,

Les nationalistes autrichiens déclarent la guerre à l’islam via un jeu en ligne

Les croisades européennes contre l’islam ne sont jamais à court d’idées. Dans la même veine apocalyptique que les affiches suisses de novembre 2009 qui tétanisèrent sur place les honnêtes gens, un jeu en ligne fait dans le ludique pour déclarer, à son tour, la guerre au phare emblématique de la divagation organisée : le minaret.

Les neurones stimulés par la proximité d’élections régionales à la fin du mois de septembre, l’extrême-droite autrichienne, le FPÖ, a mis les bouchées doubles pour éditer un jeu où les internautes peuvent libérer leurs mauvaises pulsions en dégommant des minarets faussement en contruction dans la ville de Graz, une capitale provinciale réputée pour sa douceur de vivre et ses clochers qui surplombent des églises baroques.

C’est à l’agence du publicitaire suisse Alexander Segert, concepteur de l’électrochoc visuel asséné par le parti nationaliste suisse l’UDC pour appeler à l’interdiction des minarets, que l’on doit cette trouvaille du même tonneau, sueurs froides garanties…

Qu’ils soient autrichiens ou d’ailleurs, et notamment de France, les populistes de tous pays se ressemblent : profondément bêtes et méchants, attirés comme des aimants par la perversion du néant…

Europe 1 s’en faisait l’écho aujourd’hui.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Débarqués manu militari pour une prière dans les airs

Récitation du Saint Coran (partie 25/30)