in

Les nouveaux convertis: un documentaire sur les musulmans qui ont embrassé la religion chrétienne

Ce documentaire s’intéresse aux musulmans qui ont embrassé la religion chrétienne. Le sujet est certainement à manier avec précaution, notamment concernant le choix des intervenants. Alors que les Eglises semblent se vider chaque année un peu plus, les prêtres voient arriver de nouveaux fidèles inattendus. En France, ils sont plusieurs centaines, chaque année, à quitter l’Islam pour rejoindre la religion chrétienne.

Ces nouveaux convertis payent parfois cher leur choix, confrontés au rejet de leur famille et de leur communauté. Qui sont ces hommes et ces femmes qui choisissent de vivre leur foi, parfois secrètement, au détriment d’une vie quotidienne paisible et épanouie ? Quelles sont leurs motivations ? Comment ce choix s’est-il imposé ?

Comment sont-ils accueillis par les Chrétiens ? Pour dépasser le constat et appréhender l’aspect sociologique du sujet, ce film part à la rencontre de ceux qui ont choisi d’emprunter ce difficile chemin, mais aussi des témoins et acteurs de leur parcours du combattant : proches et familles de convertis, imams, prêtres… Plus qu’un simple choix culturel et religieux, cette conversion entraîne un renoncement, qu’il faut savoir gérer pour embrasser et vivre pleinement une nouvelle religion choisie. Une production KTO/Viva productions 2019 – Réalisé par Olivier Vaillant et Cecylia Rançon (auteur).

Voici les dates de diffusion sur la chaîne de KTO:

Publicité
Publicité
  • 14 février  22h25
  • 18 février 9H30
  • 20 février 14H35
  • 24 février 14H30
  • 28 février 7H50

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Je suis heureusement surpris de trouver un signalement de cette enquête sur oumma.com.
    Cela dénote une volonté d’ouverture et de réflexion qu’il faut saluer.

    En réalité ce phénomène n’est que la partie visible d’un phénomène plus discret : plus nombreux qu’on ne le sait sont les musulmans qui ont des questions sur le christianisme.

    Je crois que le plus important à ce sujet, c’est de ne pas entrer dans un discours sur la trahison, ou le débauchage.

    Si la religion, c’est ce qui nous relie chacun à Dieu (transcendance/verticalité) et non ce qui fait une simple solidarité humaine de communauté sociale (horizontalité – dimension ethnique et culturelle), alors il faut laisser à chacun le soin de répondre comme il l’entend à l’appel de Dieu, en toute liberté de conscience. Le fait que l’Islam en Europe se trouve dans une situation où il n’est pas hégémonique, mais pas non plus menacé de disparaître, loin de là, devrait aider à une certaine “détente” dans l’approche réciproque des confessions religieuses. Je trouve que l’iman d’Evry qui parle dans le film est vraiment exemplaire de ce point de vue.

    L’une des difficultés que nous avons en France vient du fait que les communautés musulmanes sont principalement issues de pays du Maghreb dans lesquels on a perdu l’habitude de pluralisme religieux (après le départ des juifs et des chrétiens principalement européens pour ces derniers). C’est complètement différent de ce qu’on trouve au Proche-Orient où il existe des communautés chrétiennes plus anciennes d’ailleurs que les communautés musulmanes.

    Il est très important que les musulmans, en France, prennent conscience de ce pluralisme difficile à percevoir car les chrétiens sont aujourd’hui minoritaires dans une population devenue agnostique pour une bonne part.

    Bravo à Oumma d’avoir eu cette initiative que je crois sage et utile. KTO, d’ailleurs, ne donne vraiment pas dans la polémique sur ce sujet délicat. Et je ne pense pas que ce film puisse choquer un musulman de bonne volonté : ils sont nombreux !

  2. Didier Lestage
    Merci pour la correction littéraire.
    Je sais très bien ce que veut dire oxydant, il n y a pas que le métal qui s’oxyde, même dans l’échelle des pensées; une pensée plus oxydante qu’une autre pensée.

    Je parle de l’occident culturel, pas de l’occident géographique.

  3. Je suis musulman, j’ai regardé ces témoignages , ils sont poignants. Je pense que personne n’a le droit de les juger car personne n’a vécu leur expérience spirituel, qui manifestement c est imposés à eux. quand on voit nombreux commentaires, franchement on à du chemin à accomplir. le “fanatisme” de la pensée a encore de beaux jours devant lui. Je pense que l’on atteindra une véritable maturité lorsque le monde musulman comprendra que chaque être humain à le droit de douter, de chercher, de croire , de changer d’avis ou de ne pas croire.

    • On a le droit de douter, de chercher, de croire mais on a surtout le droit d’être intelligent et logique. Vous dites “monde musulman”, de quoi vous parlez? Il n’y a pas de monde musulman, il y a des musulmans dont l’immense majorité n’a absolument rien à avoir avec ce que vous décrivez, vous dites être musulman mais vous ne connaissez pas les musulmans.
      ON a le droit de se poser des questions sur l”état d’esprit de ces gens qui prétendent avoir été musulman mais qui changent de religion pour devenir chrétien. Dans la vie on avance, on ne recule pas.
      Si ils avaient vraiment compris ce qu’est l’islam, ils ne l’auraient jamais quitté à supposé qu’ils aient été un jour musulman.
      Le business ex musulman c’est à la mode en ce moment.
      Et bien entendu c’est une chaîne chrétienne qui a produit de reportage.
      Prenez nous pour des cons

    • Entièrement d’accord avec toi.
      La première des libertés est celle de croire ou pas.
      Etre musulman est un choix si non c’est l’esclavage religieux alors que Allah nous a crée libres et nous jugera individuellement comme des hommes responsables de nos actes.
      Chacun est libre de choisir sa voie et sa religion et on doit le respect à tout le monde.
      Le seul juge est ALLAH.
      Cordialement.

      • Merci pour ta réponse humain. Il faut faire preuve d humilité, il y a de nombreux mystères dans le vie qui sont difficile a expliquer ; la foi , l’orientation sexuel, notre humanité ou pas…c est du fanatisme que de vouloir faire abstraction de ce qui ne sont pas conforme à nos yeux, en ignorant leur existence, et il y en a beaucoup chez nous.

    • Djeser, votre parole est inspirée et juste .

      J’ajouterai : il faut laisser chaque homme écouter la voix de Dieu dont l’Esprit souffle où Il veut…

  4. Dans pour être musulman nous avons l’obligation de reconnaître Moise , Jesus et Mahomet .Rien d’anormal vu le comportement du Wahhabisme jamais je mettrai les pieds à la Mecque ,75 milliards de Dollars de rentrer d’argent pour aller les placer au USA + Israël.
    Après chacun est libre de choisir sa route !

    Kamel

  5. @water water. Vos critères ont quelle réalité quand l’apostasie peut être condamnée par la peine capitale sous forme de fatwas le cas échéant ? Vous parlez d’un islam de papier. Dans le christianisme aujourd’hui, on ne tue pas des chrétiens qui se convertissent à l’Islam. Au final, il est toujours plus judicieux de juger l’arbre à ses fruits.

    • Certes le christianisme ne tue pas les convertis qui s’en vont voir ailleurs, mais l’idolâtrie de Jésus est un péché mortel qui conduit vos fidèles à la voie de l’enfer.

      Je ne suis pas sûr qu’ils seront reconnaissants les pauvres gens qui devront goûter au châtiment éternel.

  6. Parler de conversion au christianisme ne veut pas dire grand chose. Le problème de ces conversions vient surtout du fait qu’elles se font au profit du néo-évangélisme, charismatique, sectaire, guerrier, individualiste, importé des USA. Le christianisme de Bush et des porteurs du clash de civilisations. Un christianisme à toutes les traditions des Eglises chrétienne traditionnelles. En fait, le wahhabisme n’est que le volet islamique du courant religieux néo-protestant anglo-saxon comme l’est le sionisme pour le judaïsme. En passant de la répulsion pour l’islam sectaire et terroriste o l’adhésion au christianisme sectaire et guerrier, on passe de Charybe en Scilla et les Occidentaux qui se réjouissent de ces conversions devraient d’abord pleurer l’affaiblissement constant des courants chrétiens enracinés dans l’histoire pour lesquels le néo-évangélisme ne se veut que le dernier clou implanté dans le cercueil. Les chrétiens, comme les musulmans ou les israélites, ne doivent pas se tromper d’ennemis et affronter avant tout le ver qui est dans leur fruit. Dans le pays de Saint Augustin, l’Algérie, on devrait aussi mener une campagne d’éclaircissement sur cette forme de « christianisme » hors sol, car ce qui se passe chez les convertis ‘est plus une adhésion au modèle de religiosité néo-païenne made in USA qu’un retour aux sources berbères de l’Algérie.

    • Votre argument peut servir aussi aux conversions inverses : combien de personnes de culture chrétienne ont embrassé l’Islam le plus radical et le plus violent. On en a retrouvé pas mal de ceux-là les rangs de djihadistes en Syrie et en Irak. A un degré moindre on peut remarquer ces filles qui se convertissent à un islam et qui se retrouvent assez systématiquement habillées comme à Ryad.
      Il existe un tendance forte chez ceux qui passent d’une religion à une autre, mais en se radicalisant.
      Mais puis, soyons objectifs, autant il existe un islam dévoyé violent et terroriste, autant les adeptes évangélistes ne sont ni violents ni terroristes, même s’ils sont assez radicaux. Et à part des actes de terrorisme de racistes néo-nazis au dernier degré (Norvège, Australie, USA), il n’y pas eu d’attentats au nom de la chrétienté.

      • Indéniablement il y a des convertis qui épousent une forme de radicalité portés qu’ils sont dans leur élan mais ils sont minoritaires et souvent ils évoluent car ils se rendent compte que c’est une course de fond et non un sprint. Malheureusement ce sont ceux qui font parler d’eux et non pas la majorité silencieuse…Quant aux chrétiens évangélistes ils sont à l’origine de massacres énorme (Daesh sont des petits joueurs à côté) : combien de morts en Irak (femmes, enfants,…) tombés sous les guerres successives de la fratrie Bush (le jeu en valait la chandelle selon Madeleine Albright…) et a cause des différents embargos ? La liste est longue, et on est plus dans la politique que dans le religieux me direz-vous mais cela est valable dans les 2 cas et d’ailleurs ne sont-ils pas alliés les uns des autres (wahabites/Daesh et neocon évangélistes) ?

        • Vous ne pouvez pas mettre les choses sur le même plan, ce ne serait pas honnête. Les massacres (je reprends votre vocabulaire) dont vous parlez ne sont pas imputables à la religion de ceux qui les ont commis, mais à des états et pour des raisons politiques (aussi discutables soient-elles), alors que les massacres perpétrés par les islamistes le sont officiellement au nom de leur religion, ou plus exactement au nom de leur interprétation de leur religion.

          • On est d’accord, un Etat musulman est plus pacifique et paisible q’un Etat chrétien. 95% des guerres et des massacres sont le fruit du judéo-christianisme. À ce titre, ceux qui tuent le plus de musulmans et de chrétiens sont surtout des chrétiens voire des juifs (Palestine, Syrie, Lybie, Irak, vietnam etc). Ainsi, ceux qui embrassent le christianisme le font plus par opportunisme alors que ceux qui embrassent l’islam le font par conviction et choix réfléchi. Ceux qui ne réfléchissent pas ou n’aiment pas réfélchir préfère généralement le christianisme et son prêt-à-spiritualiser.
            D’ailleurs, l’idéologie de daesh a du adopter une idéologie proche du judéo-christianisme pour plaire aux violents qui veulent en découdre et les téléguider via un clergé militariste violent et constitué à l’aide d’une énorme logistique des USA. Sûr qu’un message de paix ne leur aurait pas convenu à ces criminels tout autant qu’une énorme expérience en croisades (faites par des criminels) fait que le christianisme est quand même le grand spécialiste de ce genre de tartufferie.

          • @Kalim

            Votre description des choses est pour le moins partiale et partisane, mais soit, c’est ce que vous pensez.

            Toutefois, quand vous dites “Ceux qui ne réfléchissent pas ou n’aiment pas réfléchir préfère(nt) généralement le christianisme et son prêt-à-spiritualiser”, vous dépassez les bornes Je suis navré d’avoir à vous dire que vos propos sont d’un sectarisme aveugle. Je n’ai pas pour habitude de m’exprimer ainsi, tout en m’étonnant parfois des propos personnels insultants voire orduriers par absence de maîtrise de langage. Mais je rencontre beaucoup plus rarement des commentaires affichant une telle intolérance, assurée, assumée, bien écrite mais complètement infondée et fallacieuse..
            Il est totalement inutile de me répondre.

  7. je ne pense pas que le musulman a pour vocation de déterminer si untel ou autres ira au paradis ou en enfer. Notre vocation est de juste suivre le Coran et la sunna. Toutefois il n’y a aucune ambiguïté après la Thora fussent révélé, le Zabour et l’Evengile et parachevé par le Saint Coran qui sera l’unique religion accepter par Allah. Donc, je ne pense pas que les Juifs ou chrétiens ont été délaissé par Allah car la parole leur fût révélé bien avant l’islam ce que nous ne mettons pas en doute. Ceux qui apostasient, devront juste faire face à leurs choix et Allah seul est détendeur des clés du paradis et de l’enfer.

  8. Plusieurs de mes amis sont devenus chretiens la question est pourquoi,les djihadistes ont leur part de responsabilite ils ont dit qu’ils n’ont jamais prie a la mosquee de peur qu’ils se fassent sauter par un fou,bref beaucoup de contraintes dans la religion musulmane et surtout la destation des autres religions et beaucoup d’interdits,la religion chretienne prone vraiment l’amour,enfin chacun est libre de son choix…..

    • Tu avances masqué avec ton prosélytisme…
      “plusieurs de mes amis” Combien? 1? 1,5? 2 et demi?
      C’est quoi ton boulot dans la vie? Prosélyte chrétien ?

  9. Connaissaient ils l’Islam avant d’embrasser le christianisme ou se sont ils laissés manipulés par le wahhabisme des saouds et les merdias qui vont avec …là est la question….

  10. La conversion de musulmans au christianisme est un phénomène qui existe mais qui reste marginal. La conversion de chrétiens à l’Islam est une réalité beaucoup plus massive. Chacun est libre de choisir sa religion (le Coran est très clair la-dessus) : la foi est une adhésion pleine et entière du cœur et Dieu n’a besoin de personne, “retenir” des gens contre leur gré dans une religion est un non sens et contraire au Coran. La plupart des musulmans qui quittent l’Islam c’est pour rejoindre l’athéisme ou une forme d’agnosticisme. Nous (musulmans) devons nous interroger sur ce qui pousse certains (certes minoritaires) à quitter notre belle religion : un juridisme forcené qui occulte le puissant souffle spirituel de l’Islam ? Un mélange de traditions et pratiques culturelles rétrogrades qu’on assimile injustement à l’Islam ? Ou alors juste l’appel de ce bas-monde qui aura été irrésistible ? Quoi qu’il en soit à Dieu tout puissant appartient le jugement : “Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez-vous donc dans les bonnes œuvres. C’est vers Allah qu’est votre retour à tous; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez”

    • @Tarek. La conversion chrétien islam plus massive que musulman christianisme ? Ça reste à prouver. Quand bien même. Le fait que les conversions soient admises dans un cas quand elles sont condamnées comme un crime dans l’autre n’y serait sans doute pas étranger. Attendons de voir ce qui se passera quand les conversions seront complètement admises dans les sociétés musulmanes. Là on pourra comparer ce qui est comparable. Ce qui est clair c’est que le protestantisme évangélique se répand dans le monde arabe comme partout ailleurs y compris en France. Le « God’s agressive love » fait en effet école.

      • Non, Tark a raison, il y a plus de conversions chrétiens vers islam que l’inverse. Par contre les circonstances de ces conversions sont très différentes, dans un sens, c’est une démarche personnelle, dans l’autre cas, c’est souvent dû soit à une recherche de radicalité (beaucoup en France), soit par crainte en raison des “pressions” d’un d’environnement hostile et intolérant et donc dangereux .

        • @Didier. Encore faudrait-il préciser de quel endroit on parle ? De la France ? De l’Europe ? De l’Occident ? Du monde ? Car les conversions des musulmans sont souvent cachées, dans les pays musulmans certainement mais également en Occident par rapport à la famille. Par ailleurs en Occident ça serait l’athéisme qui progresserait globalement. Bref j’attends des sources pour y voir clair avant d’affirmer quoique ce soit. Je pense également qu’on sous estime le mouvement évangélique.

          • Je pense que cet échange n’est pas assez précis. Parle-t-on de conversions d’occidentaux ou de conversions de chrétiens ?

            Il est exact que des occidentaux souvent en perte de repères se convertissent à l’islam (et malheureusement souvent aussi à l’islamisme radical et violent) en croyant retrouver ainsi une “colonne vertébrale” et un sens à leur vie. Ce n’est pas toujours très bon pour l’Islam s’il s’agit de gens paumés, déséquilibrés ou délinquants qui passent du trafic de drogue à la guerre en Syrie….

            On peut aussi observer que, pour une personne privée de toute culture religieuse, et on en trouve beaucoup aujourd’hui, l’accès à l’islam peut paraître simple. Les exigences de conversion sont très simples et rapides à exécuter.

            La conversion de chrétiens à l’islam me semble nettement moins fréquente parce que la constitution théologique du christianisme est extrêmement solide.

            Il faudrait aussi nuancer en distinguant foi et religion. La foi n’a pas le même sens dans l’islam et dans le christianisme parce qu’on ne met pas non plus la même chose sous le mot “Dieu”. Dans l’Islam, Dieu est évident. Dans le christianisme, il suppose une rencontre. .

            Bref, il faut être très prudent sur cette histoire de conversion. La conversion au christianisme est un parcours tout à fait différent de la conversion à l’islam et à coup sûr beaucoup plus long…

  11. triste parcours de personnes égarées qui ont creusé la tombe de leur perdition avec leur mains.Mais Dieu ne guide que ceux qui désirent ètre guidés.Que Dieu nous guide vers le droit chemin et qu’il raffermisse notre foi.

  12. Merci Oumma pour cette ouverture qui vous honore. Très intéressant. Des parcours hors du commun. Des personnalités touchantes, visiblement sereines et en paix. Je ne savais pas que le baptême nécessitait un parcours de 2 ans, le catéchumènat. Je ne comprends toujours pas que l’apostasie ou la conversion à une autre religion puissent conduire à un tel rejet, voire à des menaces alors que visiblement un imam affirme dans cette émission que rien ne les interdit dans le coran. Je ne peux donc que souscrire à ce que dit al-ajami : islam et coran ne sont pas nécessairement une seule et même chose. Et je pense aussi comme Bidar : l’islam finit défiguré par des croyants, seulement plus bruyants que d’autres ou au final majoritaires à présent ?

    • Chaque religion a ses fondements.
      La chrétienté ne reconnait pas le libre culte, l’islam oui.

      Par contre,
      D’une part l’islam reconnait le libre choix, l’homme est un être moral doté du libre choix.

      D’autre part, sortir de l’islam, n’est pas une conversion, on embrasse pas une religion parce qu’elle nous plait, ce n’est pas un vêtement, mais parce que c’est logique, rationnel, et compatible avec le commun des mortels.

      Ces critères n’existe que dans l’islam.

      Mon fils reste libre d’adorer Jupiter, je reste aussi libre de ne plus le reconnaître.

      Dans, le coran, le prophète Noé disait , dans le déluge, mon dieu c’est mon fils (il va se noyer) et dieu lui répond, ce n’est pas ton fils.

      La loi biologique a ses limites.

      • Je suis désolé de devoir vous dire que ce que vous avancez est inexact. Vous confondez chrétienté et christianisme, la première est une “civilisation” avec son histoire, le second est une religion avec ces principes. Quant au libre choix, demandez aux réfugiés chrétiens d’Irak ou de Syrie comment a été reconnu leur libre choix. Demandez aux Coptes ou aux chrétiens d’Indonésie…
        Malheureusement, aucune religion n’est exempte ou n’a été exempte du plus parfait obscurantisme et de la plus grande intolérance. Et aujourd’hui toutes les religions ou plus exactement les religieux n’ont pas fait de la tolérance leur vertu cardinale.

        • C’est vous qui dites des choses inexactes. Je parle événement , je ne parle pas interprétation.

          Le patriarche des caldéens d’Irak avait dit, 14 siècles d’Islam ne nous ont pas déraciné de nos terre, l’oxydant nous a épar payé à travers le monde.

          Les coptes ont toujours été libres par le passé, leur problème de la langue, ce n’est pas la faute aux musulmans, il n y a qu’à voir leur prénom, il est plus grecque que copte.

          Le présent ne m’intéresse pas, il vaut rien du tout. Ce n’est pas l’islam.

          L’ennemi de l’islam reste la réalité à deux visages.

          Voici un exemple;

          Les chrétiens d’orient vivaient avec les musulmans par le passé, et quand il y a invasion chrétienne de la mer, les musulmans demandent aux chrétiens de prendre une décision, s’ils veulent se rallier à l’invasion chrétienne, ils ont le droit de partir, et s’ils veulent rester avec les musulmans, ils ont le droit de ne pas prendre partie.

          Cette tolérance n’existe que dans l’islam, et nul part ailleurs, à travers le temps et l’espace.

          cordialement.

          • Je ne vais pas arguer avec vous, nous ne serons jamais sur la même longueur d’onde.

            Point de détail, “oxydant” est un qualificatif de chimie (dérivé de “oxygène”), vous vouliez sans doute parler de l’Occident (étymologiquement : là où “tombe” le soleil). Je ne vous aurais pas convaincu, mais je vous aurais été au moins un peu utile… enfin, j’espère…

        • Oui on connaît le refrain : Islam la religion qui se répand par l’épée et la contrainte. Ce n’est pas en répétant un mensonge qu’il devient vérité. Est-ce de la malhonnêteté intellectuelle ? Vous voilez-vous la face ? Ou alors votre méconnaissance et animosité envers l’islam vous fait elle dire bêtement des choses contraire à la réalité ? Que dîtes vous des nombreux convertis partout dans le monde (Amérique latine, Europe,…), Quelle contrainte subissent-ils ? Pourquoi ne pouvez-vous pas imaginez que le choix de l’islam ne puisse être le fruit d’un vrai cheminement spirituel (c’est quasiment toujours le cas) ? Quant aux chrétiens d’Orient ils y ont vécu pendant des siècles en paix avant que vos amis évangélistes alliés aux barbares takfiris ne s’en mêle (Al Nostra fait du bon boulot en Syrie paraît-il à en croire Fabius). Pitoyable de lire de tels commentaires

  13. Toute façon le Maghreb a été chrétien, beaucoup de convertis durant la période coloniale française, c’est comme ça c’est notre histoire c’est indéniable et ça me pose aucun problème, maintenant ce qu’il faut dire c’est qu’au Maghreb les chrétiens sont respectés, nous avons plusieurs communautés chrétiennes subsahariennes, maghrébines et mêmes turco-libanaises très respectés rien avoir avec la France où l’on crache constamment contre l’islam et la religion chrétienne, une honte.
    Cdt Rachid musulman vivant en Algérie à Blida et ayant travaillé en France plusieurs années (ps jamais j’y remettrais les pieds c’est honteux comment on traite les musulmans et les immigrés, les français ont une très mauvaise image partout dans le monde ce n’est pas pour rien, ça reste mon point de vue portée par tout le monde ici).

    • Rachid, il y a eu assez peu de conversions de musulmans au christianisme durant la période de colonisation française du Maghreb. C’est en Afrique subsaharienne , que des missionnaires chrétiens ( catholiques ou évangéliques) ont massivement converti les populations animistes.
      Ce qui fait partie par contre de l’Histoire du Maghreb, c’est la période chrétienne beaucoup plus ancienne, lorsque ces régions étaient sous domination romaine, avant la diffusion de l’Islam.

      • C’est un mythe. Le Maghreb n’a jamais été chrétien. L’empire de Rome n’est jamais entièrement devenu chrétien. L’adoption de la chrétienté est tardive (vers 400) et le christianisme a mis beaucoup de temps à diffuser (les plus anciennes églises le prouvent). À ce titre, le premiet État religieux d’Europe fut islamique et ceci bien avant les Etats pontificaux qui ne furent qu’une copie des Emirats d’Europe pour les contrecarrer.

        • Faux. C’est humain qui a raison. Le christianisme s’est répandu en Afrique du Nord a minima dès le IIeme siècle comme en atteste par exemple Tertullien qui a promu la sainte trinité. Citons également Saint Augustin parmi les grands théologiens chrétiens du Maghreb. Le christianisme n’a pas attendu d’être institutionnalisé par Théodore et surtout Constantin dans sa forme canonique pour se répandre. Il a existé dans différentes formes dès que Jesus a professé ses enseignements. Il a juste d’abord été réprimé par les romains puis soumis à la dhimma par les musulmans.

  14. Anciens musulmans ? L’Islam n’a jamais pénétré leurs cœurs. Il s’agit de maghrébins convertis au Christianisme.
    Hamza : “Dans l’Islam, c’est interdit de poser des questions qui touchent la foi” c’est tout le contraire, l’étude de la Aquida (Crédo) est un must ! Comment adorer Allah (swt) dans l’ignorance. On comprend donc par la déclaration de Hamza, son niveau de connaissance de l’Islam. Sa conversion n’est donc pas étonnante, il n’a probablement jamais été musulman.

    • @Mohammed.

      Je pense que vous n’avez pas compris. Les 3 parcours montrent autre chose. Leurs questions ne partent pas tant du raisonnement intellectuel que du cœur. Ils étaient dans une quête spirituelle qui a trouvé sa résolution dans le christianisme. Ce qu’ils ont ainsi trouvé et qu’ils ne trouvaient pas ailleurs ce sont l’amour, la joie et visiblement une certaine paix intérieure quand on les écoute. A l’évidence, l’exemple d’autres chrétiens a pu aussi inspirer certains d’entre eux.

      Pourquoi ne concevez vous pas que l’islam ne convienne pas à tout le monde ? C’est aussi une question que pose le documentaire quand il évoque au final le rejet de principe du christianisme. Tout ça est sans doute basé sur le fait que le christianisme est considéré comme une « fausse » religion basée sur un livre falsifié car l’islam ne pourrait être que la seule « vraie » religion. Mais que dit Hamza : « Pourquoi un livre falsifié me toucherait autant ? ». Les 3 d’ailleurs sont touchés par la Bible qu’ils ne connaissaient pas alors qu’ils connaissaient le Coran.

      Toujours est-il que la foi est bien mystérieuse. Et visiblement dénigrer ou encore menacer n’empêchent pas un musulman de se convertir au christianisme. Ce qui ne lasse pas de m’étonner également c’est de voir des musulmans en être réduits à exprimer des pensées ou des émotions négatives, ce qui tendrait à démontrer la précarité de leur foi, quand ils considèrent à tort et à travers que leur religion est attaquée. Voilà qui ressemble plutôt à un aveu de faiblesse et en tout cas qui ne correspond à rien de véritablement spirituel.

    • Mohammed : Pourtant, vous continuez, à penser que naitre musulman, fait de vous un musulman, grosse erreur, toute idéologie, n’est profonde, que lorsqu’elle est sciemment choisie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

La quête de sens en islam

Concilier islam et modernité, est-ce possible ?