in

Lyon: affrontement lors du marché du Ramadan (vidéo)

Zorah Ait-Maten, adjointe PS aux Affaires Sociales de la ville de Lyon, a donné sur sa page Facebook sa version des faits.

"17h15, marché du Ramadhan, place Bahadourian, un joyeux brouhaha où se mêlent vendeurs de fruits, de gâteaux, de briks,de galettes… Un marché installé depuis 1996 où se côtoient des personnes complètement différentes et pas forcement reliées à ce qui fait la spécificité de celui-ci, le Ramadhan. Tout à coup, des cris, une dispute entre riverains? Non, une altercation avec un agent de police qui vraisemblablement dépassé par la foule qui se masse fait usage de sa matraque sous nos yeux. Sans rien comprendre et avant même de pouvoir réagir, des gazs lacrymogènes sont tirés, une jeune fille à 2 mètres de moi reçoit le projectile dans la jambe, je n'arrive plus à respirer, je suffoque, mes yeux brûlent, je n'entends autour de moi que les cris des mères appelant leurs enfants qui pleurent, les chibanis sont bousculés, les étals renversés… Je me demande si tout est réel… Je traverse la place et vais à la rencontre de la police. Un impressionnant cordon s'est formé devant le commissariat, bloquant les accès vers l'avenue de Saxe. Bien sûr, on ne répond pas à mes questions, je me plante sous un arbre, la pluie tombe fort, et merci car elle emporte les gaz tenaces sur la place, je ne bouge pas quand un policier me dit "dégage"!! J'échange quelques mots avec le commissaire qui assure la sécurisation de la place. Les organisateurs du marché, David et Farid, de l'association OQP, calment la population. Au bout d'une heure, le calme est revenu mais la colère gronde, comment arriver à comprendre ce qui vient de se passer ?".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accrochage entre pro-palestiniens et la LDJ (vidéo)

Les femmes voilées interdites de plage artificielle à Wissous, dans l’Essonne