que les officines impérialistes cherchent à instrumentaliser et à dévoyer mais en vain. L’opposition entre populations musulmanes et populations chrétiennes et/ou animistes est en train de devenir un nouveau cheval de bataille idéologique impérial en Afrique comme l’illustre à merveille le laboratoire soudanais appelé à servir de modèle pour toute la région.

Sixième mensonge. Les médias français ont abreuvé les téléspectateurs d’images et de reportages bidon montrant des citoyens maliens dans la capitale qui applaudissent l’intervention française. Bien-sûr, il se trouvera toujours des Maliens qui se rappellent l’esclavage d’avant-hier des esclavagistes touarègues et maures et oublient l’esclavage moderne d’hier et d’aujourd’hui des colons et des capitalistes français mais la majorité des Maliens ne sont pas dupes du jeu de la France. Les médias français montrent ce qu’ils veulent montrer et s’imposent le silence sur les manifestations des patriotes maliens, réunis au sein de la COPAM (coordination des organisations patriotiques du Mali) qui ont appelé au lendemain de l’intervention française au départ du président malien qui n’a aucune légitimité démocratique.

Septième mensonge. Au lendemain de l’intervention française, les médias reprennent les communiqués triomphalistes du ministère français de la défense. Une centaine de djihadistes auraient été éliminés et leur avance vers le sud aurait été stoppée. Les pertes françaises sont minimisées. La perte d’un hélicoptère Gazelle a été attribuée au début à un crash. Mais voilà que les nouvelles moins rassurantes commencent à tomber. Ce n’est pas un hélicoptère mais deux qui ont été abattus dès le premier jour de l’opération. Le pilote d’un hélicoptère Gazelle, le lieutenant a été mortellement touché.

Mais le fait qui témoigne de la grossièreté des mensonges de guerre français est qu’on apprend au troisième jour de l’opération Serval que l’offensive des combattants d’Ansar Dine n’est pas totalement stoppée alors qu’on nous a assuré la veille qu’elle a été stoppée. Pire, le gouvernement français vient de renforcer son dispositif d’intervention militaire de manière spectaculaire et inquiétante comme s’il s’agissait d’une guerre contre une armée conventionnelle. A en croire le site spécialisé dans les questions militaires « Mer et marine » les forces françaises engagées actuellement au Mali proviennent du dispositif Epervier basé au Tchad et qui ne comprend pas moins que six Mirage 2000D, deux Mirage F1 CR, trois C135, un C130 Hercule et un C160 Transall. Et aux dernières nouvelles, on apprend l’engagement des Rafale ! La facture risque d’être très salée pour un Hollande qui cherchait à faire des économies mais surtout pour le peuple fra,çais appelé à se serrer encore plus la ceinture pour contribuer à cette guerre coloniale !

Mais comme un  malheur n’arrive jamais seul. On apprend en même temps que l’opération d’un commando de la DGSE en vue de libérer un des leurs détenu par les miliciens du groupe Chabab en Somalie s’est soldée par un fiasco. L’otage aurait été tué et deux membres du commando de la DGSE éliminés. La propagande française voudrait faire croire que le commando de la DGSE a éliminé 17 djihadistes mais n’arrive pas à expliquer comment ils n’ont même pas pu récupérer les corps de leurs camarades tués. Les djihadistes somaliens ont même déclaré qu’ils détiennent un membre du commando français blessé mais vivant ! Ces déboires risquent d’annoncer d’autres conséquences beaucoup plus dramatiques pour les populations civiles du nord Mali et pour la vie des otages français eux-mêmes. Au lieu d’assurer sa sécurité et celle de ses ressortissants, la France est bien partie pour vivre quelques aventures que ne lui envieraient pas ses alliés de l’Otan qui lui ont promis jusqu’ici bien timidement leur soutien logistique. Tout cela pour l’uranium du Niger et les milliards de bénéfices d’AREVA et de SUEZ et leurs banquiers !

 

 

 

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Saladin
-81 points

Je suis d'accord avec la majorité des points évoqués dans cet article, la france est intervenu seul sans l'approbation du conseil de sécurité dans un temps où elle demande l'accord de ce conseil pour stopper les massacres des civiles syriens , ca me rappelle l'intervention américaine en irak, une intervention basée sur le monsenge et l'hypocrisie, quant aux richesses du mali et l'abondance de ses ressources naturelles que convoite les francais, je vous propose de lire cet article.

X
sidimouh
-69 points

L'Algérie a autorisé le sur vol de son espace aérien par l'aviation française , et les algériens ne disent mot , surtout ceux d'oumma.com qui nous ont habitués à leur nationalisme virulent ! c'est étonnant ce silence ma chère Djamila , non!!!

X
Waglioni
-1249 points

Il est bon en effet, de démonter la propagande éhontée du gouvernement et des média français sur cette guerre coloniale. On retrouve en tous points les mensonges classiques qui ont cours depuis le dix-neuvième siècle afin de justifier les expéditions de "pacification", et autres "conquêtes".
Tout notre soutien doit aller au mouvements, tels Ansardin qui, au delà de leur juste combat pour l'indépendance de leur territoire, font montre d'une poésie certaine dans leur référence aux aventures de Tintin : le crabe (aux pinces d'or), et les sardines (à l'huile) sont un seul et même hommage à l'appertisation ! Voir

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Appert

X
Abdelkader Dehbi
22 points

Même aux pires moments de "l'Algérie française" des Mitterrand ou des Guy Mollet, des Robert Lacoste ou autres Jacques Soustelle, alias Bensoussan, quand les éditorialistes des chiffons coloniaux du genre Le Figaro et autres "Echo d'Alger", "ciraient" à grands tirages les bottes des colons voleurs et les godasses des légionnaires tueurs, on ne trouvait pas autant de haine, autant de hargne contre l'Islam et les musulmans. Aux lecteurs de juger du poids de toute l'ignominie véhiculée par cette simple phrase : ""Les résultats comptables sont plutôt bons""
En ma qualité de simple citoyen, j'interpelle aussi bien journaliste qui a signé cet article infâme sous le nom de Hassan Moali que le Directeur de publication du quotidien El Watan, pour qu'ils présentent par écrit et dans le même support – El Watan – leurs excuses à tout le Peuple algérien – musulman à 99,99 % - pour l'injure qu'ils viennent de proférer à l'endroit de ce peuple.

http://www.elwatan.com/international/une-centaine-

X
rimas72
63 points

Mohammed !

Le groupe ansar-eddine usent de la violence pour imposer leur présence au nord Mali, il sont une véritable menace pour l'Algérie et pour toute la région, si tu avais vécu ce que les algériens ont vécu pendant la décennie noire, tu apprécierais mieux la dangerosité de ce genre de groupe qui sont loin, très loin de l'esprit de l'Islam.
L'intervention Française a été demandé par les maliens, maintenant, qu'on approuve ou non, c'est une décision souveraine et les autorités algériennes l'ont bien compris.
Maintenant, chercher l’intérêt des Français à s'engager auprès du mali pour régler ses problèmes n'est pas important car, je pense que c'est le seul pays non-africains qui a proposé directement son aide.

X
Saladin
-81 points

@ samir, en ce qui concerne la decennie noire en algérie tu te trompe carrément et tu mélange tout et le journaliste belge jean batiste rivoire a bien expliqué ce qui s'etait bien passé durant cet époque dans son documentaire sur canal+ :

X
mysterio
36 points

@Samir
Si ce qui motive les autorités françaises est d'empêcher l'imposition de la chariah, alors pourquoi ils soutiennent des Jihadistes en Syrie? Ca relève de la schrisophrénie cette histoire. Hollande veut faire croire que la Françafrique touche à sa fin, foutaises, même s'il est sincère, il n'a pas le choix, trop d'inérêt, trop d'argent en jeu et ça permet à la France d'asseoir sa domination. Mais bon si la "majorité" des Maliens demandent l'aide de la France (il y a eu un sondage??) alors soit, mais qu'ils ne se plaignent pas qu'on ne les prenne jamais pour des pays sérieux, à toujours demander qu'on les tienne par la main. L'Afrique ne se prendra-t-elle jamais en main???

X
Hanafy
41 points

C'est curieux il n'y a pas de Bernard-Henri-Lévy dans l'histoire ? Pourtant il est question d'"islamisme-sharia-djihad-terroristes-lapidation-femmes-soumises..." bref, tout ce qui fait réagir le philosophe-humaniste.

Cela voudrait-il dire qu'il n'y a pas anguille sous roche dans l'intervention de la France au Mali ? Que nenni. Comme je suis très naïf, j'ai du mal à gober Le Figaro, le JDD, l'Express ou TF1 appartenant pèle-mèle à Dassaut (fabricant d'avion de guerre), Lagardère, Bouygues etc. lorsqu'ils nous disent que c'est une guerre contre des djihadistes-amputeur-de- mains et que demain c'est toute l'Europe qui serait menacé. On ne rit pas.

A qui veut-on faire croire que Hollande accepte de jouer le chevalier blanc pour venir en aide à la veuve et l'orphelin ? En réalité ni la France, ni aucun autre pays n'engagerai son armée et son argent pour sauver la veuve et l'orphelin sans un intéret immédiat ou différé. Je crains que l'aventure ne soit parti pour les 10 prochaines années.

X
safi benbouzid2
10 points

J’interviens en tant que guérillero vainqueur qui a combattu au Sahara.

1. « En apparence, Ansar Dine et ses alliés d’Aqmi et du Mujao ont mal calculé leur coup en provoquant cette intervention française prématurée qui pourrait leur coûter cher »
Les guérilleros ne doivent jamais laisser l’initiative à l’ennemi et le laisser préparer tranquillement ses offensives.

2. « ….commode de financer ces groupes terroristes dans leurs actions contre l’adversaire inavoué de la France dans la région : l’Algérie »
Pas du tout inavoué et il faut s’attendre à des accusations sans fondement qui vont se multiplier, du genre tout cela est la faute de la DRS.

3. «la propagande française relayée malheureusement par certains médias algériens, »
Erreur ! Ces certains médias sont en réalité une presse française coloniale éditée en Algérie.
(à suivre)

X
Hanafy
41 points

Une autre réflexion sous un angle différent : et si c'était l'interventionnisme des atlantistes (France, USA, Angleterre) en Lybie qui a ouvert la boîte de pandore avec le transfert des armes de Qadhafi aux groupes armés du nord-Mali ? Et si demain il était question d'intervenir au Niger suite aux déplacements d'armes et des groupes ? Un peu comme les ADM de Sadam qui, selon le Pentagone, circulaient en camionnette un peu partout. Bon, il a semblé que ces camionnettes bourrées d'ADM en pièces détachées ont failli se rendre en Syrie... On connaît la suite.

X
Hanafy
41 points

.

X
safi benbouzid2
10 points

@ Mohammad
L’Algérie, ne vous en déplaise, en autorisant son espace aérien marque deux points :
1. Elle évite le tollé qu’un refus aurait entrainé et les accusations dont je parlais dans mon précédent.
2. Plus Aqmi perdra de terroristes, mieux les enfants qui ont été jetés vivants dans des fours chauffés à blanc, à Ramka wilaya de Relizane par exemple, seront vengés.
C’est cela le patriotisme bien compris.

X
sidimouh
-69 points

Mon cher Samir , tu as une drôle de façon de lire l'Histoire et de justifier l'injustifiable ! Si pendant " la décennie noire " en comptait entre 100 et 200 milles morts et plus de 300 milles prisonniers et disparus , ce n'était pas le fait des ansar eddine qui n'existaient pas encore à cette époque , mais du FLN et de sa junte militaire qui ont volé au FIS sa victoire légitime par l'urne .

Mais ce qui est incompréhensif et insultant aujourd'hui pour les algériens , mais qui ne m'étonne pas , c'est que ce même FLN & la junte militaire au pouvoir qui offrent l'espace aériens à l'aviation de leurs anciens maitres colonisateurs , pour aller bombarder leurs frères musulmans , bafouant ainsi la souveraineté nationale .

Mais attention au retour du bâton que le protecteur colonial partira ! Car la vengeance est un plat qui se mange froid.

X
Djeina
-2 points

Je ne suis pas entièrement du même avis que l'auteur du commentaire. En effet le problème du Nord du Mali n'est pas à prendre dans sa particularité mais géopolitiquement parlant c'est toute la région ouest africaine jusque sur la côte Est soit la Somalie qu'il faudrait étudier et d'éviter de sectionner cette problématique.

Bien que la démarche de la France reste dicutable et douteuse, n'oublions pas que les valeurs universelles telles que la Justice, le respect, la fraternité et autres en Islam sont fondamentales et quelques soient les profils qui y dérogent, ils n'en restent pas moins condamnables. Pour être plus claire, Le Nord du Mali étant peuplé d'une multitude d'éthnie ayant chacune leur spécificité ( langue, coutume..) les Touaregs représentent qu'une infime partie de la population (environ 10% de la population totale malienne!) Faite le calcul si chaque éthnie ( pratiquement 200 voire 300 langues différentes dans tout le Mali) était amenée à demander leur indépendance et à

X
safi benbouzid2
10 points

Depuis que Napoléon a envahi l’Espagne pas une armée n’a pu venir à bout d’une guérilla populaire.
L’Irak, l’Afghanistan, la Somalie, le Liban en 2006 et Ghaza à deux reprises ont démontré que l’aviation ne résout rien et que les troupes au sol ne peuvent que s’enliser ou fuir lamentablement.
La France a ouvert la boite de pandore qui n’est pas prêt de se refermer. Les armées africaines qui doivent, à ce qui est espéré, prendre la relève ne sont pas des troupes pour le combat mais la garde prétorienne des régimes ‘’Franceafrique’’.
En tombant dans le piège tendu par Ansar Dine (c’est ma conviction profonde, basée sur mon expérience personnelle) les gouvernants français ont été obligés d’improviser.
Déjà les biffins qui devaient être quelques centaines ont dépassé le millier.
L’avance des ‘’terroristes’’ a été stoppée, avance-t-on triophalement et voila qu’ils prennent une ville à l’ouest.
La guérilla frappe là où on ne l’attend pas. (à suivre).

X
Djeina
-2 points

à agir ainsi!!!

Juste pour rebondir sur ma première remarque, l'agissement de tous ces groupes bien qu'ils se réclament Musulmans et vouloir instaurer la chari'a, n'ont fait qu'au contraire salir la beauté de l'image et du message de l'Islam en violant des femmes,tuant et terrorisant des populations sachant que le Mali est constitué à environ 90% de Musulmans. A savoir, si l'on se réfère à l'étymologie du mot "Islam"celui-ci signifie "Paix"; ce qui est l'antonyme de leur vision et démarche mais que personne ou peu ont dénoncé chez les intellectuels musulmans, au grand regret.

Ce qui est d'autant plus étonnant, c'est le désengagement quasi-total voire total de certains pays dits musulmans à se sujet.

Y'aurait-il une personne informée ou compétente dans le domaine et/ou à ce sujet qui pourrait nous éclairer sur ce point?

X
sidimouh
-69 points

@ foulane , si " le philosophe humaniste " n'est pas de cette partie de poker , c'est que son grand frère Laurent "fINDIUS" a la main . Et entre frères sioniste on ne se gêne pas , on laisse faire le grand frère surtout si il a les " bonnes cartes" en main

X
lecot nicolas
-5 points

le MNLA est du cote malien et francais pour se battre contre les islamistes, esperant une autonomie apres et une region non dominé par les islamistes.

ça n a rien de colonaliste

les 300000 habitants déplacés (beaucoup de non-touaregs) vont pouvoir rentrer chez eux si les islamistes sont chassés. Ils auront a nouveau le droit d ecouter de la musique, de vivre plus librement et pratiuer leur religioncomme ils le sentnt.

La seule interogation importante est de savoir si les islamistes (pour une bonne partie dirigés par des algeriens) vont recevoir du materiel et de l argent de certains pays (Qatar et arabie saoudite) ou pas. La ça depend assez des etats unis.

Sans argent, ça risque de se finir plus vite.

X
jocelyn
-4 points

Je ne crois pas que le gouvernement Français fait de la propagande.
Je crois que l'immense majorité des Maliens applaudi effectivement l'arrivée des soldats Français.

Vous ne m'avez pas convaincu de votre point de vue et j'aimerais avoir un débat entre l'auteur de cet article avec un contradicteur expérimenté et vraiment spécialiste reconnu de la question.

L'objectivité est à ce prix , entendre tous les points de vue ce qui ne semble pas le cas sur ce site Oumma.com

Donc aller donc voir ailleurs pour vous faire une opinion plus éclairée.
Il n'y a rien de plus sourd qu'une personne qui ne veut rien entendre.

Bonne réflexion et peut-être remise en question de vos croyances.

X
rimas72
63 points

@Samir

Les motifs de l'engagement français est motivé par des intérêts stratégiques et non humanitaire alors rien d'étonnant et ce n'est une surprise pour tout le monde mais le fait est la, aucun pays "musulman" n'a levé le petit doigts pour le mali qui a perdu la moitié de son territoire au bénéfice d'une bande de criminels sectaires.
Alors, quel est la solution ? plaindre le pauvre mali et se résigner à ce que ce pays se talabanise ? leur faire la leçon de morale et leur dire "écoutez les gars, faut vous réveiller, prenez votre destin en main et débrouillez vous pour récupérer votre territoire et n'oubliez pas que nous sommes la pour vous remonter le morale et vous donner de beaux et bon conseils ! nos cœurs sont avec vous !"
Soyons réaliste, personne n'a voulu les aider, alors ils ont pris la seule main qui était tendu vers elle.

X
rimas72
63 points

@Saladin.

Encore une histoire voulant que les services secrets algériens manipulent les groupes terroristes.
Par respect pour les milliers d'algériens morts et pour la souffrance a du peuple algériens durant cette sombre périodes fait nous grâce de ces reportages bidons sans preuves à l'appui.
Nous parlons du Mali et des groupes terroristes qui sévissent sur le territoire malien et font vivre dans la peur les populations qui les supportent malgré elles.
Je suis triste que pour répondre à mon message, vous nous sortez un reportage qui n'a rien avoir avec le sujet.
Je ne sais pas qui vous voulez discréditer, est-ce moi ou l'Algérie ? et pour quel raison ?

X
rimas72
63 points

@Mohammed

Les maliens ne sont pas musulmans ??? selon vos dires, les ansar eddine sont plus musulmans que les maliens ???
Alors pour vous, les milliers de morts algériens ont subi leurs triste sorts parce que le FLN a empêché le FIS de prendre le pouvoir ???
C'est justement, les maliens qui sont souverains et non ces groupes terroriste.
Je ne sais si je dois rire ou pleurer du contenu de ton message, en tant qu'Algérien qui a vécu la décennie noire, je suis profondément insulté et choqué.

X
Rachid Zani
-302 points

" Non ce n’est pas la France qui fait la guerre au Mali.

C’est l’armée française présente en Afrique de l’Ouest depuis les indépendances formelles dans cette région de l’Afrique qui intervient pour le compte des intérêts de transnationales d’origine française qui ne paient aucun impôt au Trésor français."

Badia Benjelloun

"Servir Bolloré(le pote à Sarko),donner un exercice qui ne se limite plus au virtuel aux troupes françaises en Afrique, divertir d’une diversion ratée, le mariage pour tous en instruisant un nouvel épisode islamophobe, gagner une victoire facile en se projetant dans une colonie sans armée alors que la diplomatie belliciste en Syrie est confrontée à une nation qui peut se défendre, l’agression française au Mali se résume à presque cela. Il ne faut pas omettre le projet de diviser l’Afrique en deux selon la coulée du Sahel pour intégrer sa partie Nord à l’OTAN."

Et tout ça pourquoi o grand Pancolus?

X
chb
-15 points

"La France" tente de mettre la responsabilité des problèmes au Mali sur le dos de l'Algérie (y en a un qui doit regretter d'avoir baisé la main de Hollande).
Soi-disant qu'elle devrait "fermer sa frontière".
Plus de 1300 km : des années de boulot pour les entreprises israéliennes, quand elles auront fini la "barrière" !

X
Djamila
519 points

@Samir : que je sache et maintenant le monde entier le sait également, les crimes qui ont été commis en Algérie ne l'ont pas été par les islamistes et vous aussi le savez très bien. Et tout le monde le sait en Algérie.
Et aujourd'hui en tant que musulmans, nous devons avant tout être solidaire du groupe Ansar-Edinne et je préfère de loin ces groupes à ces kouffars qui sont en train de bombarder tout ce qui bouge dans les pays musulmans !
Vous dites que l'intervention a été demandée par les maliens, ok mais quels maliens ? qui ont quelle légitimité ?
Les français ont un très grand intérêt à s'engager dans cette guerre mais cet intérêt n'est certainement pas celui du Mali et des pays de la région comme chacun sait !
C'est une honte que l'Algérie ait laissé ces kouffars survoler son territoire !

X
Djamila
519 points

@Safi benbouzid : vous croyez réellement que ce sont les islamistes qui ont jeté vivants dans des fours des bébés durant la décennie noire en Algérie ??? Franchement, ne nous prenez pas pour des idiots ! Et si vous le croyez, vous êtes bien le seul.
Vous savez très bien qui était derrière tout ça, les mêmes qui tiennent toujours les rênes de ce pays RICHE qu'est l'Algérie !
Le VRAI patriotisme, c'est de reconnaître tout ce que je viens d'écrire...

X
Djamila
519 points

@Geneviève : ce sont les medias occidentaux et en particulier français qui disent qu'il y a des femmes violées, des tués et que la population est terrorisée ! Ca suffit avec ça maintenant. Et les occidentaux, ils font quoi exactement en Afghanistan, en Irak, en Somalie et maintenant au Mali.
Ces groupes sont Musulmans et il est normal qu'ils veuillent instaurer la Loi de Dieu, ce que chaque pays qui se dit Musulman doit faire et non pas copier le modèle occidental !

X
Djamila
519 points

@Jocelyn : Vous ne croyez pas que le gouvernement français fait de la propagande ??? ah oui, c'est vrai, les français sont des "anges", des "libérateurs", ils apportent la paix, la sécurité et ils vont tuer ces méchants terroristes que sont les islamistes... A d'autres...

X
anas4120
12 points

La position algérienne est un peu trouble. Pourquoi l'Etat algérien autorise t-il le survol de son espace aérien par les chasseurs français ?

Une telle autorisation ne peut être approuvée que par de haut responsables de l'armée et le président en personne. Et une telle approbation ne peut se faire que suite à une négociation.

Pour info, les images publiées par l’auteur sont des images de mirages F1 qui ne sont plus utilisés dans les interventions militaires ... à remplacer par des images de rafale et de mirage 2000.

X
Djamila
519 points

@Samir : OUI les algériens ont subi leur triste sort parceque le FIS a gagné les élections et le FLN l'a spolié de cette victoire, ensuite l'état fait croire que ce sont les islamistes qui tuent les gens alors que ce n'est pas le cas...le monde entier le sait ! Il ne faut pas se fermer les yeux...