,

Un gouvernement d’extrême droite se profile en Israël

Poursuivant ses tractations qui dessinent progressivement mais sûrement les contours de son futur gouvernement, Benjamin Nétanyahou, ancien leader du Likoud, parti de droite nationaliste, vient de sceller son premier accord de coalition avec la formation d’extrême droite Israël Beitouna , dont le chef de file, l’ultra sioniste Avigdor Lieberman, devrait se voir attribuer les hautes fonctions de ministre des affaires étrangères.

Dans cette droite ligne politique, M. Nétanyahou escompte signer d’autres accords avec des formations d’extrême droite, afin de soumettre jeudi une équipe gouvernementale marquée du sceau d’un conservatisme raciste à l’investiture du Parlement.

Symbolisant la radicalisation en marche de la politique israélienne, la composition du gouvernement de Nétanyahou augure des heures sombres pour le processus de paix, ce qui inquiète à juste titre le ministre des affaires étrangères palestinien Riad Malki, qui a lancé un avertissement contre l’instauration d’un gouvernement israélien d’extrême droite et par définition “anti-paix”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Net, le média de la contestation citoyenne en Egypte

Il n’y aura plus « d’ennemi combattant » à Guantanamo