Lundi 24 November 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Quand l’avocat de Charlie Hebdo expliquait à Tel Aviv que l’on peut caricaturer les musulmans et les chrétiens (mais pas les juifs)

Quand l’avocat de Charlie Hebdo expliquait à Tel Aviv que l’on peut caricaturer les musulmans et les chrétiens (mais pas les juifs)
fr
http://oumma.com/sites/default/files/malka.jpg

Mauvaise foi. Oumma vous propose de découvrir le procédé rhétorique employé par l’avocat de Charlie Hebdo pour distinguer la (bonne) caricature anti-islam ou anti-chrétienne et le (mauvais) dessin antisémite.

Partagez :

A l’instar de ses clients, Richard Malka est un sacré farceur. L’homme en charge de la défense judiciaire de Charlie Hebdo fustige le gouvernement français, coupable de ne pas assez soutenir la « liberté d’expression » des journalistes-dessinateurs depuis la sortie, mercredi dernier, de leur hebdomadaire anti-islam. En 2006, Richard Malka représentait déjà l’équipe du journal  satirique lors de l’affaire des caricatures danoises.  Comme l’avait révélé Oumma, il s’était alors réjoui, avec l’ex-directeur Philippe Val, d’avoir, en conséquence du procès,  fait « exploser » le Conseil français du culte musulman.

En juin dernier, l’avocat enjôleur et cabotin était invité à participer à un débat organisé par l’ambassade française de Tel Aviv et intitulé « Le blasphème, droit ou délit ». Après avoir pris soin de distinguer le fait d’attaquer une religion et la haine contre un groupe particulier, Richard Malka est interpellé (à la 38ème minute) par Yaron London, animateur du débat. La question-piège habilement posée par ce journaliste israélien semble prendre au dépourvu le défenseur de Charlie Hebdo.

Q /Je peux imaginer une situation dans laquelle un caricaturiste dit vouloir s’en prendre à la foi juive mais dessine des juifs très laids, bossus, avec un grand nez et, peut-être, une liasse de billets à la main(…) Il écrit qu’il ne s’en prend pas au juifs mais à la foi juive... A qui s’en prendrait-on ? A la foi ou aux croyants ?

R /C’est toujours compliqué, ces questions-là…. Là, vous parlez de ce qui fait beaucoup penser aux caricatures d’avant-guerre. Quand vous dessinez un juif avec un gros nez et une liasse de billets, vous n’êtes pas du tout dans la symbolique religieuse, vous êtes dans l’incitation à la haine… Là, vous faites un amalgame entre la religion et ceux qui la pratiquent (…)

Q/ Et si vous dessinez Mahomet -qui a un visage sémite- avec un turban et une bombe, cela ne veut pas dire que vous méprisez l’islam, cela veut dire que vous méprisez les Arabes ! Alors, pourquoi vous êtes prêt à défendre ceux qui publient ces caricatures ?

R/ Je les ai déjà défendu… Mais cela veut surtout dire qu’on s’en prend à ceux qui posent des bombes, aux terroristes, à ceux qui dévoient l’islam... Ils le font au nom du Prophète. On ne peut pas nous enlever le rire qui est une défense et la possibilité de caricaturer ces personnes qui se revendiquent du Prophète.

Dans l’intégralité de cet échange, Richard Malka tente de justifier l’existence des caricatures danoises, relayées alors par Charlie Hebdo, ainsi que les récentes attaques de Madonna en concert contre la « symbolique chrétienne ». Prétexte invoqué : ce ne sont pas tous les musulmans, ou tous les chrétiens, qui seraient visés. Pourtant, à l’inverse, le dessin représentant de manière « laide » un juif, fût-il intégriste ou ultra-sioniste, serait nécessairement considéré comme une « incitation à la haine ».

  

Il n’est pas venu à l’esprit de Richard Malka que les dessins de Charlie Hebdo, ainsi que les caricatures danoises, représentaient régulièrement des musulmans, depuis la figure du Prophète jusqu’au pratiquant moderne, de manière « laide », avec un « gros nez » et, parfois, les accessoires exotiques d’usage telles les babouches et autres djellabas. Pour l’avocat, il ne s’agit pas ici de préjugés racistes mais, plus simplement, de la liberté souveraine du caricaturiste à exprimer sa critique de la religion islamique. Avec un tel aplomb dans le sophisme, nul ne peut plus s’étonner que Richard Malka ait été sollicité dans le passé pour défendre une institution bancaire aussi éthique et transparente que Clearstream.

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Sarah
-30 points

Richard Malka est chargé de diffuser l'islamophobie(pour le compte de qui?vue les positions politiques de ce Monsieur je vous laisse trouver seul) à gauche avec des arguments pseudo-progressistes.

Rappelons qu'il était l'avocat de la crèche Baby Loup qui avait viré une femme voilée,qu'il rend aussi service aux "féministes" Caroline Fourest et Fiametta Venner.

Mais le plus drôle pour ce défenseur de la laicité et des droits des femmes(surtout musulmanes),c'est la défense de son ami DSK,grand gentleman comme chacun le sait.

Apparemment il n'a aucun mal à défendre un homme connu pour son machisme,ses comportements plus que outranciers à l'égard de la gente féminine(Madame Diallo et les femmes sod..... et violentées du Carlton de Lille apprécieront l'aide de ce "défenseur des femmes" à leur bourreau).

X
ericbrom
73 points

Le Point a rapporté comment Malka est devenu avocat de DSK: "C'est Elisabeth Badinter qui a soufflé son nom à Anne Sinclair. Notre avocat se dorait au bord d'une piscine avec les Badinter, donc, et Philippe Val" (http://www.lepoint.fr/societe/malka-l-avocat-rock-n-roll-de-dsk-15-12-20...).

Résumons cette bande:

Philippe Val: ancien patron de Charlie Hebdo, qui employait Fourest et avait Malka pour avocat.
Compagnon de piscine de Badinter et de Malka.

Richard Malka: avocat de Charlie hebdo, de Fourest et de DSK. Compagnon de piscine de Val et de Badinter.
Contributeur au Huffington Post dirigé par Anne Sinclair.

E. Badinter: Richississime femme d'affaires, a témoigné pour Charlie Hebdo en 2006.
Compagne de piscine de Val et Malka.

Anne Sinclair: Compagne (officielle) de DSK.
Dirige le Huffington Post, journal qui publie les articles de Fourest et Malka.

Entre riches et puissants amis éditocrates, la promotion mutuelle fonctionne à pleins tubes.

X
Hayat
-138 points

"..Là, vous parlez de ce qui fait beaucoup penser aux caricatures d’avant-guerre. Quand vous dessinez un juif avec un gros nez et une liasse de billets, vous n’êtes pas du tout dans la symbolique religieuse, vous êtes dans l’incitation à la haine…"

Il est vrai que si nous subissions à l'instar des juifs, cette abomination qui, à l'époque, s'inscrivait pour l'opinion publique dans le domaine de la "normalité", a posteriori ces dessins prendraient une toute autre signification, n'est-ce pas?

X
Hayat
-138 points

Ah non, mais là, je proteste!! Je ne comprends pas pourquoi d'une part, la rédaction a fermé aux commentaires un sujet MA-JEUR tel que celui de Dany Brillant nous proposant ses lumineuses analyses sociologico-historiques et a, d'autre part, supprimé dans la foulée le tordant commentaire de JP Chambard sur Email Diamant qui ne parvient pas à masquer les odeurs nauséabondes.

J'espère bien que pour être publié, il ne faut pas désormais faire du tout plat, tout lisse, tout mou, tout consensuel?

X
Saladin81
4 points

Salem, on peut s'en prendre qu'à nous-même,nous sommes une communauté de petits "arabes" consommateurs de cachir et de merguez hallal.De vieux arabes sont à la "tête" de nos soit disant conseil de représentativité,avec le truchement actif de nos politiques.Rarement une religion ou une ethnie, n'a fait l'objet d'un tel acharnement.Une guerre ouverte est engagé par les ennemis de l'Islam,il faudrait être sourd,aveugle et sacrément pétri de mauvaise foi pour ne pas s'en rendre compte.De la comédienne has-been en passant par le chanteur ringard et bien-sûr par nos politiques qui font feu de tout bois.Continuons de vénérer l'Algérie ou bien le Maroc,et de reléguer la foi qu'en dernière position,des moutons de panurges,voilà ce que nous sommes,tout juste bon à ficeler nos remorques pour partir au bled.Quand nous prendrons conscience que notre foi passe avant tout le reste nous pourrons enfin nous défendre sur le champ démocratique contre ces "rats" qui nous urine dessus sans que l'on bronche

X
Sarah
-30 points

A souligner que pour ce monsieur la diffusion de l'islamophobie est quelque chose de vital:cela permet plus de soutien à Israel.

Il ne fait qu'appliquer la stratégie isralienne en la matière.

Rien d'étonnant.

X
ibn battouta
-3 points

ce drôle de personnage ne fait pas honneur à ceux qu'il soutient. il s'agit d'un individu sans foi, ni loi ni pudeur. En dehors de toute considération c'est un lâcheté de critiquer des gens qui ne sont plus de ce monde. Le seul fait de rire des autres pour se remplir les poches et laisser croire ...... n'est que de l'escroquerie intellectuelle. Les français finiront bien un jour de ne plus se laisser berner ou bercer par de pauvres plus cons que celui à qui ont peut penser. Les juifs, les chrétiens, les musulmans ont au moins une référence et quelle référence : celle de Dieu. N'en déplaise .... aux envieux.