in

Réponse à Nagib Azergui, président de l’Union des Démocrates Musulmans Français

Nagib Azergui, le président de l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF), posait une question dans Oumma du 6 mai : « Quels partis politiques ont réellement oeuvré pour endiguer les discriminations et inégalités qui touchent spécifiquement les citoyens de confession musulmane ? »

Il faut qu’Azergui n’ait guère suivi la vie politique française pour répondre : « Aucune ». Il oublie donc toutes ces personnalités et organisations qui ont participé et appelé à la marche contre l’islamophobie du 10 novembre 2019. Ils étaient Insoumis, communistes, écologiste (Esther Benbassa), d’Attac, de l’Union juive pour la Paix et enseignants de la Fédération syndicale unitaire. Et je me souviens bien d’un slogan : « So, so, so, solidarité avec les femmes voilées ». Certes, il y avait des musulmanes et des musulmans à cette manifestation mais, plus nombreux étaient ceux qui ne l’étaient pas et qui bravaient la condamnation indignée quasi unanime de tous nos médias ! 

A-t-il oublié aussi la mobilisation d’hommes et de femmes politiques qui ont dénoncé la loi sur « le séparatisme » du 24 août 2021 comme une loi scélérate ? Jean-Luc Mélenchon avait déclaré en décembre 2020 qu’il s’agissait d’une « stigmatisation des musulmans », de « mesures liberticides » poussant l’État à intervenir dans les affaires religieuses.

Publicité

D’autres leaders de la FI, comme le député LFI Alexis Corbière, ont dénoncé un texte d’« affaiblissement de la laïcité », comme la députée Clémentine Autain, qualifiée d’« islamo-gauchiste » par Manuel Valls. Comme Olivier Faure, leader des députés socialistes, qui a dénoncé les vrais séparatismes négligés par la loi : « la pauvreté, l’exclusion, le racisme, la discrimination » ; quant à Yannick Jadot, leader des Verts (EELV), il a également combattu le projet de loi parce que « la République n’a pas tenu la promesse républicaine », il n’y « a plus de services publics, on a fermé les associations pour l’aide au soutien scolaire, pour l’aide alimentaire ».

Pourquoi donc Nagib Azergui présente-t-il les musulmans de France comme abandonnés ? Pourquoi donc attaque-t-il la coalition rassemblée par Mélenchon et la FI, cette Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES) qui, seule, peut éviter la catastrophe que nous avons vécu en 2017 : donner à Macron cette majorité écrasante à l’Assemblée nationale qui lui a permis de faire passer ces lois liberticides ?

Le programme de l’UDMF se résume à la liberté, en particulier pour les femmes musulmanes, la « pleine citoyenneté » et la « pleine égalité républicaine ». C’est bien, mais ce n’est évidemment pas un véritable programme politique !

Publicité

Et pour cause : même si on a vu une forte majorité de musulmans voter Mélenchon au premier tour des Présidentielles, on en trouve de toutes les opinions, de la droite à l’extrême-gauche ! Pour les rassembler, Nagib Azergui ne peut donc pas dire grand-chose. Mais au fait, qui peut imaginer qu’un des cent candidats de l’UDMF sera élu ? S’agit-il de se compter pour former un groupe de pression ? Le risque peut être pourtant, à quelques centaines de voix près, de faire échouer un candidat de la NUPES. A moins que ce ne soit l’objectif ?

Reste encore une hypothèse : les lois de la République accordent une subvention aux partis qui ont recueilli au moins 1 % des voix dans un minimum de 50 circonscriptions…

Martine Sevegrand

Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Lors de la marche du 10 novembre 2020 contre l’islamophobie, organisée par des islamistes, était-il nécessaire de faire scander par la foule des “allahou akbar”, à quelques centaines de mètres de la salle du Bataclan, là où ont péri le 13 novembre 2015 plus de 80 personnes assassinées par des islamistes ?

    Chut..!

  2. Bonjour Madame Martine Sevegrand, selon comme moi je sens les choses, non, ne vous inquiétez pas s’agissant de l’éventualité de faire perdre un canduidat de l’Union Populaire Ecologiste et Sociale aux prochaines élections législatives à venir. Je peux me tromper, mais rassurez-vous, à mon avis, le cas de figure que vous apréhendez ne se produira pas.

    Beaucoup de Musulmans ont expérimenté le candidat Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles et se sont forcément aperçu de l’efficacité politique de leur participation. Beaucoup se sont probablement reportés sur Emmanuel Macron au second tour, il y eut à mon avis carément un skettch préalablement conçu par les deux finalistes, excusez mon complottisme, Marine pouvait laisser tomber cette histoire du voile dans la rue et l’alimentaire halal dont son électorat ouvrier, le plus nombreux se fout complètement. Non, elle a fait exprès de tenir syur ce thème face à un Emmanuel Macron qui, grand prince, trouve bon que chacun mange ce qu’il veut. Il était suggéré d’une part, ne vottez pas pour moi, de l’autre, vottez pour moi si vous tenez à garder le voile en lieu public et la viande hallal. Moi, j’ai votté blanc, probablement l’électorat Muqsulman çà cause de cette scène de théâtre préconçue a votté Emmanuel Macron, ce que je ne blmâme pas.

    Mais ils n’auront pas oublié l’efficacité politique de leur choix au premier tour et son caractère utile. Comme vous écrivez, le parti UMDF à part le principe du libre port du voile ne présente rien de très différent de la France Insoumise, mais apparemment moins articulé, moins construit.

    Je pense que les candidats de l’UMDF feront peu de chose pour l’instant, pas de quoi disqualifier un candidat de l’Union Populaire au bénéfice de laquelle ils se démettront au second tour, ou bien leur électorat s’y tournera même en absence de choix du candidat sortant. Ce parti est jeune encore, il aura peut-être plus de possibilités aux prochaines mumunicipales.

    Vous faites bien de rappeler la marche contre l’Islamophobie pour laquelle la FI a essuyé de lamentables avannies médiatiques. Le seul rappel des faits suffit à susciter la reconnaissance.

    Militez comme vous faites mais appaisez-vous. Beaucoup savent comme moi ce qu’ils feront au premier tour, ça ne se loupe pas. Si mon intuition ne me trompe opas, j’anticipes une percée de la grande Union de Gauche.

    En vous remerciant pour vos articles où il y a des leçons d’histoire.

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La Mosquée d’Agen de nouveau souillée par des tags islamophobes

En Cisjordanie, un millier de Palestiniens menacés d’expulsion