in

Un général israélien raconte l’apport de Hassan II dans la victoire d’Israël lors de la guerre de 1967

Les révélations d’anciens généraux israéliens sur les liens entre le Maroc et leur pays se succèdent. Cette fois, c’est au tour de Shlomo Gazit, ex-chef du renseignement militaire, de revenir sur l’appui de Hassan II au Mossad à l’occasion de la tenue d’un sommet de la Ligue arabe en septembre 1965 à Casablanca.

Après Meit Amir, le chef du Mossad (1963-1968), c’est un autre haut cadre du renseignement israélien qui évoque le soutien de Hassan II à ses services. Le général Shlomo Gazit avance, dans des déclarations au quotidien Yedioth Ahronoth, que l’appui du monarque a été déterminant pour l'armée israélienne pendant la guerre des Six Jours en juin 1967.

Dans son témoignage, l’ancien chef du renseignement militaire souligne que le royaume a permis aux Israéliens de suivre minute par minute le sommet de la Ligue arabe de 1965, tenu du 13 au 18 septembre à Casablanca, consacré exclusivement à l’examen des conditions de préparation des armées arabes dans la perspective d’une nouvelle confrontation avec Israël. La réunion était réservée aux chefs d'Etat, aux chefs des renseignements et aux généraux des armées.

Casablanca a contribué à la victoire d’Israël dans la guerre des Six Jours

Grâce à ces informations, Tel-Aviv avait pu se rendre compte de la faiblesse des armées de ses « voisins ». « Cette rencontre a non seulement révélé que les rangs arabes étaient divisés – d’importantes disputes ont éclaté, par exemple, entre le président égyptien Gamal Abdel Nasser et le roi Hussein de Jordanie – mais aussi que les pays arabes étaient mal préparés à la guerre », raconte Shlomo Gazit.

Deux ans après cette opération, qualifiée par le chef du Mossad de l’époque comme « l’une des gloires suprêmes du renseignement israélien », le Premier ministre Levi Eshkol (21 juin 1963-26 février 1969) donnait l’ordre à son aviation de bombarder les aéroports égyptiens et jordaniens. Une opération couronnée de succès pour la partie israélienne ; presque tous les avions de chasse de l’Egypte avaient été détruits. Ces raids rapides avaient également balisé le terrain aux corps de blindés, leur permettant d’occuper d’un seul coup la Bande de Gaza, le Sinaï, le Golan et Jérusalem-Est.

L’appui du Maroc, dont fait état le général Shlomo Gazit, n’a pas été sans contrepartie. Un mois après le sommet de la Ligue arabe à Casablanca, des agents du Mossad étaient impliqués dans l’opération d’enlèvement de Mehdi Ben Barka. Ils avaient suivi les déplacements de l’opposant de Hassan II, mission rendue possible grâce à la présence d'une antenne du Mossad sur le territoire français, depuis cinq années, avec la bénédiction de Charles de Gaulle.

C’est justement ce bureau qui avait permis de piéger Ben Barka avec le projet de film historique d’une part ; de faciliter aux agents des services secrets marocains l'entrée en France avec de faux passeports d’autre part. Dans cette opération, l’aide israélienne au Maroc avait été autorisée par le Premier ministre, Levi Eshkol et le chef du Mossad, Meit Amir.

Source: Yabiladi

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Oui ce type d’information remonte à l’heure de la destabiliation du Maghreb comme par hasard. Comme si Hussein n’était pas déjà un traître et comme si d’autres états présents n’avaient pas trahi la cause. Franchement, espionnage ou pas, ils avaient déjà leurs dociles petits rapporteurs et c’est bien connu. On sait que cette guerre de 6 jours a été perdu à cause d’une traîtrise-couardise de différents états lors de l’attaque. Comment prendre ce type d’information bidon ? Il s’agit simplement d’une propagande sioniste. Il faut vraiment être nait de la dernière pluie pour croire que cette espionnage fut capitale. J’espère que la destabilisation du Maroc ne marchera pas ! Et puis franchement, avoir la bénédiction de De Gaulle devrait suffir à ce que le Maroc s’en charge lui même sans le mossad. Le deal avancé ici est vraiment désiquilibré et inutile. C’est vraiment de la propagande de bas niveau digne des sionards de bas étages.

  2. Hi Abdelaziz DJABALI.,

    amine has commented on: “Urgent : Une TV algérienne sur Internet confond
    Mohammed VI et Bouteflika en déclarant le roi du Maroc gravement malade”

    —-
    Avec tous le respect que je
    Avec tous le respect que je dois au peuple algérien, cette question du
    Harkis, plus la question en cause du Sahara marocain, n’est qu’un résultat
    direct du période coloniale que les deux peuples marocain et algérien
    souffrent encore de ses conséquences .
    Les harkis étaient des traitres, mais sont ils pas victimes de 162 ans de
    colonisation et d’endoctrinement ?Il est pas temps de tourner la page ? le
    régime algérien a offert l’amnistie pour les soit disant criminels de
    FIS, mais pourquoi pas pour les Harkis?
    NB:
    J’ai entendu dire que Zidane est un fils de harki, et pourtant il a été
    reçu et présenté comme un héro algérien .

    -RÉPONSE :

    -​SI LE SAHARA OCCIDENTAL EST MAROCAIN,

    ​-​L’ALGÉRIE AUSSI EST FRANÇAISE.

    -​Qu’est ce qu’elle a avoir la dedans, la question du Sahara occidentale,

    ​-​que vous essayez communément d’appelé le Sahara marocain,

    -​nous les Algériens, nous ne ne soufrons d’aucune conséquences,

    -​ceux qui souffrent des conséquences c’est bien vous les marocains,

    ​-​à vous on vous a octroyé le protectorat, ou ​l’​indépendance, en 1956​;

    -​vo​us vous est contentés de ce que la France vous a gratifiées comme aumône,

    ​-​grâce à la bénédictions des juifs résidant au Maroc​,

    -​qui ont intercédés en votre faveur,

    ​-​auprès du Gouvernement Français de l’époque,

    ​-​vous vous est tut, pas un mot, pas une revendication,

    -​bouche cousue, pieds liés, les mains derrière le dos, silence de morts,

    ​-​Par contre vos maîtres les Algériens​,

    -​ont Arraché (Je dis bien arracher, et je pèse bien mes mots),

    ​-​leur indépendance au prix d’un lourd tribu et sacrifices,

    -​et un dur bras de Fer, entre d’un coté le Général De Gaule​,

    -​qui voulait gardé le Sahara comme partie intégrante à la France,

    ​-​d’ailleurs dés la découverte du pétrole​ en 1945,​

    ​-​il n’était plus question d’indépendance pour l’Algérie,

    -​et le Général Salan ainsi que les pieds noirs​,

    -​qui voulaient coûte que coûte garder l’Algérie-Française,

    ​-​les Algériens conscients de leur sacrifice,

    ​-​et de leur volonté, d’aller jusqu’au bout de leurs revendications,

    -​quitte a se faire anéantir jusqu’au dernier des Algériens,

    -​ne voulant faire aucune concession à la France,

    -​Quitte à Maintenir La Guerre et Le Maquis Encore Des Années,

    -​d’ailleurs la Révolution Algérienne a été exporté au cœur même de la France,

    ​-​où Jacques SOUSTELLE, a failli de peu échappé à un attentat des commandos du FLN,

    ​-​Certains Pourparlers Algériens à L Époques,

    ​-​Voulaient Grignotés Un Peu D’indépendance,

    -​mais pour L’A.L.N., il n’était pas question d’abdiqué,

    -​L’Armée Des Frontières Était Le Second Souffle​,

    -​De L’Armée De Libération Nationale,

    ​-​Et De La Révolution Algérienne,

    -​Elle Était Nombreuse, Moderne, Bien Dotée,

    ​-​Bien Organisée, Et Bien Entraînée,

    -​La FRANCE, Ainsi Que Le Pacte Atlantique​,

    -​N’ont Pas Réussis à La Mettre à Genoux,

    -​C’étaient Des Hommes Qui Avaient Dieu​,

    -​Et L’ Amour De La Patrie Dans Leur Cœur,

    ​-​Refusant Toutes Formes De Bradage De L’ ALGÉRIE;

    -​Par contre vous les ​M​arocains,

    ​-​vous n’avez rien vécus comme guerre de libération,

    -​à part quelques escarmouches aux fusils de chasse, ou aux Tromblons,

    -​on vous a Octroyé votre indépendance, sur un plateau d’argent,

    -​et (Je le répète une deuxième fois), c’est grâce à l’intercession auprès de la France,

    -​de la communautés juive vivant au Maroc que vous aviez eu votre indépendance,

    -​d’ailleurs ce sont eux les juifs, qui gèrent et jusqu’à l’heure actuelle la gestion,

    -​et les affaires du Maroc et de la monarchie corrompue, jusqu’au plus haut niveau,

    -​mêmes les prêches du vendredi, et les fetwas émanent des rabbins juifs,

    -​un Monarque corrompu et soudoyé à la solde d Israël,

    -​et vous vouliez aussi le prêt à emporter,

    -​une fois la guerre de libération terminée,

    -​vous avez voulu vous emparez de Tindouf,

    ​-​comme étant faisant partie intégrante du Maroc,

    -​pourquoi ne l’avez vous pas revendiqué dans vos pourparlers avec la France ?

    -​pourquoi n’avez vous pas, revendiquez le Sahara Occidental qui était sous domination espagnole ?

    -​vous avez peur que l’on vous brûle le sable sous vos pieds,

    -​pourquoi vos villes, à l’exemple de Ceta et Mlila, sont elles encore sous domination espagnole ?

    -​pourquoi les citoyens marocains qui y vivent, ont refusés de s’intégrer au Maroc ?

    ​-​vous voulez, non pas du pain, mais du gâteau sur la planche,

    -​en ce qui concernent les harkis, ils ont choisis le chemin de la honte et de l’avilissement,

    -​ils ont choisis leurs destin, ils voulaient restés avilies, et honnis jusqu’à la fin de leurs jours,

    ​-​qu’ils aillent aux diables, ne reste dans l’oued que ses rocs,

    ​-​et la page des harkis, ne sera jamais tournée, mais placardée.

    -​le régime algérien a offert l’amnistie pour les soit disant criminels du FIS,

    ​-​mais pourquoi pas pour les Harkis?

    -​ce n’est pas kif kif, les islamistes algériens, hacha, n’étaient pas des traîtres,

    -​ils avait un différend avec l’état, qui s’est retourné contre eux,

    -​n’ayant pas jouer franc jeu avec eux, ils avaient gagnés toutes les élections,

    ​-​après que l’état leur aient les garantis le bon déroulement des élections, législatives, et présidentielles,

    ​-​avant qu’il​ n’ai eu​ un revirement et un chamboulement de la situation,

    -​ce fut un désordre totale, le FIS, croyait qu’il était assez fort pour qu’on ne se joue pas de lui,

    ​-​et pour faire justice soit même, il est tombé dans le piège,

    ​-​après qu’il a été infiltrée noyautée par des éléments qui ne v​o​ul​ai​ent pas du bien à l’Algérie,

    -​et ne la port​ait​ pas dans leurs cœur,

    -​le FIS a jouer avec le feu, il ne s’est pas uniquement brûlé les doigts,

    ​-​mais il s’est consumé à 90%, pour ne pas dire totalement,

    ​-​en Comparaison les Harkis et ce que vous appelez les criminels du FIS,

    -​il y a une grande différence, telle la distance existante entre le ciel et la terre,

    ​-​entre les éléments du FIS, et les traîtres Harkis.

    -​vous avez ouïe dire que Zidane était un fils de harkis, et il a été bien reçu,

    ​-​l’état Algérienne, n’est pas ​dupe et ​sotte à ce point,

    -​elle sait distinguée, et différencier le bon grain de l’ivraie,

    ​-​il y​’​a harkis et harkis,

    -​en Kabylie par exemple, sur une dizaine d’hommes,

    ​-​il y​’​avais cinq qui rejoindrons les maquis,

    -​et les cinq autres s’enrôleront dans l’armée coloniale,

    -​le jour par ​où passe la colonne française,

    ​-​la nuit les ​M​oudjahidines emprunterons les mêmes chemins et les mêmes sentiers,

    ​-​ramasseront dans les bosquets et les caches, des vivres, des munitions,

    ​-​des messages contenant des informations, des indices, des codes, etc.etc..

    -​ce ne sont pas des Harkis, mais de véritables agents de liaisons,

    -​qui ont étaient d’un grand apports pour la Révolution Algérienne.

    http://3.bp.blogspot.com/-V_TK4SdFYao/ThXhUnks-5I/AAAAAAAAHVE/zMPPZWhtI_E/s1600/momo_sioniste.bmp

  3. -Selon les documents des “Archives Nationales” d’Israël récemment ouvertes au publique,

    -et selon les révélations faites par Nahum Goldman (ancien président – en même temps, pendant plus de vingt ans – du Congrès Juif Mondial et de l’Organisation Sioniste Mondiale) dans son livre “Le paradoxe juif” ,

    -et selon les révélations de Mohamed Hassanein Heikal dans un article publié dans la revue libanaise “Achiraa”,

    -et selon les révélations du professeur Israël Shahak dans son livre “The open secrets”:

    -le despote Hassan II n’a – en réalité été qu’un vulgaire espion au service du Mossad juif israélien!

  4. -L’hymne “national” alaouite du Maroc fut également composé sur instigation de Lyautey.

    ​​
    -Les paroles n’en ont y été ajouté qu’au début du règne de Hassan II.

    -Lyautey qui était monarchiste a voulu re-créer au Maroc ce que la république a aboli et ne le permettait plus en France.

    -Et voilà les symboles du makhzen au Maroc créé de toute pièce par les occupants.

    -Drapeau et hymne créé pour nous par le colonisateur occupant!

    -Les Alaouites – qui se disent “chérifs” – dans leur conquête du pouvoir s’étaient alliés avec le juif Ibn Machâal, “Roi” Juif de Taza.

    -Ce dernier avaient négocie avec les Branes pour une allégeance “baiâa” aux Alaouites et la Capitale fut alors Taza.

    -La bannière rouge des Branes fut choisie plus tard par Lyautey pour devenir le symbole de l armée alaouite qui conquit Fès.

    ​​
    -La bannière rouge trouva ainsi un recyclage dans l’usage militaire.

    -Lyautey le réaliste et le “rationnel” commandita une étude sur la Confédération des Branes au point qu’il avait voulu en 1912 créer un “Berbèristan” avec comme capital Taza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le conseil municipal d’Ivry sur Seine vote pour le boycott des produits israéliens

Un célèbre musée de Washington inaugure l’exposition “L’Art du Coran”, à deux semaines de l’élection présidentielle