L’islamophobie française passée au crible d’analystes américains

L’islamophobie française passée au crible d’analystes américains

L’islamophobie en France, mythe ou réalité ? Si on leur tend le miroir de leur sectarisme envers la deuxième religion du pays, il y a de fortes chances que les grands pourfendeurs, bon teint, de l’islam dénient la réalité pour crier au mythe…

Alors, pour évaluer la véritable ampleur d’une spécificité française qui met en berne l’étendard de la patrie des droits de l’Homme, un dépaysement Outre-Atlantique s’impose, loin des vaines polémiques passionnelles, de la duplicité dominante, et des Tartufferie en tout genre.

C’est du côté du  «Centre de Ressources Ouvertes» (Open Source Center) et du think-tank Monitor 360 qu’il convient de se tourner, à la lumière de leur rapport édifiant, publié en mai dernier, consacré aux «Communautés Musulmanes de France» (Open Source Center – Monitor 360 – Audience Segment Report – Master Narratives – Muslim Communities of France), comme le rapporte le site Bakchich Info.

Ayant pour vocation essentielle de glaner des informations librement accessibles dans plus de 160 pays et en 80 langues, le Centre de Ressources Ouvertes est un centre de renseignement créé par le directeur du Renseignement National américain en novembre 2005.

La France se proclame ouverte et éprise de tolérance, aime entonner l’hymne de la diversité et du vivre-ensemble, même si des dissonances nationalistes de plus en plus sonores troublent la belle harmonie humaniste, affirme reconnaître et aimer tous ses enfants, fidèle aux grands principes gravés sur ses frontons républicains, mais les analystes américains du Centre de Ressources Ouvertes ont-ils perçu cette grandeur d’âme qui a fait sa légende ?

Tranchant dans le vif, les constats des experts américains n’ont rien des envolées Voltairiennes de notre intelligentsia au-dessus de tout soupçon. Bien au contraire, ils éclairent l’islamophobie hexagonale à la lueur de l'hypocrisie dominante et du néo-colonialisme toujours latent.

Sous le titre éloquent "La France islamophobe", le chapitre qui passe au crible la problématique française est un véritable réquisitoire, sous la plume du rédacteur de la narration qui ignore les périphrases…

"Depuis la colonisation du Maghreb, les français prêchent la tolérance religieuse et la séparation de l’église et de l’état. Des promesses creuses qui ne valaient que pour les chrétiens ; les lois telles le décret Crémieux ont clairement posé que les musulmans ne pouvaient devenir des citoyens qu’en rejetant l’islam. Puis vinrent la Seconde Guerre mondiale et les guerres d’indépendance et la France en est venue à implorer ses anciennes colonies de lui envoyer des travailleurs. les immigrants ont cru en les promesses françaises de droits originaux en échange d’un travail honnête.

Les musulmans auraient dû être mieux informés ; la France était et demeure une nation hypocrite et islamophobe. Quand bien-même des charlatans politiques sont allés à la pêche aux voix en évoquant la ‘diversité’ à la va-vite et en soutenant l’hilarant Conseil Français du Culte Musulman, ils empêchent les musulmans d’accéder au pouvoir réel. Ils combattent également de pacifiques expressions de foi, tel le foulard, et stigmatisent les musulmans du simple fait qu’ils tentent de prier à l’extérieur de mosquées bondées. Les Français n’ont pas de véritable problème avec la religion en public – regardez les droits conférés aux juifs – ( ?). Les musulmans doivent s’organiser, élire de véritables dirigeants, créer des protections juridiques pour l’islam et condamner l’hypocrisie française qui proclame la tolérance religieuse tout en privant les musulmans des libertés fondamentales. En créant un espace pour l’Islam civique, les musulmans pourront préserver leur identité dans un pays qui nie la compatibilité de l’Islam avec la citoyenneté française".   

"Les Français doivent apprendre de l’Amérique et mettre un terme à leur discrimination. Cela valorisera les idéaux nationaux et donnera aux musulmans le pouvoir de s’accomplir et de libérer leur vaste potentiel", peut-on lire également.

Quant au chapitre abordant  "Les impérialistes américains", la liberté de ton de ces experts américains du renseignement n'a rien perdu de sa nature incisive et ne manque pas d'étonner, ce qui fera dire à certains qu'elle est surréaliste, alors que d'autres y verront la preuve de leur totale indépendance.

"Les Etats-Unis et leur allié Israël ont longtemps été les ennemis des musulmans dans le monde. Aujourd’hui, le peuple palestinien lutte vaillamment pour sa survie et pour préserver son territoire face à la constante agression israélienne soutenue par l’Amérique. Tous ceux qui soutiennent les opprimés doivent protester contre le terrorisme américano-sioniste sur place et à l’étranger et exiger le retrait de Palestine des forces israéliennes. Ce faisant, les musulmans peuvent manifester leur solidarité avec la Palestine et contribuer à mettre fin à l’occupation".

commentaires