Jeudi 30 October 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Quand Fabius revoit Netanyahu: "Comment ça va ? What a pleasure!"

Quand Fabius revoit Netanyahu: "Comment ça va ? What a pleasure!"
fr
http://oumma.com/sites/default/files/fabius.jpg

Moeurs diplomatiques. Aujourd'hui, lors de sa rencontre avec le Premier ministre israélien, Laurent Fabius a chaleureusement salué l'homme responsable d'une série de bombardements sur la population de Gaza.

Partagez :

« Notre soutien à la cause palestinienne n'est pas contesté et en même temps, nous avons des contacts avec les Israéliens. Nous sommes presque les seuls dans cette position-là. Nous parlons aux uns et aux autres, nous sommes reconnus par les uns et par les autres, et nous voulons la paix », a déclaré aujourd'hui Laurent Fabius aux journalistes qui voyageaient avec lui.

Le ministre des Affaires étrangères est arrivé en milieu de journée à Tel Aviv pour proposer la médiation de Paris entre Israël et les groupes armés de la bande de Gaza. Contrairement à la Russie ou l'Egypte, la France refuse toujours de négocier directement avec des représentants du Hamas, mouvement démocratiquement élu mais considéré comme terroriste par l'Union européenne et les Etats-Unis. En visite en Thaïlande, Barack Obama n'a d'ailleurs pas manqué de réitérer, cet après-midi, son soutien appuyé au droit -pour Israël- à "se défendre".

Depuis le déclenchement de l'opération militaire israélienne "Pilier de Défense", mercredi dernier, 61 Palestiniens et 3 Israéliens ont été tués.

Avant de rencontrer le président palestinien Mahmoud Abbas, Laurent Fabius a échangé avec le Premier ministre israélien. Deux semaines après leur premier contact officiel à Paris, lors de la venue de Benyamin Netanyahu, les deux hommes semblent désormais entretenir des rapports chaleureux si l'on en juge par cette vidéo mise en ligne par les communicants du gouvernement israélien. "Comment ça va? What a pleasure!...Good to see you again", déclare Laurent Fabius au dirigeant israélien.

Le 31 octobre, Laurent Fabius avait plutôt paru, comme son prédécesseur Alain Juppé, légèrement intimidé par l'instigateur d'une coalition avec l'extrême droite israélienne.

http://youtu.be/2NDbBsX-lns

Les rapports entretenus par Laurent Fabius vis-à-vis d'Israël sont plus complexes qu'il n'y paraît.  En 2006, l’ancien Premier ministre Laurent Fabius avait tenu un discours relativement équilibré à la "Conférence présidentielle" organisée annuellement à Tel Aviv, insistant notamment sur la reconnaissance nécessaire d’un Etat palestinien. Ce ton modéré était d’ailleurs encore présent lors de son périple au Moyen-Orient l’hiver dernier. Interrogé par différents journalistes israéliens, Laurent Fabius n’a pas alors semblé afficher un traitement de faveur particulier envers l’Etat hébreu.

Pourtant, à la veille de l'élection présidentielle, le favoritisme pro-israélien consubstantiel à l'identité du PS a commencé à transparaître. Interviewé en avril par la chaîne américaine Bloomberg Tv, l’ancien Premier ministre a fait savoir que l’équipe de François Hollande était « amicale » envers Israël et  simplement « attentive » aux Palestiniens, ajoutant une opinion similaire à celle de son ami  BHL.

Les deux hommes, qui s’apprécient de longue date, s'étaient retrouvés en 2011 lors d’un rassemblement organisé par la revue de Bernard-Henri Lévy en faveur de l’opposition syrienne.

A l'instar du philosophe va-t-en-guerre, Laurent Fabius s’est satisfait, lors de son interview avec Bloomberg Tv, que les révolutionnaires arabes ne se soient pas encore préoccupés de Tel Aviv.

La donne géopolitique a désormais changé : le retour du bellicisme israélien à visage découvert ne risque pas de passer inaperçu auprès de ceux qui ont renversé leurs propres occupants despotiques.

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Djamila
519 points

Normal, entre juifs, on se "serre" les coudes...

X
chb
-15 points

Ecoeurant. Et tout ça, en notre nom, puisqu'on est en démocratie...

X
Rachid Zani
-302 points

"Ainsi, pendant que la crise économique mondiale déploie, comme une pieuvre, ses meurtrières tentacules et prend des peuples entiers à la gorge et que le monde arabe vacille sous les convulsions d'une supposée révolution printanière dont on ne connaît pas encore toutes les issues, les nouveaux inquisiteurs, eux, veillent. Il faut toujours savoir faire diversion. Et surtout ne pas incommoder cet état, Israël, ce pays, l'un des derniers peut-être sur terre, qui continue de bafouer toutes les lois internationales, de défier toute la planète et de bénéficier de l'impunité et de l'indulgence de puissances dont certaines osent venir nous parler d'équité et d'équilibre. Et de provoquer le silence des plus grandes organisations internationales dont celui des Nations-Unis..."

Sacré lolo,l'a aucune honte not'ministre des affaires contaminées..euh..étrangères(vilain lapsus).Après marek Halter,Elisabeth levy,c'est au tour du grand Bernard de faire sa rentrée cinématographique..euh..politique.

X
Rachid Zani
-302 points

...décidément je fais dans le lapsus à répétition.

Reste encore Barak,le gesticulateur pantomime,de faire sa rentrée sur la scène internationale et la boucle est bouclée.

Seulement voilà:les palestiniens ont mûri et ont forgé leur cœur au combat.Ce n'est pas tant Israel le souci car c'est un contre-temps insignifiant au regard de l'histoire mais plutôt l'embrasement qu'encoure le Proche-Orient,ça sera terrible!

La grande bataille est en marche et il ne fait aucun doute maintenant que l'Amérique tombera avec ou sans l'Onu.