in

L’origine de la vie

Nous publions ci-dessous une contribution d’Harun Yahya qui tentent d’apporter quelques explications sur l’origine de la vie.

L’origine de la vie, la question de savoir comment les premières espèces vivantes sont apparues sur Terre, est l’un des plus grands dilemmes auquel ont été confrontés les matérialistes ce dernier siècle et demi. Pourquoi cela devrait-il être ainsi ? Même une seule cellule vivante, la plus petite unité de vie, est incomparablement plus complexe que les plus grands développements technologiques de l’humanité. Les lois de probabilité indiquent clairement que même une seule protéine ne pourrait jamais se former par hasard ; si ceci est donc vrai pour les protéines, les éléments de base les plus fondamentaux des cellules, la formation accidentelle d’une cellule complète n’est juste vraiment pas concevable. Ceci est sans aucun doute une preuve de création.

Il existe une étude sur ce sujet à laquelle nous pouvons nous référer : C’est en fait un calcul effectué par Robert Shapiro, un professeur de chimie de l’Université de New York et expert en ADN. Shapiro, qui est à la fois un Darwiniste et un évolutionniste, a calculé la probabilité d’une éventuelle formation par hasard de chacun des 2.000 différents types de protéines nécessaires composant même une bactérie simple (le corps humain en contient environ 200.000 types différents). Selon Shapiro, la probabilité est d’1 sur 1040.000.1 (Ce nombre signifie “1” suivi de quarante mille zéros ; il n’a aucun équivalent dans l’univers.)

La signification du nombre de Shapiro est claire : L’”explication” matérialiste (et Darwiniste bien sûr) qui prétend que la vie évolua par accident est sûrement invalide. Chandra Wickramasinghe, un professeur d’astronomie et de mathématiques appliquées et à l’Université de Cardiff, fit un commentaire concernant la découverte de Shapiro :

La probabilité de la formation spontanée de la vie à partir de la matière inanimée est d’1 suivi de 1040,000 zéros… C’est assez grand pour enterrer Darwin et la théorie entière de l’évolution. Il n’y avait aucun potage primitif, ni sur cette planète ni sur d’autres, et si la genèse de la vie n’est pas aléatoire, elle doit donc être le produit d’intelligence intentionnelle.2

L’astronome Fred Hoyle fit la même remarque :

En effet, une telle théorie (que la vie fut assemblée par intelligence supérieure) est si évidente que l’on se demande pourquoi elle n’est pas généralement reconnue en tant que telle. Les raisons en sont plutôt psychologiques que scientifiques.3

Wickramasinghe et Hoyle sont deux savants qui ont abordé la science avec une tendance matérialiste pendant la plupart de leurs carrières ; ils furent cependant confrontés à la vérité, soit que la vie a été créée. Ils ont tous les deux eu le courage de le reconnaître. Aujourd’hui, de plus en plus de biologistes et de biochimistes ont mis de côté l’hypothèse appartenant au monde des contes de fées que la vie pouvait avoir commencé par hasard.

Ceux encore fidèles au Darwinisme -ceux qui affirment toujours que la vie est le fruit du hasard- sont en effet consternés. Le biochimiste Michael Behe commenta cette situation : “La soudaine prise de conscience que la vie a été conçue par une intelligence est un véritable choc pour nous, Hommes du vingtième siècle, qui avons pris l’habitude de considérer la vie comme étant le résultat de lois naturelles simples.”4 Ce choc, éprouvé par de telles personnes, est celui de devoir accepter la réalité de l’existence de Dieu, qui les a créées.

Le dilemme dans lequel ces adhérents du matérialisme sont tombés était inévitable car ceux-ci s’évertuent à nier la réalité, pourtant visible. Dans le Coran, Dieu décrit la perplexité des partisans du matérialisme comme suit :

Par le ciel aux voies parfaitement tracées ! Vous divergez sur ce que vous dites. Est détourné de lui quiconque a été détourné de la foi. Maudits soient les menteurs, qui sont plongés dans l’insouciance. (Sourate ad-Dariyat, versets 7-11)

A ce stade, notre devoir est d’appeler ceux qui, influencés par la philosophie matérialiste, ont transgressé la raison et le bon sens. Nous devons les inciter à réfléchir sur la conception extraordinaire de l’univers et de la vie, et à accepter ce fait comme preuve la plus ordinaire de la création de Dieu.

Le vrai auteur de cet appel est en fait Dieu. Dieu, Qui a créé les cieux et la terre à partir du néant, convoque les hommes Qu’Il a créés à exercer leur raison :

Votre Seigneur est, Dieu Qui créa les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi ‹Istawa› sur le Trône, administrant toute chose. Il n’y a d’intercesseur qu’avec Sa permission. Tel est Dieu votre Seigneur. Adorez-Le donc. Ne réfléchissez-vous pas ? (Sourate Yunus, verset 3)

Nous lisons dans un autre verset :

Celui qui crée est-il semblable à celui qui ne crée rien ? Ne vous souvenez-vous pas ? (Sourate an-Nahl, verset 17)

Cette vérité révélée par la science a aussi une leçon à enseigner à ceux qui disent déjà croire en l’existence de Dieu et que l’univers a été créé par Lui. Il est possible que leur croyance soit superficielle et que ces personnes n’aient pas entièrement réfléchi aux preuves attestant de la création de Dieu ou à ses conséquences. Pour cette raison, ces personnes n’ont pas accompli toutes les responsabilités incombant à leur croyance. Dans le Coran, Dieu décrit ainsi de telles personnes :

Dis : ‹A qui appartient la terre et ceux qui y sont ? Si vous savez›. Ils diront : ‹A Dieu›. Dis : ‹Ne vous souvenez-vous donc pas ?› Dis : ‹Qui est le Seigneur des sept cieux et le Seigneur du Trône sublime ?› Ils diront : [ils appartiennent] ‹A Dieu›. Dis : ‹Ne craignez-vous donc pas ?› Dis : ‹Qui détient dans sa main la royauté absolue de toute chose, et qui protège et n’a pas besoin d’être protégé ? [Dites], si vous le savez !› Ils diront : ‹Dieu « ›. Dis : ‹Comment donc se fait-il que vous soyez ensorcelés ?› [au point de ne pas croire en Lui]. (Sourate al-Muminune, versets 84-89)

Après avoir compris que Dieu existe et qu’Il a tout créé, rester indifférent à cette vérité peut être donc comme une sorte d’ensorcellement. C’est Dieu ’Qui a créé l’univers et le monde dans lequel nous vivons pour nous d’une manière parfaite et Il nous a ensuite créés. Le devoir de chaque individu est de considérer ceci comme le fait le plus important de sa vie. Les cieux et la terre et tout ce qui existe entre eux appartiennent à Allah Le Sublime.

Il est le Seigneur des cieux et de la terre et de tout ce qui est entre eux. Adore-Le donc, et sois constant dans Son adoration. Lui connais-tu un homonyme ?› (Sourate Maryam, verset 65)

Notes

1 Robert Shapiro, Origins : A Sceptics Guide to the Creation of Life on Earth, New York, Summit Books, 1986. p.127

2 Fred Hoyle, Chandra Wickramasinghe, Evolution from Space, New York, Simon & Schuster, 1984, p. 148

3 Fred Hoyle, Chandra Wickramasinghe, Evolution from Space, p. 130

4 Michael Behe, Darwin’s Black Box : The Biochemical Challenge to Evolution, New York, The Free Press, 1996, pp. 252-53

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parution prochaine d’un livre sur le procès du général Nezzar

Les anti-Ramadan, le mufti sans mosquée, et le beur de service