Samedi 1 November 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Olivia Zémor, présidente de CAPJPO-EuroPalestine, agressée par la LDJ

Olivia Zémor, présidente de CAPJPO-EuroPalestine, agressée par la LDJ
fr
http://oumma.com/sites/default/files/images_16_0.jpg

Partagez :

C’est une anomalie française peu glorieuse qui en fait une spécificité éminemment anti-républicaine, la présence sur le territoire national de la Ligue de Défense Juive (LDJ), notoirement connue pour son extrême dangerosité, pose question et inquiète grandement.

Un gouvernement chasse l’autre, et la France continue de briller par une inertie suspecte et déshonorante face aux nervis ultra-sionistes de ce groupuscule très structuré, qui sème la violence pour récolter la tempête. Agressions à répétition contre des cinémas, des théâtres, ratonnades, insultes racistes, appels au lynchage, l’éventail des graves exactions perpétrées par la LDJ est large, cassant indifféremment de l’Arabe comme du juif traître à la cause, mais aussi du Palestinien dans les territoires illégalement occupés.

Interdite, depuis 1994, aux Etats-Unis et même en Israël (un comble !), où elle a rejoint la liste noire des mouvements terroristes, cette milice fasciste impose crânement son diktat dans l’Hexagone, au vu et au su de tous, sa dissolution maintes fois exigée étant restée invariablement lettre morte. Quelle ahurissante impunité au pays des droits de l’Homme et de la France laïque et si éclairée des Lumières !

Il est vrai que dans notre République bananière, sous influence, il est plus facile de mettre au ban de la société les militants pacifiques qui appellent au boycott d’Israël, en les condamnant pour « incitation à la haine et à la violence », que d’éradiquer l’engeance du mal absolu jouissant d’appuis précieux.

Le 28 juin dernier, un commando de choc de la LDJ s’en est pris à Olivia Zemor, présidente de CAPJPO-EuroPalestine, en signe de représailles contre la préparation d’une nouvelle mission internationale "Bienvenue en Palestine" qui, du 24 au 31 août, visera à encourager la rentrée scolaire des enfants palestiniens et à affirmer le droit de circulation en Palestine.

Alors qu’elle était tranquillement assise à la terrasse d’un café à la Bastille, Olivia Zemor a été lâchement attaquée de dos, frappée à la tête, et aspergée sur le visage et le corps de peinture à l’huile très toxique qui a nécessité un transport aux urgences. Une plainte a été déposée et une enquête a été ouverte, d’autant que la LDJ s'est enorgueillie de son "exploit" en publiant une vidéo sur internet. La police prend l’affaire très au sérieux.

Cette agression en bande a tristement précédé celle de Jacob Cohen, le 5 juillet, un écrivain qui a le tort de dénoncer les méthodes de recrutement du Mossad en France, et sur lequel la LDJ a lâché ses meutes dans le quartier de Saint-Paul, où elle fait régner la terreur. 

L’ère Hollande du changement et de l’exemplarité sera-t-elle celle de l'impérieux sursaut républicain qui a cruellement fait défaut jusqu’ici ?

CAPJPO -EuroPalestine appelle tous les démocrates à signer une pétition pour saisir Manuel Valls et exiger l’interdiction de la LDJ, à cette adresse : www.avaaz.org/fr/petition/Interdire_la_LDJ_groupe_terroriste_en_France//?tta

A voir ou à revoir, la vidéo de l’irruption brutale de la LDJ, le 5 mai 2011, dans la mairie du 14ème arrondissement de Paris, lors d’une réunion de l’Association France Palestine Solidarité, en présence du maire d’arrondissement.


 

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
karimkarim
612 points

LA ldj comme le betar, sont deux organisations criminelles qui ont pignon sur rue, s illustrent par des agressions contre tous les militants de la cause palestinienne, quand ils ne saccagent pas. Leurs actes criminels, demeurent impunis, les auteurs n étant jamais inquiétés, ils sont encouragés à continuer. Plus grave, le ministère de l intérieur, met à disposition de ces extrémistes juifs de la ldj, des locaux pour s entrainer !

Alors que des organisations criminelles ou racistes ont été dissoutes, la ldj continue à commettre ses crimes, remarquez le silence des medias qui ne font aucune référence aux centaines d agressions et actes racistes commis par ces extremistes juifs.

Il faut écrire au ministère de l intérieur et au président de la république pour exiger la dissolution de cette organisation sioniste, traduire ses responsables en justice, et punir les coupables auteurs des centaines d actes.

L Etat francais doit cesser cette politique à géométrie variable selon l origine.

X
elham
558 points

c'est à l’État qu’apparient d'accomplir les fonctions régaliennes : sécurité, police, justice notamment.

Si l’État capitule devant tel ou tel milice et laisse faire, il est légitime que le peuple se charge lui même d'assurer sa légitime défense.

dans le cas d'espèce la LDJ et le Bétard sont des milices qui sèment la violence et la terreur sous protection du pouvoir politique en place, qu'il soit de droite ou de gauche.

X
Hupler
350 points

Une bande de lâches qui s'attaquent à des cibles faciles : personnes agées, femmes en queue de manif.

X
queniart56
-234 points

j'ai deja ecrit a hollande lors de son investiture et a valls aucune reponse,donc cela implique qu'ils d'accord avec eux meme le crif devrait etre dissout car c'est lui emploi ces petites frappes ,les medias sont des laches qui ne veulent pas se mouiller,que ce soit les actes de la ldj du betar en France pas 1 ligne,de meme pas 1 mot sur ce qui se passe en Palestine occupee par 1 armee d'etrangers venus d'europe aides par les usa et la communaute europeennesurtout ne pas deranger le crif de prasquier le bureau de l'ambassade de l'entite sioniste,pour ma part tout ce qui est sioniste devrait etre fermee en France car cela represente 1 risque pour notre pays pour la securite de nos concitoyens