in ,

Mehdi Benatia, la star du football marocain, choisit de jouer au Qatar pour des raisons éthiques et religieuses

Sa décision a été mûrement réfléchie et, loin de se laisser griser par le tourbillon du succès et l’argent roi du foot business, ce sont d’autres considérations, plus intimes, que celles liées à l’attrait des grands clubs européens de football qui ont présidé à son choix.
Mehdi Benatia, le capitaine des Lions de l’Atlas, ne portera plus le maillot de la Juventus Turin. La direction du prestigieux club italien n’a pu que s’incliner devant le souhait de son défenseur marocain de fouler une autre pelouse, sous d’autres cieux plus cléments et spirituellement plus vivifiants, car islamiques.
Les appels du pied de Manchester United ou de Dortmund n’ont pas réussi à instiller le doute en lui, et encore moins à le faire renoncer à un choix de vie qu’il sait être le bon pour lui et sa petite famille. Un choix de vie conforme à ses aspirations profondes, respectueux de l’éthique et des valeurs musulmanes, et favorisant l’accomplissement du devoir religieux.
C’est au Qatar, le richissime émirat confetti du Golfe persique, que Mehdi Benatia va se forger un nouvel avenir radieux,  à la fois footballistique et personnel, en sa qualité de recrue vedette du Club d’Al-Duhail, dont le propriétaire n’est autre que l’omnipotent cheikh Tamim ben Hamad Al Thani.
« J’ai décidé de faire partie de l’équipe d’Al Duhail, j’espère que tout le monde respecte ma décision, car c’était mieux pour moi et ma famille. Ici au Qatar, je veux que mes enfants grandissent dans une atmosphère islamique en apprenant la religion correctement », a-t-il expliqué, en insistant sur le fait que jouer à un niveau inférieur, comparativement à celui auquel il était rompu, n’était en aucun cas une source de frustration.
« J’ai joué avec de grandes équipes comme le Bayern, la Roma et la Juventus et j’ai remporté de nombreux titres. Maintenant, mes objectifs sont différents. Le premier est de remporter le championnat avec mon club, ensuite, avec le recrutement des nouveaux joueurs et l’effectif actuel, on espère être en mesure de décrocher la Ligue des champions d’Asie », a précisé ce compétiteur dans l’âme qui, à peine arrivé, voit déjà grand et loin.
Aux esprits sceptiques qui douteraient encore qu’il ait fait le deuil de sa carrière dans le football de haut niveau, Mehdi Benatia répond avec une sérénité manifeste qui ne laisse de place ni aux regrets ni au sentiment amer de l’insatisfaction : « Je suis très heureux de poursuivre ma carrière à Al-Duhail Sports Club, dans le plus grand club d’Asie et du Qatar ».

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Thibaut Tekla : « Les musulmans m’ont aidé à redécouvrir la foi chrétienne »

Enrico Macias rêve de chanter en Algérie