in

Quand l’épouse du roi Mohammed VI assistait au mariage de sa copine Aïcha Kadhafi…

C’était en avril 2006. Aïcha Kadhafi, la fille du défunt « Guide » Mouammar Kadhafi se mariait à Tripoli avec le colonel Ahmed Kadhafi, un proche cousin du dictateur. Pour l’occasion, elle avait invité la fine fleur de la société libyenne.

Si le mariage fut assez discret, aucun média officiel libyen n’en fit état, pour ne pas offusquer la société tripolitaine, qui aurait été effarée de constater le scandaleux faste de cette union entre cousins, la fête fut, dit-on, à la hauteur des excentricités du « Guide ».

Pour ne pas attirer l’attention, les invités étrangers ne furent pas légion. Mais trois personnalités étrangères se déplacèrent spécialement à Tripoli pour féliciter la mariée et faire la fête avec elle. Il s’agit de Suzanne Moubarak, l’épouse de l’ex-Pharaon d’Egypte, de la Cheikha Musa, la femme préférée du propriétaire de l’Etat de Qatar et, ô surprise !, de « Lalla Salma », la « reine » des Marocains, vers qui s’est dirigée la première pour la bise (Voir vidéo).

La vie étant ce qu’elle est, cinq ans après ce charmant conciliabule entre copines et alors que la Libye était sous les bombes aucune invitée de marque d’Aïcha Kadhafi n’a pu ou voulu lui venir en aide.

La première, Suzanne Moubarak, est en arrestation domiciliaire et son pharaon de mari est en prison. Quant aux deux autres premières dames, la Cheikha et la « Reine », elles évitent soigneusement de parler de Libye ces derniers temps.

C’est que le Qatar et dans une moindre mesure le Maroc, ont fait partie de la coalition internationale qui est allé chercher des noises au « Guide » et applaudi les bombardements de l’OTAN sur la Libye.

Et dire que les Marocains possèdent un bel adage qui dit que : « Quand on partage le pain, on est frères, ou plutôt soeurs…, pour la vie« .

La haoula oula kouta illa billah !

Thami Afailal

Demain OnLine

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accélérer les inévitables relations Israélo-Libyennes

Tunisie : Ennahda décide de fermer le bureau de contact avec Israël