in ,

Meyer Habib battu dans la 8ᵉ circonscription des Français de l’étranger. On ne le pleurera pas…

Ejecté par le verdict des urnes de l’Assemblée nationale, on ne pleurera pas Meyer Habib, le député ultra-sioniste qui n’avait de républicain que l’appellation de son parti LR (Les Républicains)… Il a été battu par la candidate du parti présidentiel, Caroline Yadan (Ensemble).

Non, l’éviction de ce parlementaire indigne, qui affichait crânement sa double allégeance sous la coupole du Palais Bourbon et avec une arrogance insupportable sa proximité avec Netanyahou, adoubant les uns, vouant aux gémonies les autres, ne nous arrachera aucune larme.

Un Palais Bourbon qu’il a longtemps pris pour sa Knesset à lui, dont les murs tremblent encore de ses violents coups de boutoir assénés contre la moindre critique de l’Etat génocidaire israélien, et contre celles et ceux osant briser le mythe de la “seule démocratie du Proche-Orient”, mais aussi de sa déshumanisation tonitruante abjecte de la population martyre de Gaza.

Publicité
Publicité
Publicité

On l’entend d’ici éructer de rage ou se complaire dans la victimisation, fustigeant des irrégularités ou des alliances… forcément antisémites !! En tout cas, bon débarras !  

Publicité
Publicité
Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Législatives: les résultats définitifs et la nouvelle répartition des sièges à l’Assemblée nationale

La défaite de Meyer Habib met en joie le député LFI, Sébastien Delogu