in

L’Islam est-il responsable de la débâcle du monde arabe ?

Le monde arabe, combien de divisions ?

Depuis la chute de l’empire soviétique, il est apparu que la guerre froide, n’ayant plus raison d’être, des idéologues américains ont cherché et trouvé « un Satan de rechange », donnant notamment lieu, après l’invasion de l’Irak et l’incantation de Bush père, à l’avènement d’un nouvel ordre mondial, ainsi qu’ à des floraisons d’étude . Cela va de la « fin de l’histoire » de Francis Fukuyama, à Samuel Huntington avec « le Clash des Civilisations » qui désigne le péril vert et le péril jaune comme adversaire de la civilisation judéo-chrétienne.

L’Islam, le tiers exclus de la révélation abrahamique est désigné en partie comme le bouc émissaire des maux actuels de « l’Occident ». Il n’est donc pas étonnant de soupeser le poids de l’adversaire en le dimensionnant. C’est ce qu’a fait “The Pew Forum on religion & public life, qui a publié ce mois-ci une étude détaillée sur les musulmans du monde intitulée « Mapping the Global Muslim Population. A report on the Size and Distribution of the World’s Muslim Population”.

Première leçon de cette étude, si l’on compte 1,57 milliard de musulmans (23% de la population mondiale), l’Asie représente la plus grande proportion d’entre eux, soit plus de 60 % du total. Les quatre pays les plus peuplés de musulmans sont, dans l’ordre l’Indonésie (202 millions), Pakistan (174 millions), l’Inde (160 millions) et le Bangladesh (145 millions). Le pays arabe le plus peuplé de musulmans n’arrive qu’en cinquième position, c’est l’Egypte (78 millions). L’Afrique du Nord et le Proche-Orient ne comptent que 315 millions de musulmans (à peine plus de 20% du total), suivis de l’Afrique sub-saharienne (240 millions). 80 % des musulmans habitent des pays où ils représentent une large majorité.(1)

Dans le même ordre de la connaissance de l’Autre, un ouvrage important écrit par John L. Esposito, un des meilleurs spécialistes américains de l’islam, et Dalia Mogahed, une analyste travaillant pour l’institut de sondage Gallup. Who speaks for Islam ? What a billion muslims really think (« Qui parle au nom de l’islam ? Cet ouvrage est intéressant à plus d’un titre. Pour la première fois, à notre connaissance, une image de la situation des musulmans dans le monde est donnée . Alain Gresh qui le présente écrit « Cet ouvrage s’appuie sur une très large enquête d’opinion, à travers plus de 35 pays et représentant, selon les auteurs, plus de 90% des 1,3 milliard de musulmans. L’idée est de faire parler les musulmans eux-mêmes et pas les responsables ou les experts. Les auteurs résument ainsi les principaux résultats de leur enquête »

« Les musulmans n’ont pas une vision monolithique de l’Occident. Ils jugent les différents pays en fonction de leur politique, pas de leur culture ou de leur religion ; Leur principal rêve est de trouver du travail, pas de s’engager dans le djihad ; Ceux qui approuvent des actes de terrorisme sont une minorité et cette minorité n’est pas plus religieuse que le reste des musulmans ; Ce que les musulmans admirent le plus dans l’Occident, c’est sa technologie et la démocratie ; Ce que les musulmans condamnent le plus en Occident c’est la « décadence morale » et la rupture avec les valeurs traditionnelles (dans des proportions similaires à celles des… Américains) ; Les femmes musulmanes veulent à la fois des droits égaux et le maintien de la religion dans la société ; La majorité ne veut pas que les dirigeants religieux aient un rôle direct dans l’élaboration des Constitutions, mais est favorable à ce que la loi religieuse soit une source de la législation. Pour la majorité des musulmans ( plus de 90% dans certains pays), la religion est un aspect essentiel de leur vie.

« Beaucoup considèrent la religion comme un aspect primordial de leur identité. L’islam n’est pas, pour ses fidèles, ce qu’il apparaît aux observateurs étrangers, une simple carapace de règles contraignantes et de punition. Pour beaucoup de musulmans, c’est une boussole mentale et spirituelle qui donne un sens à la vie, les guide et leur donne de l’espoir. Une proportion importante des personnes disent que leur vie a un but important (90% pour les Egyptiens, 91% pour les Saoudiens). »(2)

« Les auteurs montrent les changements de la situation des femmes depuis quelques décennies, avec leur intégration massive dans l’éducation (notamment au niveau de l’université). Elles veulent toutes plus de droits et notamment l’égalité juridique avec les hommes, le droit de vote en dehors de toute pression familiale, la possibilité de travailler à n’importe quel poste en fonction de leur qualification (c’est notamment le cas de 76% des Saoudiennes). Désirent-elles pour autant être « libérées par l’Occident » ? Pourtant, quand on leur demande si adopter les valeurs occidentales ferait avancer leur cause, seules 12% des femmes indonésiennes, 20% des Iraniennes et 18% des Turques sont d’accord.

Elles pensent que l’attachement à leurs valeurs spirituelles et morales est un élément important dans les progrès que leur situation doit connaître. « Travailler pour le progrès des femmes en s’appuyant sur la charia plutôt qu’en l’éliminant est un thème qui renaît dans les sociétés musulmanes contemporaines. » Les femmes musulmanes veulent à la fois le respect de leur religion et leurs droits ; Alors qu’elles admirent certains aspects de l’Occident, elles n’adoptent pas toutes les valeurs de l’Occident ; La majorité des femmes musulmanes considèrent avec suspicion les défenseurs occidentaux des droits des femmes »(2)

De l’analyse rapide des deux études précédentes, on peut en déduire que l’essentiel de l’Islam est asiatique. Les pays asiatiques semblent se développer dans l’ensemble selon les règles de la démocratie et connaissent des taux de croissance à deux chiffres (Malaisie. Indonésie). De plus l’alternance est consacrée ( Turquie, Malaisie, Inde ,Pakistan). Il est donc faux d’attribuer les problèmes des sociétés arabes à l’Islam, qui est de ce fait innocent des avanies que subissent les Musulmans arabes en son nom.

Pourquoi alors, le monde arabe est le dernier élève partout comme le martèle chaque année les rapports du PNUD ? Pourquoi l’alternance se fait-elle toujours par l’émeute ? Dans les années 60, le monde arabe était relativement mieux placé au niveau des indicateurs de développement économiques et sociaux que l’Amérique Latine. En quarante ans, la régression est patente, à la mesure du désarroi des sociétés et des individus privés de repères et de règles de jeu, soumis à un autoritarisme permanent, asservis dans un climat de répression, [on a calculé qu’en moyenne un potentat arabe restait au pouvoir une vingtaine d’années, le record du Guinness est détenu sans conteste par Kadaddi]. Le désespoir gagne des couches de plus en plus importantes. « Résultat des courses », les pays prennent un retard qui n’est pas linéaire mais exponentiel.

« On aurait pensé écrit Hicham Ben Abdallah El Alaoui que sur le plan économique, les « ajustements structurels » (y compris les privatisations et la réduction des subventions étatiques), les accords de libre-échange, l’appel aux investissements et les incitations à entreprendre allaient enfin faire émerger de nouvelles classes moyennes. (…) Vingt ans plus tard, le bilan de ces espérances dans les différents domaines (politique, économique, idéologique et relations internationales) est affligeant.(…) L’islamisme, sous ses différentes formes, est arrivé à apparaître comme le meilleur porte-parole des mécontentements et des exigences de changement, même parmi des groupes traditionnellement de gauche et laïques, comme les étudiants. Si les voix laïques et islamistes font partie d’un même grand chœur exigeant la démocratisation, les uns chantent la mélodie d’un ordre social fondé sur le droit et sur les principes politiques modernes universellement admis, les autres psalmodient les principes d’un ordre politique fondé sur un ensemble de préceptes coraniques.

Bref, les « réformes » infligées à notre région depuis quinze ou vingt ans – sous la pression de l’Occident – n’ont pas conduit sur ce chemin qui mènerait inexorablement de la libéralisation économique à la démocratie, en passant par la modernisation et la sécularisation. (…) L’Etat fait feu de tout bois, il crée ses propres médias, son propre simulacre d’une société civile. Il s’agit d’une mise en scène, d’une rationalisation limitée de l’ordre politique. L’Etat autoritaire n’a pas été transformé par la démocratisation, il s’est affublé de ses accessoires. On pourrait, par dérision, le nommer « autoritarisme 2.0 ». (…) Les facteurs géopolitiques pèsent sur ces évolutions. (…) A partir de 2001, l’administration de M. George W. Bush a opté pour une nouvelle lecture du pacte avec la région : la priorité des Etats-Unis ne serait plus la stabilité, mais l’instauration de la démocratie, au besoin par la force.

Cet abandon d’un vieux principe a effrayé nombre de régimes, mais l’opinion arabe l’a vite senti : cette ferveur démocratique n’était que le camouflage d’un programme d’interventions dans le seul intérêt des Etats-Unis et d’Israël. Les régimes locaux ont vite appris à déchiffrer les déclarations contradictoires venues d’Occident et retrouvèrent leur confiance. Une façade démocratique allait leur suffire, à condition d’apporter leur pierre à la « guerre contre le terrorisme » et de ne pas s’opposer trop vigoureusement à l’hégémonie des Etats-Unis ni aux intérêts d’Israël ». (3)

Burhan Ghalioun explique le malaise des masses arabes à la fois par des causes exogènes (les interférences multiples) et endogènes ( la chape du pouvoir) Dans le monde moderne écrit-il en perpétuel changement, voué à la globalisation, l’instabilité à la confusion , à la pauvreté, à la présence de menaces multiples les peuples cherchent dans leur patrimoine davantage des repères qui marquent un sens de l’enracinement dans l’histoire des références, et un recours que des valeurs de piété .

Avec l’avènement de la modernité, la pensée politique arabe se trouve tiraillée entre deux angoisses : d’une part, la peur que les sociétés musulmanes soient exclues du processus de modernisation, et d’autre part, la crainte qu’elles soient obligées de renoncer à leur religion et donc à leur identité.

Ainsi, le débat politique s’est structuré en deux tendances principales : l’une, d’inspiration religieuse, que l’on peut appeler la tendance musulmane ou islamiste, et l’autre, à caractère séculier, que l’on peut qualifier de moderniste ou laïciste.

A l’heure actuelle, alors que des désordres émergent plusieurs questions resurgissent : Quel rôle joue la religion dans la communauté nationale moderne ? Quelle place doit avoir l’État et quel rapport doit-il entretenir avec la religion ?… Le véritable mal dont souffre les sociétés musulmanes ce n’est pas l’Islam mais la gestion politique ».

« L’absence de catéchisme dans l’Islam fait dépendre l’enseignement religieux du pouvoir politique. Or les politiques culturelles ne sont nulle part innocentes. Elles reflètent des stratégies de pouvoir et répondent aux conditions de la reproduction des systèmes de domination sociale. (…) La formation d’une pensée déstructurée qui est aujourd’hui la règle est le fruit d’une stratégies éducationnelle et au delà , politique. Elle fait partie de cette même entreprise qui voue le reste de la population à la marginalisation et à la clochardisation.

Ces politiques ne sont pas séparables de l’ensemble des mécanismes socio-politiques du système en place qui sanctionne , l’honnêteté, l’esprit d’initiative et la créativité. Il favorise le clientélisme, l’hypocrisie et la soumission aux chefs . Bref il faut hercher la clé de la conscience déstructurée, désorientée désaxée, désemparée et déstabilisée qui tend trop à définir la conscience musulmane d’aujourd’hui dans l’assujettissement de tout savoir de toute culture, de toute religion, de oute littérature de tout enseignement à la stratégie du pouvoir »(4)

Burhan Ghalioun ajoute l’instrumentalisation de tous ces Etats arabes dont le « tout sécuritaire » est l’unique raison d’être font subir à la religion d’une part (réduite au seul aspect de la Shari’a) et au laïcisme proposé comme une nouvelle religion étatique d’autre part. « Pendant de longues décennies, l’islam était considéré incompatible avec les valeurs de la démocratie.

Quel est l’impact réel de l’islam dans l’évolution politique des pays musulmans, en particulier les pays arabes du Moyen Orient ? (…) il est aussi faux de dire que l’islam est incompatible avec la démocratie que de soutenir le contraire. (..) Les Musulmans sont, comme dans toutes les sociétés, divisés entre libéraux et radicaux, cléricaux et laïcistes, républicains et monarchistes. (…) Quelle serait la Solution ?« Les facteurs qui favorisent une issue démocratique sont à mon avis, poursuit Borhan Ghalioun quatre : La faillite des systèmes autoritaires sur tous les plans : national, économique, politique et culturel.

L’émergence de la pensée critique, de nouveaux espaces de sociabilité, de nouvelles forces politiques et civiles. L’éveil de l’opinion publique sous l’effet de la mondialisation des média et de la popularisation à travers Internet des moyens d’information, avec pour conséquence la naissance de nouvelles aspirations et de fortes motivations pour la changement. (…) L’incertitude quant à la possibilité d’obtenir un soutien international cohérent et à long terme est avérée. En effet, il n’est pas certain que les puissances euro-américaines qui bénéficient d’une position privilégiée dans la région croient vraiment D’où la volonté d’exercer une sorte de contrôle continu sur l’évolution politique de systèmes et d’essayer d’imposer aux sociétés de la région des équipes ayant de bons rapports avec les puissances occidentales. (….) » (5)

Comment en définitive dépasser l’impasse majeur depuis l’échec du réformisme : l’angoisse de l’exclusion de l’histoire moderne et celle d’un abandon de valeurs et référents religieux et culturels. Cette fameuse double errance dont souffre en particulier les peuples du Maghreb ballottés entre une métropole « moyen-orientale » qui a montré ses limites, et qui instrumentalise la religion d’une façon rétrograde et une mondialisation libérale qui fissure les identités grâce à la puissance de ses « industries du plaisir ».

Les programmes de la télévision algérienne illustrent parfaitement cette errance, en diffusant à la fois une émission religieuse « Foursane el Kor’an » et l’équivalent arabe de la « Star Academy », un programme libanais, qui n’est qu’une pâle imitation d’émissions de variétés outre atlantique. Il est évident que la « solution » ne peut pas être exogène, et en aucun cas dans des interférences extérieures qui ne font que maintenir en l’état les masses arabes.

Notes :

1. Alain Gresh Musulmans du monde Le Monde Diplomatique 16 octobre 2009

2. Alain Gresh : Que veulent les musulmans ? Le Monde Diplomatique 1er avril 2008

3. Hichem Ben Abdallah Les régimes arabes modernisent l’autoritarisme Le Monde diplomatique. 04 2008

4.Burhan Ghalioun .Islam et politique. P.182. Editions La Découverte 1997

5. Borhan Ghalioun : http://critique-sociale.blogspot.com/2005/islam-et-dmocratie-venise

63 commentaires

Laissez un commentaire
  1. L’Islam n’est pas le problème, comme toutes les croyances d’ailleurs, les vrais défaillances c’est les gouvernances, les auto-critiques, la culture, l’ouverture d’esprits etc…

  2. Que les pays musulmans construisent et financent des écoles, des collèges, des lycées, des universités et le niveau de vie changera dans ces pays…. leur vision du monde aussi !

  3. Ibrahim Al-Buleihi, membre du Conseil de la Choura saoudien, a déclaré que la société arabe était devenue « encore plus arriérée ». S’exprimant sur la chaîne télévisée Rotana Khalijiyya le 3 novembre 2016, il a déclaré : « Autrefois, nous ne donnions pas naissance à des organisations comme Al-Qaïda et les Talibans. Au moins, nous avions des aspirations et des rêves de changement. »
    https://gloria.tv/video/xkMjFeiSgxnC38BydpdBjZCky

    • Depuis qu’ils se sont mis sous la botte des Anglo-saxons et cela ne date pas d’hier , ils ont fabriqué le Wahabisme un concentré d’arriération et d’archaïsme. Depuis leur alliance avec les néo-cons sionistes d’Amérique c’est pire, c’est Al qaeda et Daech pour flinguer l’Islam ! On en est là !

  4. NANITA je vous adore ,quand vous dite que vous être. Sémite ,effectivement les arabes son 1 peuple sémitique, non déplaise à sieur Leroy écumer de cite. Internet et grand fan de BFM télé ,à plus gros beta !

    • Sémites, comme vos cousins les juifs ?
      Nanita est peut-être simplement kabyle, donc berbère. S’il y a mélange avec les Arabes, il vient de la colonisation du Maghreb par les bédouins.

      • Vous peinez à trouver des formules dévalorisantes alors vous pédalez dans la choucroute! Oui les Juifs ( pas les Kazars) sont mes cousins , non je ne suis pas Kabyle mais j’aurais pu, oui le Maghreb a été islamisé mais non colonisé, oui les Bédouins sont les sémites les plus purs depuis Abraham.

          • Quichottiz vous est d’un ignorance à coupé le souffle… si vous commencez par vous cultivez ??? L’age d’Or DE L’ISLAM vous avez entendu parler ? ce que vous apprenez à l’école comme la subtilité des mots, le calcul, le MATH, l’algèbre etc….

        • C’est quoi un sémite pur?
          Les peuplades du pourtour méditerranéen ont en commun un métissage intense, du aux multiples contacts entre l’Afrique et l’Europe. Des contacts parfois agressifs, parfois pacifiques.
          Cette région du monde rassemble aussi plusieurs berceaux de la civilisation, tant il est évident que le brassage est aussi culturel, et toujours positif, tant qu’une civilisation ne détruit pas ses rivales.
          Dans tous les cas, parler de race arabe, ou de race juive n’a guère de sens. La Palestine , par exemple, constitue le pont terrestre entre rives nord et rives sud de la Méditerranée. Ce pays a été envahi par les Perses, les assyriens, les égyptiens, les macédoniens, les romains, les turcs, les anglais, si bien que le concept d’ethnie juive prête un peu à sourire.
          Accessoirement, l’Espagne du sud, l’Italie du Sud, la Corse et la Sardaigne accueillent une population raciste, mais sans doute très proche de la population arabe, tant au niveau génétique qu’au niveau culturel.
          Enfin, êtes vous bien sure qu’Abraham est autre chose qu’un personnage mythologique? Sans parler de Moïse….

  5. Leroy des sots ,vous n’avez rien à faire d’autres qu’a. Dire des idioties, fourbe en plus de ça hypocrite . Qu’elle intérêt de vous écouter ,nous n’avant rien à. Apprendre de vous ignorant ,eccumer de site internet. A plus gros bêta !

  6. Mais alors si le probème n’est pas religieux c’est qu’il est ethnique alors…
    Le problème serait donc juste arabe.
    On est rassuré !

    • @Lareine

      On parle du berceau des civilisations occidentales. Sumer, puis l’Egypte, étaient déja au top 3000 ans avant que les gaulois n’apprennent à lire. Merci au passage à César, qui nous a fait entrer dans l’histoire. Les civilisations sont comme les hommes: Elles naissent, grandissent, puis finissent à l’Ehpad. Parfois, elles ressuscitent. Mais pas toujours. Que reste-t-il de Sumer, de l’Egypte, de la Grèce antique? Ou de Carthage?
      Voila ce qui nous attend. Enfin, ce qui attend vos enfants. Bien fait. Je ne les aime pas trop.

  7. Réjouissez vous des. Problèmes actuel des arabes et de l islam. Au moins, eux ont le rêve d’ un avenir meilleur! Vous avez eu les mêmes problèmes !!! Répétez vous a satiété que vous êtes tellement bien! Mais bon, vous ferez comme d habitude quand la roue aura tourner, vous pleurnicherez en disant : ho my god ! Ho my god! Comme vous faites d habitude… A ce moment là, rappelez vous de votre joie et votre jubilation devant les difficultés d autrui… Posture o combien honorable!!! La !iberte n a de sens que pour celui qui la recherche ; celui qui est nanti et dors tranquille, celui là se vautre dans la complaisance et dans l ennui des mêmes mantras, des mêmes lieux communs, du même conformisme, hhaaaa quel ennui…

  8. C’est vrai que le monde européen, avec ses guerres fratricides interminables. et les américains, avec ses cowboys sans foi ni loi, sont en 2018 la fierté de tout européen qui se respecte hahaha. Avez vous oublie, mes chers amis,que c est a ces arabes que vous ne supporter pas, d avoir votre confort actuellement, vos avancées scientifiques, vos plantes médicinales, vos intellectuels et j en passe. Votre jalousie, maladive, vis a vis des arabes respirent dans vos paroles et vos actes. Votre petit doigt ne cachera jamais le soleil, seulement a votre vue. Votre suffisance et votre mépris vis a vis des arabes, des musulmans ne reflètent que votre peur, parce que l ISlam n est jamais arrivé avec des blindés mais avec un brin d olivier et avec son savoir, ne vous en déplaise. L’ Europe est fière de ce qu elle a été et c est ce qui fait d elle ce qu elle est aujourd’hui hui c est pareil pour tous les peuples. Réjouissez vous des difficultés de vos voisins, amis, frères, et surtout soyez fier d y avoir contribué et assumez le ! Quand la roue tournera, on vous entendra pleurnicher en disant ho my vos ! ho my god ! comme vous le faites au moindre problème rencontre, prenez exemple sur les palestiniens !!! Ça vous donnera du panache!!!!

      • Ce n’est pas parce que j’apprécie les commentaires de Zohra que je suis son double ! Vous déraillez! Et d’ailleurs elle va certainement vous confirmer que nous ne sommes pas jumelles! Et sur le fond elle a parfaitement raison !

    • “Votre jalousie, maladive, vis a vis des arabes respirent dans vos paroles”

      Ne croyez-vous pas que c’est l’inverse ? Le problème des Arabes, d’où leur frustration, c’est qu’ils ont fait partie d’une civilisation brillante, même si en fait ils avaient été conquis et bien assimilés (il n’y a qu’à voir à quels point les vaincus de tous ces pays persistent à s’appeler “Arabes”).
      Depuis l’âge d’or, mongols, turco-mongols, croisés, turcs, européens, plein d’envahisseurs leur sont passés dessus. Seul un empire établit par la force pourrait à nouveau les réunir. Et ça, quand on ne fabrique pas grand chose, même pas ses armes, c’est un rêve.

      Quant au savoir, il y a des siècles que vous l’avez perdu et que vous vous êtes laissés doubler. Combien de prix Nobels scientifiques ?
      Continuez à vous entretuer, ça au moins vous savez le faire.

  9. ce qu’on appelle islam est un complot ourdi par je ne sais qui pour detruire le veritable message de dieu.
    le coran n’est pas venu créer une nouvelle religion mais contribuer à clarifier les “religions precedentes”, il est arrivé lors d’un conflit intellectuel et materiel entre les chretiens trinitaires, les chretiens unitariens, les chretiens sabbateistes…
    et il a donné raison et autorité aux chretiens unitariens, la soi disant conquete de l’islam enquelques années de l’espagne a la chine, en 2 ou 3 decennies, alors que le prophete a mis 20 ans a conquérir la mecque prouve bien, que c’est juste une adhesion des chretiens non trinitaires, au message du coran.
    regardez la carte de l’ariasnisme avant l’islam, c’est pile poil les pays musulmans d’aujourd’hui.

    du coup le complot , ourdi par je ne sais qui, mais ya qu’a voir, a qui profite le crime, a été de pervertir ce message, a créé de toute piece une religion, un culte, à coups de “le prophete a dit”, le prophete a fait”.

    et ça a tellement bien marché que ça continue, l’occident critique ouvetement l’islam, mais dans les coulisses il le soutient, , il le favorise, il faut etre aveugle pour ne pas le voir.
    la soudaine “islamisation” des masses arabes, meme incultes et analphabetes à l’islam politique est vraiment pathetique.

    ça a tellement bien marche, qu’aujourdhui quelqu’un qui preche avec le coran, en disant, “hé les gars, le coran ne dit pas ça”, il se fait traiter d’apostat.

    alors oui je persiste et signe , tant que l’islam dominera dans les sociétés arabes, les ténebres domineront. d’ailleurs le mot dhalimin veut bien dire les gens dans les tenebres.

    il n’a qu’a voir ce qu’on fait les grands hommes qui se sont affranchis de l’islam pour leur pays, mustafa kemal, gamal abdelnasser, muamar kadhafi, bachar elassad. kamal joummblatt

    • La fantaisie c’est bien mais point trop n’en faut, et vous, vous en faites des tonnes !! Si l’Islam vient clarifier une croyance floue ou éclatée entre différents courants, et plus encore pour l’unifier, c’est que c’est un facteur de stabilisation et pas le contraire. Et puis s’il vous plaît ne mélangez pas les torchons et les serviettes! N’en profitez pas pour glisser un Dönemeh ivrogne comme Mustapha ( Mordekhaï) Attatürk au milieu de musulmans convaincus comme Nasser, Bachar el Assad ou Kedhafi !! C’est de l’escroquerie morale !

  10. Il y a des musulmans qui veulent a tout prix un Islam du 7ieme siecle c’est-a dire conquerant,on voit que le monde a change et l’intelligence va plutot du cote des incroyants ou a des gens qui croient a l’evolution de l’etre humain, c’est a dire se projeter vers le futur tout a l’opposer des Islamistes retardes qui veulent que leur vie ressemble a celle d’hier oui tout un programme,les musulmans dans leur ensemble sont rentres bloques par des croyances invisibles et misent tout sur l’au-dela, le paradis quoi, et ils sont convaincus qu’ils vont aller tous la bas et trouver un genre de Club Med grandeur nature ou l’alcool et bien sur le femmes coulent a flot……

  11. Je crois plutôt que la débâcle est du aux complot ,américain sioniste et leur allié occidentaux ! C’est étrange que la plupart des occidentaux ,ne font. Que répété ce qu’il entende sur BFM télé ,sans réflexion ,et sans sciences de l’islam . sans connaissance aucune ,la moindre des choses ces d’être honnête Enver soit et puis Enver les autres. Leroy vous n’avez rien à dire d’intéressants gros beta!

  12. C’est évident que « l’islam » est responsable de ce que vous appelez « débâcle » et qui ne donne qu’un avant-goût de ce qui attend les musulmans dans l’au-delà. Mais il ne s’agit ni de l’islam d’Abraham, ni de celui du Prophète Muhammad. Dès la mort de ce dernier, ses compagnons (et ses descendants) se sont déchirés pour accaparer les richesses des pays environnant le Hedjaz, à travers les guerres d’agression qu’ils ont nommées futuhât. Les enfants de ses arch-ennemis, les Omeyyades et les ‘Abbassides se sont appropriés le pouvoir politique, ont réorienté les principes sur lesquels reposait l’action du Prophète/guide de Médine pour légitimer l’absolutisme, ont fait appel à des classes successives de pseudo « ulémas » pour changer la signification des mots et des formules coraniques, ont réduit à l’oppositions clandestine et violente, au sectarisme et à « l’hérésie » toute personne ayant une compréhension différente de l’évolution du monde, ont bloqué toute évolution intellectuelle de la société au nom du respect des pratiques, réelles ou supposées, des « pieux ancêtres », ont dévalorisé toute vie humaine, ont dénué toute humanité à la femme, etc. Tous ces aspects sont suffisamment documentés par des penseurs musulmans contemporains, mais on leur préfère les falsificateurs salafistes, soufis, et les représentants des sectes encore vivantes. Mais heureusement que le monde occidental est là. Sous son action, et progressivement, toutes les normes mises au nom de « l’islam » par des générations de « savants » vendus à des pouvoirs tyranniques, vont nolens volens être abolies, et l’on admettra que les normes de droit contemporaines sont plus proches du Coran que les montagnes d’exégèses mensongères inventées depuis la mort du Prophète.

  13. Article intéressant ,à mon avis le mieux c’est un retour aux khalifa ,cela fut et sera ,à la fin des temps. C’est le seul moyen, pour l’islam d’être respecter ! A échelle internationale ,fih dounia Wallahalem !

    • Une autre fumisterie fabriquée et bien vendue par la pensée tyrannique des salafistes sunnites et chiites. Pour le Coran, tout être humain est le khalife de Dieu sur terre, pas seulement les pourceaux autocrates vautrés dans les harems de Baghdad, d’Istanbul ou d’ailleurs…

        • Vous êtes administratrice ou propriétaire du site ? Ou bien considérez-vous que tout le monde doit béler le même air ? Dieu merci, nous ne sommes plus au temps de ceux qui utilisaient le sabre pour tenter d’arrêter les idées.

          • A quoi voyez-vous que je m’affirme administratrice ou propriétaire du site? Vous ne savez pas lire . Effectivement nous ne sommes plus au temps de l’utilisation du sabre pour arrêter les idées mais nous sommes au temps des bombes au phosphore, du napalm et du Dime . C’est mieux? moins bien ? donnez-nous votre avis d’expert

  14. Pourquoi joindre l’islam et le monde arabe ? Joint-on l’Europe et le chistianisme ??

    S’il y a vraiment débâcle, cherchez pourquoi, au lieu de vous sentir toujours agressés. Bande de masochistes…

    Votre débâcle a commencé il y a plusieurs siècles, et vous devriez vous intéresser à autre chose que la colonisation récente, qui est une excuse facile, pour regarder ce qui a amené votre déclin.

    Les découvertes scientifiques de l’Occident ? Les invasions turques et mongoles auparavant ?

    Il y a eu un repli progressif du monde musulman, dès le 11e siècle, dû à la situation politique, la faiblesse du pouvoir, les invasions.

    La conséquence a été le repli défensif, lequel dure toujours.

    Et vous n’irez pas loin comme ça.

    • “Joint-on l’Europe et le chistianisme? ” Non seulement les Européens affirment cette proximité à cor et à cris mais même la France laïque le revendique . Et qui le crie le plus fort ? des gens comme Sarkozy, Zemmour, Finkielkraut, Leroy et autre Cohen , tous ces gens qui veulent purifier l’Europe des musulmans pour digérer la Palestine en toute tranquillité.
      Et ce sont les mêmes qui ont décidé depuis la création de l’état voyou d’Israël de briser le monde Arabo-musulman en ethnies et en groupe religieux pour mieux le contrôler . Ils n’ont de cesse que de convaincre les musulmans que leur croix est le monde arabe et les Arabes que l’Islam est sa plaie. Ils ont failli réussir en utilisant l’arme fatale du Wahabisme qui a montré pendant deux décennies un visage tellement hideux à l’antipode de ce que nous sommes: Un monde pacifique, divers, fraternel, tolérant, que certains d’entre nous, en voyant tant d’actes de barbarie faits en notre nom, ont pu douter de l’excellence de notre religion . Heureusement que nos frères Iraniens n’ont pas cédé à l’idiotie de certains dirigeants Arabes manipulés et les ont attaqué d’une façon ignominieuse et ont gardé une attitude digne qui leur vaut aujourd’hui tous les éloges pour avoir su être les gardiens vigilants de nos croyances et de notre tradition. Non, il n’y a pas de débâcle du monde arabe mais une résurrection qui aura raison du régime félon et vendu au sionisme des saouds , oui le monde musulman retrouvera son unité lorsque ses ennemis , ceux de l’intérieur et ceux de l’extérieur seront démasqués et mis hors d’état de nuire. Déjà la Syrie, l’honneur des Arabes, y a contribué grandement. Que le président Bachar EL Assad, le peuple Syrien et sa valeureuse armée Arabe en soient remerciés.

      • @Nanita

        “Cohen”? Quel Cohen? Léonard Cohen? Albert Cohen? Vous ne seriez pas un brin antisémite?
        A part ça, bravo pour votre apologie du boucher Assad, “et sa valeureuse armée”, qui me rappelle vos louanges au triste Erdogan, un autre tortionnaire, donc, propre à susciter votre admiration inconditionnelle.
        Je suppose que vous priez aussi Kim Jong Un, tous les soirs, avant de vous coucher, de ramener la paix sur Terre?
        Bref, je ne sais pas si la Syrie est l’honneur des arabes, mais, si tel est le cas, ça fait rêver. Pas autant que la Shoah, bien sûr, mais presque.

        • ” boucher Assad “.
          L’abus de BFM, LCI, TFI etc…vous fera mourir idiot. Faites comme moi, jetez votre télé, ses grosses ficelles et ses manipulations et informez vous sur le Net en écoutant tous les sons de cloche.

        • D’abord je suis sémite et bien plus qu’un Cohen passé par la Kazarie.
          Ensuite je fais l’apologie de qui je veux et en l’occurrence il s’agit d’un président élu démocratiquement par son peuple. S’il vous plait de l’affubler du nom de boucher sans avoir pu vérifier par vous même qu’il a réellement officié dans une boucherie c’est votre problème.
          Je trouve plus que curieux de votre part de ne pas considérer qu’une armée qui nous a débarrassé du terrorisme le plus barbare ne soit pas considérée comme valeureuse !! Vous auriez avoir plus d’attentats en France une fois les défenses syriennes qui retenaient ces hordes soient tombées? A moins que d’accord avec les hypocrites occidentaux qui font semblant de se battre contre le terrorisme de l’Occident mais chouchoute celui modéré de l’Orient . Si Monsieur Kim Jong Un qui est à la tête d’un pays de la dimension d’un mouchoir de poche ne peut pas nous garantir la paix au moins il n’agresse personne, il n’a pas ciblé des mariées afghanes avec des drones, il n’a saccagé aucun pays , il n’a pas tué avec des armes françaises et anglaise 55 enfants yéménites dont le sang à l’heure où j’écris n’a pas encore séché ! Votre dérision, votre ironie, votre façon de croire que votre esprit de moquerie n’est à nul autre pareil , votre suffisance me font gerber!!

          • Vous savez très bien ce que signifie “antisémite”. Il s’agit de la haine des juifs, qui est chez vous obsessionnelle, au point que pas un de vos posts n’échappe à une allusion de ce type.
            A part ça, je trouve étrange que vous louiez Assad pour sa lutte contre Daech et Al Qaida, deux organisations assistées par votre grand ami Erdogan. Ceci dit, avec vous, on n’est plus à une incohérence près.
            Enfin, le terme de “boucher” se justifie pleinement à l’aune des massacres commis par Assad, sans parler de la torture en prison, ou des opérations de nettoyage ethnique. Je m’en fous un peu, mais il faut appeler les choses par leur nom.
            Libre à vous de nier les évidences, et même de soutenir que la Terre est plate comme l’ami Mak. Dans un cas comme dans l’autre, ça n’abuse pas grand monde.
            Maintenant, quand votre propos est sensé, je suis capable de vous suivre. Pex, les exactions saoudiennes et américaines, voire françaises au Yémen sont en effet inadmissibles. Le Canard évoque des crimes de guerre, avec la perspective d’une famine généralisée à brève échéance, à laquelle s’additionne une épidémie de choléra. Aurais-je tenté de nier ces évidences? Dans quel but?
            Enfin Kim Jong Un est sans doute ce qui se rapproche le plus du personnage d’UBU dans le monde réel. C’est la raison pour laquelle j’ai supposé que vous deviez l’apprécier.
            Par contre, vous ne semblez pas aimer Trump et Nettanyaou. Je me demande bien pourquoi. Ce sont pourtant des monstres?

          • @patrice c’est ainsi que de supposition en supposition on écrit n’importe quoi ! Que savez vous de ma vie? et si je vous disais qu’un membre de ma famille très proche est juif ? Et si contrairement à vos allégations j’affirmais sans être contredite que je ne vise que les sionistes et jamais les Juifs précisément à cause de cette proximité? S’agissant d’Erdogan qui est président et a charge d’un pays et d’un peuple c’est précisément ce que je lui reproche : d’avoir prêté la main aux wahabo-sionistes contre son frère Bachar El Assad . Le plus pitoyable c’est votre reprise des mensonges et des manipulations de vos dirigeants qui s’illustrent par leur crimes, en Libye , au Yémen en Afrique mais vous faites comme si votre pays était un parangon de vertu qui vous permet de vous poser en donneur de leçons. Dire que Kim Jung Un se rapproche du personnage d’Ubu c’est encore une marque de votre arrogance d’Européen: Celui qui ne vous ressemble pas est nécessairement objet de dérision. Pour ce qui est de Netanyahou et Trump revoyez votre phrase elle est bancale.

          • @Nanita

            Vous écrivez: ” Le plus pitoyable c’est votre reprise des mensonges et des manipulations de vos dirigeants qui s’illustrent par leur crimes, en Libye , au Yémen en Afrique mais vous faites comme si votre pays était un parangon de vertu qui vous permet de vous poser en donneur de leçons. ”

            Dans la réalité, j’ai écrit: ” Pex, les exactions saoudiennes et américaines, voire françaises au Yémen sont en effet inadmissibles. Le Canard évoque des crimes de guerre, avec la perspective d’une famine généralisée à brève échéance, à laquelle s’additionne une épidémie de choléra. Aurais-je tenté de nier ces évidences? Dans quel but?”

            Laissez-moi au moins libre d’exprimer mes propres opinions. Perso, je ne vous fais dire que ce que vous avez réellement dit. Pex, vous faites l’apologie d’Erdogan et de Bachar, alors que je critique ces deux personnes, mais aussi Trump, Nettanyaou, et même la politique française en Syrie, en Irak, en Libye, et Même au Mali.
            A noter aussi le fait que je juge n’intervention française en Syrie prodigieusement inutile, puisqu’elle vise à remplacer Daech par Al Qaida. Ca ne dérangera guère Erdogan, qui soutient les deux.
            J’ai, à l’époque, critiqué violemment” notre” intervention en Libye, qui n’a amené que le chaos dans un pays jadis prospère.
            Voila ce qui nous sépare: L’objectivité. le seul camp que je défends est celui des droits de l’homme, les vrais, pas ceux du Qatar ou des USA.
            C’est au nom de ces valeurs de pur bon sens que je vais jusqu’à suggérer la libération conditionnelle de Tarik Ramadan, bien qu’il ait été le penseur d’une organisation que je compare souvent au FN, tant les “FM” ont de convictions en commun avec l’extrême droite occidentale.
            Comprenez que je suis juste cohérent. Vous, les droits de l’homme, c’est comme pour Bush: C’est quand ça vous arrange.
            Enfin, si j’évoque à votre propos un antisémitisme évident, c’est surtout au motif que ce thème revient dans presque tous vos posts. A ce propos, je repose la question: Pourquoi “Cohen”?
            Il n’empêche que Nettanyaou ne vaut pas mieux qu’Erdogan. ….Et que la population israélienne dérive de plus en plus vers l’extrême droite. Dans le même temps, les juifs français sont les premiers à s’en plaindre, ne serait-ce qu’à cause des représailles.
            C’est facile d’être objectif. Il suffit de dire la vérité. Nier les évidences vous décrédibilise. Pex, quand vous trouvez des circonstances atténuantes à Kim Jong Un, au seul motif qu’il est l’ennemi des USA.
            Staline était l’ennemi juré de Hitler. Mais c’était aussi un monstre. Et alors? Ca excuserait l’un ou l’autre? Tous les camps de concentration se ressemblent, de même que les centres de torture, qu’ils soient turcs ou américains.
            Amen.

  15. Ah!!tiens, on constate des incohérences dans les programmes de la télévision algérienne par exemple.Moi,je coupe à chaque fois lorsqu’on parle de religion et pour quelle raison me direz vous? Tout simplement parce que les gens en algérie n’en ont que faire de l’islam en réalité surtout post décennie noire des années 90.Un peu de vérité à dire ne fait guère de mal,délinquance et criminalité galopantes,corruption à tout va et à tous les niveaux.En vérité, le monde de l’islam à travers le livre saint et la sunnah n’a jamais existé.Je vous renvois sur la vie des califes,on a le choix entre assassinats,abdications ou destitutions tout un programme!Le wahhabisme n’existait pas du temps de la bataille de siffin et que dire de la bataille du chameau qui a opposé la soi disant mère des croyants à ali gendre et cousin du prophète faut-il le rappeler s’il vous plaît.Je m’arrête là car la liste serait trop longue et n’oublions surtout pas le règne dans le luxe et la violence des mu’awiya père et fils un modèle du genre et on se demande aujourd’hui pourquoi les pays dit arabo musulmans sont dirigés par des dictateurs.On nous bassine avec la modestie alors qu’il n’y a pas plus matérialistes que les pseudo musulmans et on doit ça encore une fois au grand compagnon mu’awiya.En europe, il n’y a plus de frontières c’est un fait mais certains pays veulent les rétablir à cause de qui à votre avis? En revanche, dans les pseudos pays dit musulmans,il faut un visa pour se rendre dans un soi disant pays frère,n’est-ce pas vrai!!il n’y a pas de fraternité entre nous et encore moins d’unité et après on se plaint des commentaires postés par leroy.Aucun musulman vivant en europe laisserait sa place pour aller vivre dans un idyllique pays musulman inexistant en réalité alors assez d’hypocrisie.J’ai assisté à des cours dans les mosquées,j’ai vu,j’ai compris. Depuis, je n’y vais plus, tout est dans la théorie, la pratique n’existe pas et puis prier au côté de pères dont les enfants sont des trafiquants de drogue voire même des criminels c’est pas pour moi désolé.Les rappels à la grande prière du vendredi n’y font rien pourtant ils ont pour objectifs d’améliorer notre comportement non? de la part d’un musulman qui a été trompé et qui désormais a pris ses distances

    • Salut l’ami,

      Rare sont ceux qui ouvrent les yeux. Pourtant y’a juste à lire « notre » histoire pour comprendre la supercherie. L’islam politique qu’on nous a vendu est un leurre, et quand on rappelle certains faits tirés directement des sources islamiques, la plupart jouent la carte de l’autruche ou du déni.
      La triste réalité c’est que dès la mort du prophète les compagnons se sont déchirés pour la succession, on nous a vendu un pseudo idjma3 (consensus) des compagnons sur la désignation du calife. Ensuite c’est la dictature et le despotisme tout au long des règnes Omeyade et Abasside. A quand les musulmans oseront affronter leur histoire ? Le déni n’a jamais fait avancer les consciences.

      Et aujourd’hui on a des islamistes qui ont fui leur pays d’origine et de misère pour venir precher l’islamisme en occident. Mais je vous le dis : si demain l’occident s’islamise alors ces mêmes islamistes chercheront à fuir vers de l’herbe plus verte.

      Un musulman qui a aussi pris ses distances

      • Pour vous débarrasser une bonne fois pour toutes de cette religion toute en faux semblants, en mensonges et en crétinerie avec laquelle vous avez pris vos distances peut-être qu’il vaut mieux prendre vos distances aussi avec les musulmans et cesser de venir sur ce site qui vous rappellera toujours douloureusement que vous avez été trompé durant de longues années. Et puis cessez même de vous désigner sous le nom de musulman , vous n’en serez que plus libre et plus heureux. Ne le prenez pas mal mais c’est un simple conseil .

        • Nanita, mauvais présage à cette époque tant idéalisée : sur les quatre premiers califes, trois sont morts assassinés.
          Ensuite s’établit la dictature des Omeyades.
          Puis celle des Abassides qui massacrent les Omeyades.
          Puis finalement celle des sultans turcs qui soumettent les Arabes.

          Quel monde, Nanita ! Il ne vaut guère mieux que le nôtre, malgré votre religion.

          • Parce que le monde est peuplés d’humains et que l’humanité est la même sous tous les cieux ! C’est vous qui vous proclamez “Elus” pour commettre vos turpitudes en toute impunité!

      • @Foulan

        Le monde musulman a connu des hauts et des bas (Islam des Lumières, Empire Ottoman, pour les hauts), et la régression littéraliste actuelle a été plus qu’encouragée par la colonisation, qui l’a déclenchée, puis le néo-colonialisme; qui l’a encouragée et exploitée à son profit. A preuve, l’alliance entre USA et Wahhabites, qui pèse lourdement et très négativement sur le monde musulman.
        Notez au passage l’identité des alliés des EU: Pakistan, Turquie, Arabie Saoudite. Notez aussi le fait que, même en France, on a aidé les salafistes à se développer, peut être en espérant qu’ils feraient la police dans les banlieues.
        Toutes les mesures prises par Sarkozy, pour organiser l’Islam de France, ont abouti à la mainmise des FM sur les institutions musulmanes. Si l’on y ajoute une politique de ségrégation, instaurée dès les débuts de l’immigration, on comprend mieux la genèse d’un communautarisme radicalisé, qui a plus que favorisé le djihadisme.
        Accessoirement qui s’oppose; y compris chez les islamophobes, aux ventes d’armes aux Wahhabites, ou à la mainmise de ces derniers sur l’économie française? Même l’emblématique PSG, soutenu par des supporters fachos, est en réalité un club qatari.

        On prétend lutter contre le terrorisme, mais on reçoit en grande pompe ses sponsors Erdogan et MBS.
        Il est vrai que le fondamentalisme progresse en France, mais à cause de qui? Sarkozy, Hollande, et Macron y ont contribué, en invitant le loup à entrer dans la bergerie.
        Quand on signe des accords secrets (ou pas) avec Al Qaida, il ne faut pas trop s’étonner des attentats de Charlie, et du Bataclan, pilotés par cette organisation.

        Enfin, on attend toujours un plan banlieues cohérent et efficace, qui mettrait fin à la ghettoïsation de certains quartiers. Car le fanatisme religieux se nourrit aussi de la misère. Notez aussi que les pauvres des cités virent salafistes quand ils sont musulmans, et fachos quand ils sont athées ou chrétiens. Quelle différence?

      • @foulan
        je partage assez bien votre façon de voire les choses.
        Originellement, les sagesses anciennes, qui ont porté l’islam depuis sa naissance, étaient incontestablement, humanistes et spirituelles.
        Les bases fondamentales, reposaient sur un idéal d’Amour et de Paix.
        La période était violente, et le Prophète vivait dans son époque.
        Un visionnaire porteur d’un idéal pacifique, certes, mais également un guerrier qui du combattre les armes à la mains, ses opposants.
        en se montrant impitoyable avec ses ennemis (décapitation de plusieurs centaines de juifs appartenant à une tribu qui l’avait trahi) il a adressé un message qui par son exemple, ne pouvait conduire à la mansuétude et la modération me semble-t-il.
        Mais sans doute estimait-il dans son époque, que cette attitude était de nature à garantir sa survie.
        La période qui va suivre, juste après sa mort, sera d’une violence totale.
        en deux batailles (celle du chameau, et celle de Siffin, ) c’est 18000 plus 40000 combattants qui périront d’après les historiens.
        près de soixante mille morts, dès la naissance d’une religion, qui se voulait porteuse de Paix et d’Amour, c’est assez impressionnant quand même non ?
        Ce contexte de violence, accompagnant la naissance d’une religion n’est pas propre à l’Islam.
        Après avoir fait main basse sur les sagesses anciennes, contenues dans le christianisme dit primitif, les catholiques, ont fait bien pire, pour ne citer qu’eux.
        L’histoire retiendra que pour asseoir leur domination (les cathos), ils n’auront pas hésiter à commettre les pires génocides, écrivant en lettres de sang, un parcours totalement scandaleux.
        En occident, au 21ème siècle, l’ex religion dominante, subit un grave désaveux.
        son passé et son présent l’accablent.
        Les églises se vident, et la jeunesse, n’adhère plus aux archaïsmes sociétaux véhiculés par le pouvoir religieux.
        Allez expliquer à un jeune, que le meilleur moyen de combattre le sida, c’est la fidélité ou l’abstinence, et vous verrez ce qu’il vous répondra !
        Le problème est le même, en ce qui concerne l’Islam, dont une partie des adeptes, ont les yeux tournés vers le siècle du Prophète, et par conséquent, entrent dans le 21ème siècle, en marche arrière, et une autre partie qui souhaite adapter leur parcours spirituel aux réalités de l’époque dans laquelle ils vivent.
        D’où bien sur la violence des oppositions, internes ou externes, à l’image de ce que l’humanité a toujours connu, lorsque s’affrontent un monde ancien et un monde nouveau.
        On ne peut réécrire l’histoire c’est évident.
        mais néanmoins je me pose toujours la question de savoir, ce qu’il serait advenu de cette religion (l’islam) si dans son berceau ancestral (la péninsule Arabique) il n’y avait pas eu le pétrole.
        Cette réalité matérielle a sensiblement faussé la donne me semble-t-il, et par là même influencé assez largement les évolutions de cette religion.
        c’est mon ressenti bien évidemment, et d’autres plus éclairés , porteront sans doute la réflexion un peu plus loin sur cette question.
        cordialement

  16. Vous avez beau dire, la civilisation musulmane est divisée, en retard, et ne contribue pas à l’essort économique du monde. C’est la guerre un peu partout. Et à part quant le pétrole sort provisoirement de terre, quel sera votre avenir ?

    Le défaut de votre civilisation, c’est qu’elle ne se remet pas en question.
    L’islam étant “révélé” par Allah lui interdit toute évolution des sociétés qu’il domine. Ce qui , face à la réalité, crée de la frustration, de là de l’islamisme, donc du terrorisme, vu l’impossibilité de redevenir important…

    Je pense que le monde arabe devrait réaliser qu’il n’appartient pas à l’islam, mais qu’il a été conquis par des bédouins qui se servaient de la religion, pour mieux dominer. Les Espagnols l’ont fait en Amérique du Sud en répandant le christianisme.

    Quand on est drogué par la religion, c’est difficile de s’en sortir. Mais les colonisés ne sont pas obligés de s’identifier à leurs colonisateurs de la péninsule arabique.

  17. Quelques remarques…
    – La religion ne me semble pas incompatible avec la réussite économique, comme en atteste l’exemple de l’Amérique, un pays où on découvre 46% de créationnistes.
    – En revanche, la religion favorise la persistance des inégalités, comme en atteste aussi le cas des USA. Disons que les religieux sont majoritairement de droite, et qu’ils soutiennent les nantis en manipulant les pauvres. Je ne critique pas, puisque c’est là la fonction des religions.
    – Dans le cas des pays musulmans, leur stagnation économique est sans doute due en principal aux manipulations de l’occident. Les pays musulmans émergents, comme l’Irak et la Libye, ou, maintenant, l’Iran, ont littéralement été assassinés par les occidentaux. Nombre d’autres ont été maintenus dans la précarité avec la complicité de leurs dirigeants, achetés par les occidentaux. Mais il va sans dire que les religieux ont été complices de ces trahisons.
    – La disparition de l’URSS, qui établissait un contre pouvoir à la domination américaine, a été lourde de conséquences au demeurant funestes pour les pays d’Afrique du Nord.
    – On oppose trop souvent, à tort, les “démocrates américains”, et “les fanatiques islamistes”, sans prendre en compte la réalité, celle de l’alliance de fait entre USA, Wahhabites, et Israéliens. C’est d’ailleurs cette union sacrée qui est à l’origine de toutes les guerres qui ont ruiné nombre de pays d’Afrique du Nord, et déstabilisé les autres.
    – Il ne m’a jamais traversé l’esprit que Bush ait pu chercher à “imposer la démocratie” en Irak ou en Afghanistan. Ca n’est pas parce qu’il l’a prétendu que tel est le cas.
    – Enfin, éradiquer l’Islam radical ne suffira pas à sortir de l’ornière les pays d’Afrique du Nord. Ce qui fait défaut dans ces pays, c’est surtout l’aspiration à l’indépendance, qui a disparu, et des forces de gauche, qui ont existé jadis, mais se sont décrédibilisées en imposant des dictatures militaires. Ceci dit, il est évident que l’influence des religieux aggrave encore la situation.
    – L’exemple de la Tunisie résume assez bien l’étendue du problème. Un dictateur jadis de gauche, Ben Ali, a définitivement décrédibilisé les aspirations socialistes, malgré quelques succès économiques. L’alternance post-révolutionnaire s’est constituée à partir de libéraux démocrates et plutôt de droite, alliés à des intégristes issus des FM. Résultat: Un double bide, économique, et sociétal. En prime, la montée du terrorisme, et le sauve qui peut des touristes.
    – La porte de sortie est donc bloquée du fait de la disparition de la gauche, du fait de la pression occidentale, et du fait des exactions des religieux fanatiques. Quand les pauvres votent pour leurs exploiteurs, il ne faut pas espérer de miracles. Ben Ali constituait peut être un moindre mal, en dépit de sa malhonnêteté et de son autoritarisme. … Enfin, comparé à ce qui a suivi. Dommage.

    • “Dans le cas des pays musulmans, leur stagnation économique est sans doute due en principal aux manipulations de l’occident”

      Ah non merde, je vous croyais intelligent.
      Le déclin du monde musulman commence il y a des siècles. A une époque où, militairement, il nous menaçait encore. Et où l’empire turc, qui représentait l’empire musulman à cette époque, ne s’intéressait pas au progrès technique et comptait plus sur l’utilisation de la main d’oeuvre servile.

      Les “grandes découvertes” datent du 16e siècle. C’est là que le monde musulman se fait doubler par les Européens.

      • @Leroy

        L’Empire Ottoman ne s’est effondré qu’au début du XXème siècle. Auparavant, il luttait à égalité avec l’occident chrétien. Inutile de rappeler le haut degré de civilisation de cette entité, ouverte aux sciences, aux arts, et à la philosophie. Notez aussi le fait que cet Empire prônait la laïcité, et accueillait les juifs sans les persécuter.
        En Afrique du Nord, la colonisation a systématiquement gommé toute trace d’une culture ancestrale, et c’est bien dommage, s’agissant de l’un des berceaux de la Civilisation.
        On a été jusqu’à réécrire l’histoire, en niant, au XIXème siècle, le rôle prépondérant joué par les culture musulmane dans le déclenchement de La Renaissance. Saviez-vous que même les écrits du cinquième siècle grec avaient été préservés en Afrique du nord, tandis que nous avions tout benné? Mais il n’était pas question de reconnaître le travail des colonisés, forcément inférieurs et incultes, puisqu’on allait là bas pour les civiliser. En fait, même le terme de “Renaissance” a été créé au XIXème. Il s’agissait surtout de nier toute importation culturelle en provenance du Maghreb. On renouait juste avec nos racines.
        Enfin, le Moyen Age fut sans doute moins nul que ce qu’on décrit, et la période qui a suivi moins révolutionnaire que ce qu’on imagine. Le grand bond en avant date du XIXème siècle. Pas de chance, c’est aussi l’époque coloniale. Ce sont des guerres qui ont anéanti la culture du Maghreb.
        On a aussi détruit la Chine et l’Inde. Mais rien n’est joué. Gare au retour de manivelle. Toutes les civilisations finissent par périr, mais il arrive qu’elles rebondissent. L’avenir n’est pas écrit.

        • Bernard Lewis disait quelque chose comme : “le monde arabo-musulman est le seul à avoir connu ses “Lumières” avant son Moyen-Age”. Les causes du déclin sont très anciennes.

          Quant aux Turcs, le dernier siège de Vienne date de 1683, après ils entrent en décadence, qui est bien antérieure au 19e siècle.
          La colonisation ne commence qu’au 19e siècle. On ne peut pas lui mettre sur le dos le déclin du monde musulman autour de la Méditerranée, bien antérieur.
          Mais c’est un excuse bien tentante pour les musulmans et aussi les masochistes de chez nous.

          https://protestinfo.ch/200211071543/1543-bernard-lewis-analyse-le-declin-de-lislam.html

          • L’Islam des Lumières a culminé au XIIIème, soit en plein moyen âge européen. Mais il a quand même nourri la Renaissance, 4 siècles plus tard.
            S’agissant de l’Empire Ottoman, il a dominé une partie du monde jusqu’au XIX ème. Sa déconfiture est passablement récente.
            Quant à la thèse de votre idole, elle semble faire l’impasse sur le machisme européen, qui n’a commencé à régresser qu’au XXème siècle. C’est De Gaulle qui a accordé le droit de vote aux femmes après la guerre, ainsi que celui d’ouvrir un compte en banque. Ce genre de détail permet de relativiser le modernisme des occidentaux.
            S’agissant de la régression culturelle des populations musulmanes au XIX ème, difficile de ne pas faire le lien avec la colonisation. En revanche, difficile d’en rendre l’Islam responsable, puisque cette religion avait perdu son pouvoir d’influence.
            Je ne défends pas le fanatisme religieux, mais je cherche à en analyser les causes. En l’occurrence, inégalités, et néo colonialisme me semblent constituer de bons candidats. Voyez le rôle joué par l’Arabie Saoudite, alliée des américains, et même des israéliens depuis quelques années, ou plus, d’ailleurs. Observez aussi le comportement de “nos” troupes envers Al Qaida. Interrogez-vous au sujet de nos alliés musulmans, à savoir le Pakistan, l’Arabie, et la Turquie.
            A ce propos, on joue un jeu dangereux, ce qui prouve qu’on a la mémoire courte. Ben Laden était quand même une émanation de la CIA. Ca me fait penser aux gens qui nourrissent un Pitt Bull, et finissent par se faire bouffer. Ou à ceux qui vendent des Rafale aux Wahhabites. Perso, si j’avais un voisin fou, je ne lui vendrais pas mon fusil. Ceci dit, je n’en n’ai pas. C’était juste une métaphore.

          • Bernard Lewis le tordu intégral est la référence de Leroy ! On comprend mieux pourquoi l’idée fixe de la décadence des Arabes l’habite! La Syrie est le premier démenti cinglant apporté à la théorie de votre mentor : Il n’y aura pas de choc des civilisations et votre protégé Israël pour lequel toute cette histoire a été fomentée finira en lambeaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La cour d’appel de Paris a confirmé mercredi le maintien de Tariq Ramadan en détention provisoire

Revenir vers le Miséricordieux